Menu


Voyage au Japon

Les curiosités d’Harajuku, un quartier déjanté de Tokyo

A Tokyo, le quartier d’Harajuku est un incontournable, réputé pour regorger d’idées de mode alternative. On fait un tour de choses à ne pas manquer à Harajuku selon moi!

Après vous avoir montré ce livre d’illustrateur qui m’a emportée à Tokyo, j’ai eu envie de me replonger dans l’ambiance de la mégapole nippone… Cela faisait longtemps! Je vous emmène donc à Harajuku.

Sous-quartier de Shibuya, Harajuku est connu comme le lieu où on croise des jeunes aux looks improbables savamment travaillés – et les boutiques qu’ils affectionnent. Or l’engouement des touristes pour ces lieux a fait perdre un peu de sa vibe aux rues les plus célèbres, comme Takeshita Dori. J’ai vu la différence entre deux voyages à Tokyo. Néanmoins, ce sont des lieux colorés et fun à voir si vous êtes branché mode et japonaiseries. Ça vous dit que je vous y emmène?

On va faire un tour à Harajuku et je vous montre que voir dans le quartier… ainsi que des adresses de boutiques et de friperies!

→ Par ici une super idée d’hôtel à Shibuya où on avait aimé séjourner pour être bien placé et tout confort!

La célébrissime rue Takeshita Dori

Takeshita dori - Que voir à Harajuku

Vous ne saurez plus où donner de la tête entre les boutiques de mode pour ados, d’accessoires et gadgets de cette rue piétonne de 400 m de long. Il y a des enseignes au niveau de la rue, qui est bondée, mais aussi dans les étages! Il faut flâner et ne pas hésiter à aller voir à l’intérieur…

Boutiques de mode girly ou au style alternatif, kawaii ou streetwear, on peut y dénicher des accessoires en tout genre. J’ai ramené un joli manteau rose décoré d’un noeud et un tas de chaussettes fantaisie. On trouve aussi des salons de thé et de quoi grignoter. Et on peut y croiser des jeunes en cosplay ou juste arborant des looks extravagants sur Takeshita Dori.

Rainbow food à Harajuku

Sur Takeshita Dori, on trouve des douceurs super instagramables! Des barbapapas arc-en-ciel et pastel chez Totti Candy, les fameuses crêpes sucrées japonaises bien garnies comme chez Marions Crepes, et autre rainbow food qu’ils vont inventer d’ici à ce que vous fouliez les lieux!

Le Harajuku Bridge

Ce pont est connu pour être un lieu de ralliement de cosplayers & jeunes super lookés. On peut avoir la chance d’en apercevoir certains jours. J’avais croisé ces trois là, magnifiques, qui ont eu la gentillesse de poser avec le magazine féminin pour lequel je travaillais alors. Plein de Japonais les prenaient en photo!

→ Ce pont passe au-dessus de la Yamanote Line, et relie la station de Harajuku à l’entrée du sanctuaire Meiji-jingu, dans le parc de Yoyogi. Un autre lieu à visiter à Tokyo!


Comment aller à Harajuku: la station

Trop facile de se rendre à Harajuku! Le quartier est situé entre Shinjuku et Shibuya, et a sa propre station sur la Yamanote Line, « Harajuku ». On peut donc emprunter cette ligne avec le Japan Railpass (JR Pass pour les intimes), sésame indispensable de tout voyage au Japon.


Shopping à Harajuku: quelques adresses

Le centre commercial au kaléidoscope: Tokyu Plaza Omotesando Harajuku

Tokyu Plaza Omotesando Harajuku

Il faut se laisser entraîner par son escalator en regardant son reflet brisé en mille facettes! L’architecture étonnante de son entrée miroir en kaléidoscope l’a rendu célèbre. Le centre commercial Tokyu Plaza Omotesando Harajuku renferme des boutiques (liste ici), mais aussi un rooftop. J’ai ramené de jolis accessoires de papeterie et petites assiettes nippones trop mignonnes de son dernier étage.

→ voir mon billet sur ce que j’ai ramené du Japon, ce qui devrait vous donner plein d’idées ^^


Sinon, l’avenue Omotesando est une sorte de Champs-Elysées japonais et compte des boutiques chics. J’ai préféré me concentrer sur un autre type de boutiques: les friperies!

Adieu l’horloge kawaii et le Monster café

L'horloge kawaii d'Harajuku: c'est fini!

Inaugurée en 2014, un symbole dédié au kawaii décorait la façade de la Moshi Moshi box, un office du tourisme pas comme les autres. Une gigantesque horloge aux couleurs pastel. Pendant des années, cela a été une attraction visuelle à Harajuku. Cette horloge est l’oeuvre de l’artiste japonais Sebastian Masuda. Son titre: The Colorful Rebellion – World time clock. Or la Moshi Moshi box a été démontée en 2019, et l’horloge n’est donc plus visible là. Mais parfois elle refait une apparition, comme ici dans une expo… ou là lors d’un événement.

Autre expérience kawaii qui a fermé ses portes, le Monster Café n’a pas survécu à l’absence de touristes durant la pandémie. Bouh.

Alice on Wednesday: pour les fans du pays des merveilles

Y’a sûrement des fans de l’univers d’Alice au Pays des Merveilles parmi vous! Moi j’en fais partie…

La boutique cachée Alice on Wednesday est une curiosité dans laquelle s’engouffrer si vous aimez l’héroïne de Lewis Caroll et ses aventures. Sur plusieurs étages, on retrouve tout un tas de goodies qui lui sont dédiés. Je ne vais pas vous spoiler la déco à l’intérieur, il faudra y aller ;)

Eh oui, vous le voyez sur la photo, on doit se baisser pour passer la porte, qui a même son gardien!

Adresse:  6 Chome-28-3 Jingumae, Shibuya City, Tokyo


Les boutiques colorées à Harajuku

Dans le quartier il y a plein de boutiques de mode colorées! Encore faut-il savoir où se diriger. Je suis passée dans la rue où on trouve Pin Nap, Funktique ou les friperies Taramake, Berberjin… Il semble qu’il y a plein de friperies dans le quartier Jingumae. Attendez-vous à être surpris par les pièces présentées. On trouve des choses vraiment excentriques, c’est génial ♡

Adresse de Pin Nap: 3 Chome-26-10 Jingumae, Shibuya City, Tokyo. Les autres sont dans la même rue, et d’autres friperies aussi indiquées sur Google Maps: trop pratique.

J’espère que cela vous donnera plein d’idées sur que voir à Harajuku, si jamais vous prévoyez un voyage au Japon!

A voir aussi sur le blog:

Carnet d’inspiration: la mode lolita
Que ramener du Japon? Idées de souvenirs à shopper à Tokyo et Kyoto
– Tous les billets du blog pour les Japanlovers (mangas, etc.)
– Tous les billets liés à Tokyo ♡ par ici

A épingler sur Pinterest

Des idées de quoi faire à Harajuku à Tokyo

PS. Un point sur les bars à animaux

Attention, sujet sensible! J’ai longtemps hésité à entrer dans un lieu à Tokyo mettant en scène des animaux sauvages, trouvant cela un peu moyen. Un café à chats, ok. A chiens? Très bien! Un café à hibou ou hérissons? Je sais pas trop… J’avais donc zappé l’idée lors de mon premier voyage. Mais pour le second en 2018… Je suis tombée sur ce que j’ai pris pour un owl café à Harajuku et je suis entrée! Mais en fait c’était plutôt… une exposition de hibous dans un décor de plantes en plastique, le Harajuku Owl’s Forest. Alors pour une fan d’oiseaux comme moi, c’était fascinant de pouvoir les voir à quelques centimètres, sans barrière. Les oiseaux sont sur leurs perchoirs (ils dormaient pour la plupart) et on lit leurs noms sur des panneaux. J’étais émerveillée bien sûr… mais si gênée d’être là! Ces pauvres bêtes doivent tellement s’ennuyer – imagine c’est leur nuit et y’a plein de gens qui passent – ça doit être perturbant – que je ne recommande PAS l’expérience. Et je suis soulagée de voir qu’elle a fermé! Je suis sûre qu’il y a des moyens plus respectueux de montrer des animaux… Or il semblerait qu’il y a encore plein « d’attractions » un peu moyen à Tokyo selon cet article. Alors pour ne pas les encourager, sélectionnez bien votre adresse à Harajuku ou ailleurs en vous informant en amont, en regardant des avis sur le web – pas comme moi donc! (Je m’autotape sur les doigts et je m’en veux un peu de ma naïveté)

No Comments

    Leave a Reply