Lecture: mes romans favoris de l'année - Blog Birds & Bicycles

J’ai toujours le nez plongé dans au moins trois livres à la fois… Et l’année dernière, j’ai réussi à prendre le temps de lire pas mal, cela a été un de mes grands plaisirs. Petite lubie: je tiens les comptes, en notant les titres dans une liste, et ce que j’en ai pensé à l’aide de savants symboles (comme ⁂ ♥ ! etc). Et je vais continuer cette année, d’autant plus qu’il y a maintenant une page préimprimée à remplir dans mon agenda génialssime.

Alors parmi la quarantaine de bouquins que j’ai lus en 2018, en voici 5 qui m’ont marquée et que j’ai envie de vous conseiller! Parce que ceux-ci, je ne vous en avais pas encore parlé au fil de l’année dans la rubrique «livres»

Lecture coup de coeur: L'écart d'Amy Liptrot,

« L’écart » d’Amy Liptrot

Un récit d’introspection très fort, par une alcoolique repentie.

Coup de cœur pour ce texte autobiographique, où une jeune femme raconte comment elle s’est sortie de l’alcoolisme. Cela pourrait être glauque comme thème, mais c’est un récit initiatique lumineux, sensible. Amy raconte comment elle a troqué les bars pour un grand bol de nature, en retournant se perdre ou plutôt se retrouver sur son île natale au large de l’Ecosse, les Orcades, avec parfois comme seule compagnie les oiseaux qu’elle observe pour une association. Ce livre a été très remarqué à la rentrée littéraire, et on comprend pourquoi. Sans tabou et avec un véritable talent d’écriture, Amy Liptrot raconte comment chaque pas sur la voie de la sobriété est un exploit, et met des mots sur cet équilibre délicat. Sans cacher ses déboires et ses hontes passées, elle livre un récit autobiographique fort et touchant, entre fragilité et audace.

Voir « L’écart » (The outrun) sur Amazon en français (je l’ai lu dans cette langue) ou en anglais

Livres: chroniques de mes découvertes favorites sur le blog

« La note américaine » de David Grann

Un récit glaçant sur des faits divers ayant touché la tribu des Osages aux USA

Une enquête minutieuse du journaliste David Grann sur une terrible affaire de meurtres perpétrés sur les Indiens Osages en Oklahoma, dans les années 20 et 30. Ce peuple sort du lot parmi les autres destins d’autochtones, car ils étaient… riches grâce au pétrole de leurs terres! Un avantage qui tourne malheureusement à leurs dépends, à cause de personnages sans scrupules lorgnant sur leur trésor. Le thème peut effrayer, mais ce bouquin est totalement poignant. Il se lit comme un thriller, avec la découverte d’une société au fonctionnement étonnant. Le récit suinte l’injustice et le manque de moralité des commanditaires des meurtres. Fort. Très fort. Pourquoi il faut le lire? Pour la mémoire des victimes, de leurs descendants. Et pour ceux qui ont la flemme, il sera bientôt adapté au cinéma par Martin Scorsese, avec Leonardo Dicaprio.

Voir le livre sur Amazon en français, ou le titre en anglais (pour les experts, car le récit est complexe) (Killers of the Flower Moon)

Ces deux livres excellents ont été publiés en français aux éditions Globe, dont je vais suivre les sorties avec attention du coup ^^

Découvrir le roman culte Bonjour Tristesse, et mes autres livres favoris lus cette année . Blog Birds & Bicycles

« Bonjour tristesse » de Françoise Sagan

La fin de l’insouciance.

Après avoir découvert l’adaptation BD signée Frédéric Rébéna cet été, avec ses traits élégants et ses bleus profonds, j’ai eu envie de lire enfin ce roman culte… Il raconte la vie insouciante et superficielle de la jeune Cécile, lors d’un été de vacances avec son père, un coureur de jupons. Et puis arrive Anne, qui semble différente des autres conquêtes, et compte mettre un peu de plomb dans les cervelles des deux oisifs. Par crainte de perdre sa liberté, Cécile tentera de l’écarter du cœur de son père… jusqu’à aller trop loin. Un roman culte sur la jeunesse, écrit par Françoise Sagan alors qu’elle avait 18 ans. Et il sonne toujours juste. La voix de l’adolescente est fantastique.

« Seulement quand je suis dans mon lit, à l’aube, avec le seul bruit des voitures dans Paris, ma mémoire parfois me trahit : l’été revient et tous mes souvenirs. Anne, Anne ! Je répète ce nom très bas et très longtemps dans le noir. Quelque chose monte alors en moi que j’accueille par son nom, les yeux fermés : Bonjour Tristesse. »

Voir « Bonjour Tristesse » sur Amazon (Poche à 5 euros) ou la version BD (Ed. Rue de Sèvres)

Coup de coeur: les piliers de la terre de Ken Follett

« Les piliers de la terre » de Ken Folett

Une fresque médiévale, avec des personnages mémorables.

Un grand classique qu’on me conseillait depuis si longtemps! Et j’ai bien fait de me plonger dedans, lorsque mon père me l’a prêté en français. J’ai été emportée par ce récit qui se déroule au Moyen-Age et raconte le destin des enfants d’un bâtisseur de cathédrale, d’une jeune noble qui a tout perdu mais se relève (#girlboss) ainsi que d’une communauté de moines. Un monde brutal où les guerres, l’injustice et la pauvreté sont omniprésents. Ce roman m’a vraiment transporté dans ces temps troublés! C’est un pavé, avec parfois quelques longueurs, mais qui dresse une véritable fresque, donnant une idée et des impressions de la vie quotidienne médiévale et surtout mettant en scène des personnages mémorables. Et des méchants très méchants, que l’on veut voir châtiés. Ayant un faible pour les châteaux et le Moyen-Âge, j’ai été happée, après quelques chapitres, le temps que cela démarre…

Voir le livre sur Amazon

Lecture du moment: la saga Harry Potter!

La saga d’Harry Potter de J. K. Rowling

Je suis une retardataire, et alors…

Eh non, je n’avais jamais lu les aventures du sorcier à lunettes! J’avoue que j’ai tendance à fuir les effets de mode en matière de livres… Je n’avais lu la célèbre saga que jusqu’au tome 3 étant ado (je ne jurais alors que par le SDA alors HP me semblait sympa mais un peu trop enfantin) Bref, il était temps de rattraper mon retard… et de contredire ce préjugé. Je me suis plongée dans ce monde magique qui s’assombrit au fil des tomes avec énormément de plaisir… Celui-là je l’ai lu en anglais (Quelques conseils pour oser lire en V.O. ici). Et il m’a tellement plu !! Les personnages, l’histoire si magistralement ficelée, lorsque toutes les cases se combinent dans le dernier tome, cette ambiance, ces personnages attachants, ces trouvailles magiques ingénieuses… Bref, c’est un monde. Maintenant, je saisis mieux la Pottermania ambiante. Potterheads, je suis enfin des vôtres :P Je peux avoir une Hedwige en peluche alors?

Voir le coffret en anglais ou les tomes en français

Vive les adaptations!

Parfois, ce sont des adaptations qui donnent envie de découvrir un roman… Cela a été mon cas cette année avec la BD de Bonjour Tristesse, qui donne le ton et un premier aperçu de l’histoire, avec de très beaux dessins, et aussi d’Harry Potter grâce aux films! J’ai commencé par regarder tous les films d’Harry Potter durant mon déménagement, et c’est eux qui m’ont donné envie de le lire enfin en entier. Je pense que c’est la complexité du dénouement qui m’a enthousiasmée, en plus des personnages… Autre exemple, sur Netflix, j’ai vu la série « The Paradise » qui est inspirée d’un roman de Zola, « Au bonheur des dames ». Ce n’est pas tant un auteur qui m’attire habituellement (dégoûtée par les lectures scolaires…) mais là, j’ai envie de le lire: il est d’ailleurs dans ma bibliothèque.

Et dans l’autre sens, j’adore voir des adaptations en films, BDs ou au théâtre de mes romans préférés, et j’ai vraiment hâte de découvrir le film de Martin Scorsese sur la Note Américaine (la date de sortie n’est pas encore connue).

Et cette année j’ai détesté ces romans…

J’ai aussi eu des déconvenues en lecture, cela arrive c’est normal. Je dois dire que si un bouquin ne me plaît pas, je ne me force pas à le lire jusqu’au bout, j’ai bien assez de romans qui me font très envie dans ma bibliothèque!

Alors j’ai détesté « Chanson Douce » de Leïla Slimani (Prix Goncourt 2016) et « Ensemble c’est tout » d’Anna Gavalda, et j’en ai délesté ma bibliothèque. La première car passé le premier chapitre qui accroche, je me suis franchement ennuyée pendant tout le reste du roman et je n’ai pas compris où voulait en venir le récit. Pourquoi tout donner au premier chapitre et rien ensuite? Je l’ai trouvé finalement banal.

Le second car je… franchement je ne sais pas comment le dire autrement: je n’ai pas supporté le style d’écriture d’Anna Gavalda, que j’ai trouvé complètement niais. Je n’ai pas tenu jusqu’au bout. Impossible. Je sais que beaucoup de lecteurs l’adorent, mais alors ce n’est pas du tout ma tasse de thé !!! Pour des romans touchants sur des rencontres humaines, je préfère les romans sensibles de Claudie Gallay.

J’espère lire encore beaucoup en 2019 et vous parler de mes lectures à la rubrique dédiée aux romans!

Et vous, vous arrivez à lire autant que vous le voulez? Quelles sont vos découvertes de l’an dernier en matière de romans et de livres?

Connaissiez-vous déjà un de ces livres?

3 petits mots on Mes coups de cœur livres de 2018

  1. Je compatis pour Anna Gavalda ! J’en avais énormément entendu parler, ma mère aimait beaucoup (ça aurait dû me mettre la puce à l’oreille, nos goûts sont très différents ^^,) et lorsqu’il est apparu sur une de mes listes scolaires à l’université, j’ai pensé que c’était le moment … et au final j’ai découvert les joies d’une nuit blanche avec un livre que l’on déteste ! L’écriture, comme tu le dis, mais aussi les personnages et l’intrigue cousus de fil blanc ! C’était aussi Ensemble c’est tout !

    Je viens de découvrir ton blog par l’article sur le brush lettering et je pense continuer à te suivre :) En espérant que tu fasses encore de belles découvertes en 2019 !

    • Coucou :) Merci pour ton gentil mot!!
      Oh ça me fait plaisir que tu aies le même ressenti sur les romans de Gavalda ! Argh c’est terrible quand tu dois te forcer à lire un bouquin qui ne te parle pas…
      Une belle journée à toi :D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 Laissez-moi un petit mot :)