Menu


Lectures

« Ivre du Japon », le parcours fascinant d’une Japanlover

Manga Ivre du Japon de JP Nishi (Ed. Kana) - avis sur le blog amoureux du Japon Birds & Bicycles

Dans le manga Ivre du Japon, une jeune Française part à Tokyo un peu par hasard en 1996… Bang! Elle a un coup de foudre pour le Japon. Elle se met à fond pour réaliser son rêve: pouvoir s’y expatrier!

Ivre du Japon, c’est le nouveau manga de J.P. Nishi, paru en France aux éditions Kana. Je vous ai déjà parlé des livres de ce mangaka japonais, qui est marié à une Française. Ses mangas m’ont fait hurler de rire, en racontant les différences culturelles entre le Japon et la France!

Cette fois, il raconte l’histoire de sa femme Karen, et comment elle a atterri au Japon où ils se sont rencontrés.

En 1996, Karen travaille dans l’audiovisuel. Durant un congé, elle débarque à Tokyo un peu par hasard. Elle en prend plein les yeux. Elle est enthousiasmée est ébahie par beaucoup de choses, elle qui est une geek de la technologie! Entre les gadgets et le mélange de tradition et de techno du pays, elle va tomber sous le charme.

Elle y retourne régulièrement, avant de décider de réaliser son rêve: pouvoir s’y installer!

Un manga à retrouver chez Kana, chez votre libraire ou sur Amazon

→ Si toi-même tu es un #japanlover, ces billets du blog devraient aussi t’intéresser!

Le manga « Ivre du Japon », une bonne surprise

Manga sur une expatriée française au Japon
Manga Ivre du Japon de JP Nishi (ED. Kana) - avis sur le blog fan du Japon Birds & Bicycles

A lire aussi sur le blog: mes derniers coups de coeur manga: Après la Pluie ♡ et Le mari de mon frère

Mon avis sur le manga Ivre du Japon

Soyons clairs. J’ai dévoré ce manga.

J’ai aimé beaucoup de choses. Déjà suivre le parcours de cette femme têtue, qui apprend le japonais avec une patience incroyable en lisant… le journal économique. Karen est très inspirante et a un fort caractère! En plus, comme elle est journaliste indépendante (comme je l’ai été, avant d’être salariée) je me suis sentie proche d’elle et de ses projets.

J’ai aimé partager son regard sur le Japon, avec des étoiles dans les yeux quand elle le découvre! Cela rappelle forcément des impressions si vous aussi vous avez été transporté par ce pays. Elle s’enthousiasme et en même temps reste critique. Par la même occasion, j’ai appris que Karen – personnage du manga donc et épouse de l’auteure – est dans la vraie vie nommée Karyn Poupée, journaliste et auteure du livre « Les Japonais ». Que je compte me procurer!

Manga Ivre du Japon - avis sur le blog Birds & Bicycles


J’aime aussi l’expressivité des dessins, la façon dont J.P. Nishi dessine sa femme avec un mélange de tendresse et de taquinerie aussi. C’est amusant de voir le changement de look de Karen depuis ses 20 ans, avec son maquillage qui change. Du côté du scénario, j’ai été accrochée par la majeure partie du manga, mais après vers la fin, cela se dilue un peu quand on se rapproche du présent… C’est un peu moins structuré, mais j’ai quand même eu du plaisir à le lire jusqu’au bout. Et puis si vous aimez le Japon ou rêvez vous-même d’expatriation… c’est super in-spi-rant!

Pour toutes ces raisons, je le recommande ++ !

Une lecture pour tous ceux qui rêvent de Japon et aiment les récits initiatiques liés à l’expatriation.



A lire aussi:

No Comments

    Leave a Reply