Kamakura diary avis série manga

Parmi mes lectures récentes, j’ai eu un coup de cœur pour un manga tout en finesse! Kamakura Diary d’Akimi Yoshida (éd. Kana) raconte le quotidien de quatre sœurs dans le Japon d’aujourd’hui.

En matière de mangas, je recherche des lectures parlant du Japon contemporain, évoquant la vie des habitants de l’archipel. Autant dire que les mangas d’action catégorisés pour ados et les histoires à l’eau de rose entre lycéens où le scénario me semble toujours le même ne sont pas ma tasse de thé. Ce que j’aime à travers des mangas, c’est sentir l’atmosphère du pays, voir comment les gens vivent, ce qu’ils mangent, les conventions sociales, les habitudes, les façons de penser, bref , la sensibilité japonaise!

Quand je trouve un manga à mon goût, je prends le temps de bien le savourer: et là, c’est parfait avec Kamakura Diary (Umimachi Diary en VO), une série en 9 tomes éditée en France par Kana. Je suis en cours de lecture et je vais commencer le 6, mais j’ai déjà très envie de vous en parler !

J’avoue avoir aussi été attirée par le titre, car j’avais adoré visiter Kamakura, un lieu à ne pas manquer si vous voyagez au Japon un jour ^^ C’est une ville en bord de mer pas loin de Tokyo en train, où l’on peut se rendre pour la journée et visiter de magnifiques temples. Elle est célèbre pour sa statue de Bouddha géante – où les personnages se rendent d’ailleurs une fois. Je vous montrais ma visite par ici avec plein de photos ^^

Kamakura diary avis série manga

Kamakura Diary : le pitch de la série

Quatre sœurs – Sachi, Yoshino, Chika et Suzu – vivent dans la vieille maison que leur a léguée leur grand-mère à Kamakura. Imaginez une de ces belles maisons typiques en bois au plancher qui craque, avec une âme et parfois… une intrusion de grillons.

Ces filles n’ont pas une histoire facile! Leur grand-mère les a élevées après l’abandon de leur père, suivi de près par celui de leur mère. Un traumatisme qui a fortement marqué l’aînée, Sachi.

Suzu, la plus jeune, est en réalité leur demi-sœur. Dans le premier tome, les trois aînées se rendent à l’enterrement de leur père, avec lequel elles n’avaient que des rapports distants. Yoshino est d’ailleurs empruntée de ne rien ressentir. Elles rencontrent alors la plus jeune fille de leur père, Suzu – déjà orpheline de mère. C’est pour s’enfuir avec cette femme que leur père les avait abandonnées. Elles décident de prendre la jeune fille sous leur aile: elles l’invitent à vivre avec elles. C’est ainsi que commence l’histoire!

Coup de cœur pour un manga! Kamakura Diary d’Akimi Yoshida (éd. Kana) raconte le quotidien de quatre sœurs dans le Japon d’aujourd’hui.

Les personnages du manga: des sœurs aux caractères bien trempés

Le quatuor est attachant, car chacune a son caractère, ses points forts et ses défauts. Sachi, la grande sœur, travaille dans un hôpital et semble très responsable: c’est elle qui tient la famille sur ses épaules. Yoshino semble immature à côté. Elle travaille dans une banque, mais boit beaucoup, sort beaucoup, avec différents hommes. Elle a une désinvolture que Sachi n’a pas. Quant à Chika, elle est spontanée, fantaisiste et un peu naïve, alors que la jeune Suzu a un caractère plutôt posé. La jeune fille s’adonne au football dans une équipe mixte et se fait ainsi des copains dans cette nouvelle ville. Ces quatre soeurs aux différents caractères cohabitent: cela fait parfois des étincelles, mais on perçoit aussi beaucoup de tendresse et une grande solidarité entre elles.

Personnages
Un manga plein de tendresse sur la vie contemporaine au Japon...
La série de manga Kamakura Diary

Pourquoi j’ai aimé le manga Kamakura Diary

Tout en restant simples, les dessins sont très expressifs – un trait propre aux mangas. On entre très facilement dans le quotidien des personnages et on partage leurs moments de joie et de doute, leurs états d’âme. C’est un manga tout en sensibilité sur les liens de la famille et les relations, les choix de vie, qui a sa part de rires et de larmes.

Malgré le passé difficile des personnages, et le côté émotionnel, la série a des notes humoristiques – avec les disputes récurrentes entre les sœurs aux caractères opposés notamment.

J’ai beaucoup aimé le fait de suivre le quotidien de ces Japonaises, des femmes indépendantes qui se serrent les coudes! La série est vraiment authentique et semble refléter de manière réaliste le quotidien des héroïnes. Elles sont entourées de nombreux personnages secondaires qui ajoutent de la profondeur à l’histoire. Le scénario est bien mené, et on sent que l’histoire avance: j’ai hâte de voir comment cela va continuer!

En tout cas je ne peux que vous recommander ce manga! L’aspect authentique et réaliste de l’histoire est ce qui m’a le plus plu!

Bon, je vous laisse, je vais poursuivre ma lecture 😊 merci aux éditions Kana qui m’ont envoyé des numéros pour compléter ma collection ♡

J’ai commandé les derniers tomes qui me manquent dans une des librairies qui fait dans le manga à Mulhouse: la boutique Le Temple d’Inari (6, passage du Théâtre) ! Si vous aimez le Japon, c’est une porte à pousser, dans un petit passage couvert du centre-ville.

→ On peut aussi commander tous les tomes sur Amazon ou sur le site des éditions Kana

La suite de Kamakura Diary

Une fois que j’aurais fini de lire la série, je me réjouis aussi de regarder l’adaptation au cinéma en film, intitulée « Notre petite sœur » (voir la bande-annonce, cela a l’air superbe)

Merci aussi à celle d’entre vous qui m’avait conseillé le manga Kamakura Diary dans les commentaires du blog – il y a de cela un bail!

→ A lire aussi sur Birds & Bicycles: je découvre un manga fantastique… avec des sorcières!

Et vous, connaissez-vous cette série, ou avez-vous envie de la découvrir? Si vous avez d’autres conseils de mangas dans ce style, laissez-moi vos recommandations, j’ai très envie d’en découvrir d’autres bien sûr ^^

2 petits mots on Coup de coeur: le manga Kamakura diary

  1. ça donne tellement envie! J’avais vu le film au cinéma, que j’avais aimé comme tous les films japonais à la si belle sensibilité… Je vais donc m’empresser de lire le manga!
    Et au passage, comme je suis libraire, je ne peux que te conseiller d’orienter tes lecteurs vers de vraies librairies et non Amazon si possible… :) merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 Laissez-moi un petit mot ♡