Menu


Lifestyle

Mon ventre et moi (2): pourquoi j’ai arrêté le sucre!

Pendant un an et demi, j’ai réussi à… ne plus manger de sucre! Cette détox totale de sucre est un exploit important pour ma santé, et cela semble avoir atténué pas mal de mes petits soucis dans le cadre de mon régime anti-candidose.

Voici la seconde partie d’un article parlant des différents régimes que j’ai essayés pour atténuer des maux de ventre récurrents. Dans le premier, je vous racontais que j’ai tenté le régime sans fodmaps, et qu’à présent je mange low-lactose et low-gluten.

fodmaps, sucre, healthy, santé, ventre, SII

On mange trop de sucre! Un aliment problématique qui se cache dans de nombreux produits industriels. Et cela peut avoir un sacré impact sur la santé, sans que l’on en ait forcément conscience…

On rembobine. 2020, début de la pandémie, je suis comme beaucoup de monde stressée par la situation, et je me calme les nerfs en dévorant plein de choses sucrées. Je remarque alors que j’ai de plus en plus de petits soucis de santé agaçants (tendinite, allergies, insomnies…).

En surfant sur le web je réalise que mes orgies de sucre pourraient y contribuer… Une de mes bonnes résolutions est donc d’éviter le sucre pour voir. Et pendant un an et demi, j’ai arrêté d’en manger. Et je le referais sans hésiter! Si le début a été difficile, étant une vraie sugar addict à la base- je me suis très vite sentie mieux dans mon corps et ma tête.

Dans cet article:

– Accro au sucre: une détox pendant 1 an et demi!
Un livre pour diminuer le sucre
Le cas de la candidose

Accro au sucre

Moi qui adore les pâtisseries et les biscuits et est totalement addict au chocolat, cela me semblait impensable d’arrêter de manger des trucs sucrés: c’était comme un doudou, une béquille. Mais par contre je n’ai jamais bu de sodas ou aimé les sucreries. Mon copain, lui, n’a pas de goût pour le sucré, il ne court pas après, et je l’envie…

Ma détox de sucre - témoignage


Or manger trop de sucre avait visiblement des effets sur ma santé et mon humeur. Mes problèmes qui ont été atténués depuis ma « détox de sucre » sont liés à la digestion, fatigue permanente qui a disparu, inflammation chronique (tendinite, qui s’est empirée avec le sucre à une époque où je travaillais moins derrière mon ordi pourtant), insomnie, sautes d’humeur, etc…

Et je constate que ça va mieux sur tous les fronts! Tout n’était pas uniquement la faute du sucre (voir plus bas, le chapitre sur mon régime anti-candidose), tout n’a pas disparu, mais en consommer beaucoup n’améliorait rien.

Une société ultra-sucrée

Même si vous n’avez pas de problèmes particuliers, je vous encourage à regarder les étiquettes sur les aliments que vous achetez pour comparer la quantité de sucre présente dans divers aliments. Juste pour savoir!

Parce qu’on sait que le sucre fait grossir… mais ce n’est pas son seul défaut.

Beaucoup d’aliments conçus pas les industriels sont aberrants au niveau diététique. Par exemple, l’OMS recommande de ne pas dépasser 25 g de sucre par jour, soit 6 cc à café. Qu’on dépasse largement déjà si on boit un seul soda! Absurdissime non?

A lire: Pourquoi le sucre est mauvais pour la santé sur Le Figaro, les pathologies qu’il peut induire, et pourquoi il ne faudrait pas habituer les enfants aux friandises

Regarder l’étiquette des aliments

Je scrute les étiquettes depuis un an et demi, et c’est tellement intéressant! Sur le tableau de la composition, je regarde les grammes de sucre présents pour 100 g de produit, que l’on trouve sous l’intitulé « glucides ». On est très surpris. D’apprendre qu’un verre de jus d’orange ou de soda, c’est kif-kif au niveau de la quantité de sucre par exemple.

On voit aussi que la quantité de sucre dans une tablette de chocolat au lait ou dans les céréales du petit-déj (même bio) représente souvent 30%-40% des ingrédients! Des aliments salés industriels contiennent aussi plein de sucres. Ma plus grosse déception pendant ce régime a été de devoir arrêter la sauce tomate et les baked beans pour le brunch.

→ A lire: traquer les sucres cachés

accro au sucre: témoignage

Régime sans sucre: un départ difficile

Au début, cela a été dur d’arrêter. J’avais TOUT LE TEMPS envie de sucre. Comme d’habitude. Ne pas en manger me stressait. Je tournais en rond dans la cuisine. Je n’avais plus rien dans mon placard, sinon je ne pense pas que j’aurais résisté. Mais cette phase s’est atténuée après quelques semaines et à mesure que j’ai changé mes habitudes. Au lieu de grignoter des trucs sucrés, j’ai remplacé cela par un autre rituel pour me « récompenser », comme de boire une bonne tisane par exemple, ou faire du yoga. Cela ne m’apportait pas la même satisfaction au début, mais m’a permis de détourner mes envies de sucre vers autre chose! Finalement, ma pause sucré était aussi un rituel, pour ponctuer mes journées en télétravail.


Ma botte secrète pour tenir

Tout est devenu plus facile lorsque j’ai découvert le chocolat sans sucre après deux mois de mon régime! Une tablette de chocolat Lindt au lait de 100 g. par exemple contient env. 40 g. de sucre. Cela fait 40% de sucre quand même! Si on prend une tablette Lindt de chocolat noir 90%, il n’y a plus que 7 g de sucre pour 100 g. Beaucoup mieux non? Et dans mon magasin bio, je trouve aussi des tablettes à 100% de chocolat! Au départ, c’est un peu amer, mais on s’habitue vite. Et on n’est pas tenté de manger la moitié de la tablette d’un coup, un carré à la fois suffit!

Mes 3 alternatives moins sucrées préférées

J’ai essayé plein d’alternatives sans sucre! Il y en a que j’ai adorées, d’autres que j’ai vite abandonnées. Voici mes trois préférés:

  • La poudre de caroube à la place du cacao en poudre: pratique pour préparer cette boisson gourmande!
  • La pâte d’amande ou de noisette 100% pure à tartiner à la place des confitures
  • Le chocolat extra noir plutôt que le chocolat au lait

J’ai essayé de faire des pâtisseries avec zéro sucre, mais cela ne rendait vraiment pas très bien, alors j’ai arrêté le temps de mon régime. Maintenant, je m’y remets en diminuant drastiquement les doses de sucre et en utilisant de la stévia. Je pioche aussi quelques biscuits au supermarché au rayon diététique sans sucre (même s’ils contiennent du gluten du coup)

Un livre pour se lancer dans une détox de sucre

Voici un livre vraiment chouette: « C’est décidé j’arrête le sucre« , qui propose un programme semaine après semaine pour diminuer le sucre en deux mois. J’aurais aimé l’avoir au début de ma détox de sucre! Je me le suis procuré plus tard, pour trouver des idées pour manger moins sucré en retrouvant de la gourmandise, car il comprend plein de recettes et de bonnes idées à essayer!

Je ne dis pas que tout le monde devrait totalement arrêter le sucre, mais je pense que c’est intéressant pour chacun de s’interroger sur les quantités qu’on ingurgite. Parce qu’on ne se rend pas compte! Avant de regarder les étiquettes j’ignorais totalement la teneur en sucre des aliments.

Et savoir, c’est quand même important! Parce que si on sait, on est quand même tenté de réagir en diminuant une partie de ce trop-plein de sucre… et notre corps nous dit merci.

Ma raison profonde de manger sans sucre

Si j’ai suivi un régime sans sucre du 1er mai 2020 à fin octobre 2021, ce n’était pas juste pour changer mes habitudes…

J’ai surtout arrêté le sucre car je suivais le régime anti-candidose. Le but: agir contre un déséquilibre de la flore intestinale, où les candida albicans, des champignons présents naturellement au sein de la flore de l’intestin, se retrouvent en surnombre. Ce sacré candida albicans sème des toxines et peut provoquer de nombreux symptômes… qui correspondaient de manière très troublante aux miens.

J’ai fait l’hypothèse que c’est ce dont je souffrais, comme j’avais de très nombreux symptômes listés. En plus de soucis au niveau de la digestion, j’avais des allergies soudaines apparaissant sur la peau le soir, une fatigue chronique (je me réveillais fatiguée le matin! Même en dormant +8h), des sueurs nocturnes très abondantes depuis quelques temps, et j’en passe. La candidose était un problème qui pouvait expliquer tous ces soucis déroutants apparus chez moi…

J’en ai parlé à mon médecin, qui m’a visiblement prise pour une dingo. C’était très désagréable comme vous l’imaginez, et ce n’est pas la première fois que cela m’arrive de parler de mes problèmes de maux de ventre notamment à un pro et de ne pas être prise au sérieux. On n’entre pas dans les cases, alors on est traités en mythomane. Cela vous arrivera peut-être, mais… ne perdez pas espoir. Consultez juste quelqu’un d’autre.

Ma naturopathe – une infirmière spécialisée en nutrition – au contraire connaissait ce déséquilibre et m’a encouragée à agir dans ce sens. Nous avons donc fait l’hypothèse qu’il s’agissait d’une candidose, et… après un an et demi du régime, je vois une vraie différence. Dans tous les cas, moins de sucre et des cures de probiotiques ne pouvaient pas me faire de mal!

Cure de probiotiques

En ce moment je prends ces probiotiques pour la digestion de Vegalia (fabriqués en France) et j’en suis contente 👌 Ce ne sont pas ceux recommandés par ma naturopathe, qui étaient vraiment très onéreux, et je trouve le rapport qualité-prix meilleur.

Bien sûr, les effets des probiotiques sont différents d’une personne à l’autre et difficiles à évaluer.


Le régime anti-candidose

CANDIQUOI?

Notez que ce trouble et ce régime ont fait l’objet de très peu d’études scientifiques, alors faites attention si vous cherchez des infos en ligne de vous diriger vers des sources de confiance (professionnels de santé, universités, etc)

J'ai testé le régime anti- candidose pendant un an et demi

Pour m’informer sur la candidose, je me suis reposée sur ce livre en priorité. Mon régime anti-candidose était très dur à suivre les trois premiers mois, parce qu’il impliquait d’affamer les candida albicans vivant dans mon intestin et supposés en surnombre. J’ai donc arrêté tout ce qui était transformé en sucre par le corps, qui les nourrit, y compris donc les céréales contenant des glucides et l’alcool. Il fallait aussi éviter les champignons et les levures qui pourraient encourager leur croissance (adieu, pain! Que du « pain des fleurs » et des crêpes au sarrasin pendant un an et demi).

Voici une liste des aliments à éviter à titre d’exemple sur le site d’une naturopathe suisse. Le livre de référence ci-contre les liste aussi.


La première phase de 2-3 mois sans glucides et donc dans céréales n’était pas simple… Pour cuisiner, j’ai essayé de me contenter de farine de pois chiches, lol, c’est vraiment pas évident. Les fruits, comme ils contiennent du sucre, étaient aussi bannis. Le plus difficile était de résister aux envies de pâtisseries sucrées et de chocolat! J’ai dû trouver mes marques et je me suis aidée de mon livre, ainsi que de cette source américaine et de ses recettes. Mes petits-déjs étaient composés de graines de chia – que j’aime beaucoup depuis. Et je mangeais plein de légumes bien sûr.

Cette phase n’était pas agréable aussi car j’ai perdu pas mal de poids (eh oui pas tout le monde rêve de perdre du poids! Heureusement j’ai tout repris depuis, ouf)

Après trois mois, j’ai recommencé à manger des glucides comme les lentilles et le quinoa (aussi sous forme de pâtes). Et quelques semaines plus tard, j’ai retrouvé le riz, les pommes de terre et les pommes vertes… et les fruits rouges en petite quantité. Mais zéro sucre! Et j’ai continué comme ça pendant un an et demi.

En plus du régime, j’ai insisté avec divers aliments et compléments anti-candida et des probiotiques pour rééquilibrer ma flore intestinale et agir contre les candida albicans supposés en surnombre.

Par contre, j’ai fait des écarts en mangeant quelques fois des produits industriels pendant notre réno de maison intense d’un mois et demi, où on n’avait pas toujours le temps de cuisiner. Je n’ai pas été parfaite à 100%!

Le résultat après le régime anti-candidose

J’ai remarqué que cela allait mieux assez rapidement après avoir arrêté le sucre. Après, est-ce juste le trop-plein de sucre qui était nocif pour moi ou vraiment une invasion de candidas dans ma flore intestinale? Je n’ai pas de preuves, mais c’est certain que les deux mesures combinées ont amélioré mon état. Et vu mes soucis de maux de ventre depuis 10 ans, je ne doute pas une seconde que c’est déséquilibré là-dedans!

Un an et demi plus tard, c’est difficile à dire si c’est fini, si mon intestin est vraiment totalement rééquilibré, mais je me sens mieux et j’ai moins de symptômes dans tous les cas, cela a donc valu le coup! Je continue de faire des cures de probiotiques régulièrement.

Si c’était à refaire, je m’y remettrais dès demain!

Depuis la fin de mon régime, j’ai recommencé à manger un peu de sucre et refaire de la pâtisserie low-sugar, mais il faut être bien vigilante pour ne pas retomber dans mes anciens travers… C’est déjà arrivé: j’avoue avoir carrément exagéré avec les chocolats reçus à Noël. Je suis loin d’être infaillible! Mon conseil: ne pas avoir du tout de produit interdit chez soi facilite vraiment d’y résister, tout simplement.

Chaque parcours est différent, et je vais continuer le mien en tâtonnant, en faisant gaffe et en regardant les étiquettes. Mais trouver des aliments à la fois low gluten, low lactose et low sugar, ce n’est pas toujours évident. Je ferai encore des essais, des ratés, il y aura des jours de maux de ventre et des jours où tout ira bien!

En tout cas, je suis très reconnaissante à ma famille qui m’a soutenue pendant ce long régime, y compris pendant les repas en week-end chez eux! Mon père qui est aux fourneaux a été extraordinaire ;)


Si tu as des maux de ventre, prends le taureau par les cornes!

J’espère que ce long article en deux parties vous donnera quelques pistes de réflexions si vous aussi vous souffrez… peut-être en silence. Beaucoup de gens n’ont pas le courage de se pencher sur leur problème. C’est vraiment dommage. Le message que j’aimerais passer: il faut consulter, chercher, pour trouver des solutions!

Je voulais vous parler de tout ça aussi, car j’ai partagé ces céréales peu sucrées pour le petit-déj, et d’autres bonnes idées food viendront sans doute sur le blog. Or si vous ne connaissez pas mon background, vous pourriez penser que c’est juste un effet de mode… alors que c’est quelque chose qui fait partie de mon quotidien depuis de loooongues années et cela me tient forcément à coeur!

A lire !

L’impact du sucre sur la santé (Santé Magazine)

Ressentir sa vraie faim (plutôt que la faim compulsive)

Ce livre sur la candidose et le régime anti-candidose, et (en anglais) ce site américain The Candida Diet pour plein de ressources utiles et des recettes

N’hésitez pas si vous avez des questions à me poser! Je vous réponds volontiers sur mon expérience (sans pouvoir bien sûr vous donner des conseils sur mesure).

No Comments

    Leave a Reply