Fragiles Serments de Molly Keane sur le blog Birds & Bicycles

Ce roman a été un de mes petits bonheurs de cet été, de ces lectures qu’on savoure, en espérant ne pas arriver trop vite à la dernière page… Ce livre, c’est « Fragiles Serments » d’une auteure que j’ai découverte un peu par hasard, l’Irlandaise Molly Keane!

Il met en scène une famille de la bonne société, vivant dans un manoir avec domestiques, et dépeint avec finesse ses personnages… Qui ont un côté caricatural et excessif! J’ai beaucoup aimé le style de ce roman ainsi que son ambiance (et j’en ai d’ailleurs déjà commandé un autre de la même auteure) Je pense même que cela pourrait plaire aux fans de Jane Austen (mais dans un tout autre genre), je vous explique pourquoi à la fin!

Ce roman que j’avais récupéré quelque part traînait dans ma PAL (pile à lire) depuis des années, mais son titre et sa description sur le 4ème de couv ne m’attiraient pas… du tout! Il a fallu mon challenge PAL d’août pour me forcer à le piocher. Dire que j’ai failli passer à côté!

Roman: Fragiles Serments de Molly Keane

L’intrigue

« Fragiles Serments » (titre original, Full House) raconte le quotidien d’une famille irlandaise de la haute société dans les années 30, qui vit dans une magnifique demeure, Silverue. Ses enfants, jeunes adultes, ne s’entendent pas avec leur mère, la chatoyante Lady Bird. Cette personnalité excessive et ridicule est finement observée par Eliza, une amie de la famille venue leur prêter main forte. En effet, ce mois célèbre le retour du fils aîné, John, après un séjour en maison de repos pour une grave dépression. Officiellement, il revient bien sûr d’un « voyage à l’étranger ». Eliza va devenir particulièrement proche du jeune homme.

Fragiles Serments de Molly Keane sur le blog Birds & Bicycles
Fragiles Serments, publié par La Table Ronde en 2013

Le quotidien de la maisonnée est accaparé par les parties de chasse ou de pêche, l’attention de Lady Bird apportée à son jardin et l’organisation d’événements mondains dans leur coin de campagne. Le tout sous le regard de leur pauvre gouvernante, au menton désespérément poilu, et de leurs domestiques.

Ce qui m’a plu dans ce roman

J’ai beaucoup aimé le style d’écriture de Molly Keane, assez particulier quand même… Ce sont les relations entre ces personnages, leurs caractères et les rôles qu’ils jouent qui font le sel de ce roman! Ils sont dépeint presque caricaturalement, avec un style singulier qui laisse ressentir leur fragilité. L’auteure joue sur la préciosité des personnages, leurs dialogues mondains et vides ponctués de « chérie » et les manipulations affectives auxquelles se prête Lady Bird en particulier – tandis que son mari reste désespérément passif. On savoure les situations au 2ème degré, conscients du ridicule de certaines scènes. Molly Keane s’attache à montrer les travers de la haute société, mais avec une pointe de tendresse envers les personnages, et on s’attache à certains d’entre eux…

Je pense que ce n’est pas une lecture qui plaira à tout le monde, mais je vous conseille de tenter si vous aimez ce type de romans, cela a vraiment été MA chouette découverte du mois d’août. Et je me suis empressée de commander cet autre roman de Molly Keane, « The Rising Tide » (en plus la couv’ est chouette), pour tenter de la lire en anglais cette fois. Je n’aimerais pas manquer l’ironie que j’ai décelée dans la traduction en français, et j’ai peur que la VO soit assez subtile. Je vous redirai si cette auteure est facile à lire en anglais, ou pas.

→ Je pense que ses romans pourraient plaire aux amatrices de Jane Austen. Le style est vraiment très différent, mais on retrouve des histoires mettant en scène des personnages de la haute société dans de belles demeures, avec un accent sur la psychologie des personnages et leurs relations. Attention, ici le récit n’est pas axé sur un schéma romantique à la Austen, pas du tout, mais c’est leur fine observation du caractère des personnages et le cadre qui me pousse à faire ce parallèle entre ces deux plumes bien différentes!

× D’autres idées de romans à lire! ×

Un mot sur l’auteure: Molly Keane

Molly Keane (1904-1996) est née en Irlande dans une bonne famille, portée sur l’équitation et la chasse. Un monde qu’elle observe de l’intérieur donc avant d’en faire le sujet de ses romans. Elle publie d’abord ses livres sous le pseudonyme de M. J. Farrell, pour protéger sa vie sociale, et trente ans plus tard signe de son vrai nom quatre autres romans. Elle en a donc publié plusieurs alors qu’elle était octogénaire!

J’ai fait d’autres chouettes découvertes de romans dernièrement, par des auteures qui m’ont touchées, et j’ai hâte de vous en parler! Pour ne rien rater, pensez à vous abonner à l’infolettre ;)

L’une de vous connaissait-elle déjà l’écrivaine Molly Keane? Je n’avais pas entendu parler d’elle avant cette lecture! My loss! Mais je compte me rattraper…

9 petits mots on Coup de cœur pour un roman de Molly Keane

    • Tiens c’est un style qui t’attire toi aussi? Tu me donneras ton avis si tu le lis! :)
      J’ai acheté un autre roman de cette auteure en VO, je me réjouis de tenter la lecture en anglais aussi!

  1. Je ne connaissais pas du tout l’auteure mais pourquoi pas en effet.
    J’ai un peu peur que le style ne me corresponde pas trop mais je suis pas contre une jolie découverte.
    Merci en tout cas pour ce billet.
    Bon weekend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 Laissez-moi un petit mot :)