Menu


Jardinage urbain

Le bilan de la saison dans mon potager urbain

Des nouvelles de mes carrés potagers, avec les réussites et les fiascos de la saison! On fait le bilan de mon potager urbain…

Puisque cette année j’ai mon propre jardin, j’ai pu y installer deux carrés potagers pour commencer des cultures en pleine terre! Je me réjouissais que cela soit plus efficace que mon ancien carré potager de balcon et mes dernières installations. Or c’est aussi une invitation de buffet gratuit à toutes les limaces qui ne grimpaient pas sur mon ancienne terrasse…

Alors il y a des avantages, comme de pouvoir planter une courge, et des inconvénients, comme celui de devoir récolter ces gastéropodes!

Plants ou semis

D’habitude, j’aime bien faire mes semis moi-même – et récolter ensuite mes graines pour recommencer l’année suivante. C’est gratifiant et économique. Or cette année, avec la réno de maison, j’ai opté pour des plants de salade, tomate, betterave, courge et oignons nouveaux. J’ai planté des graines bio en pleine terre de haricots, pois, radis par contre, achetés sur des sites de jardinage ou provenant de la Box à planter.

→ Je vous montrais au printemps mon installation et mes plants dans ce billet du blog!

Jardinage urbain blog - Bilan de mon potager urbain sur le blog - carrés potagers
Ci-dessous, le même carré après quelques mois avec les ciboules qui ont bien grandi

Je jardine dans des carrés potagers, sur le principe de la rotation de culture et des bonnes associations.

Les réussites de l’année dans mon potager urbain

Même si cette année a été très pluvieuses et que cela a causé pas mal de fiascos chez les jardiniers autour de moi, je suis assez satisfaite par ce premier essai dans mon jardin. Il faut avouer que je n’avais pas énormément de temps ou d’attention à accorder au potager avec notre réno de maison.

Ce qui a bien marché? Les tomates cerises – on avait deux pieds et on en a récoltées plein plein plein. Les salades et les betteraves, dont on s’est régalé crues ou cuites. Les ciboules qui poussent super bien, on n’a rien à faire et elles finissent en rondelles dans un plat de udon – miam. On en a beaucoup trop d’ailleurs!

Tomates cerise au jardin potager

Les haricots: success!


Mais mon plus gros succès ont été les haricots, l’an prochain je voudrais planter plus de pieds et leur faire une belle installation. J’ai laissé des cosses sécher pour récolter plein de graines aussi!

Petits fruits du jardin

On a en plus eu de quoi se régaler avec les framboises, groseilles du jardin et mes fraisiers en pots.



Les fiascos de la saison dans mon potager urbain

Passons maintenant aux mauvaises expériences… Quelle horreur! Mes radis ont été attaqués par une nuée d’insectes sauteurs (les altises) qui ont dévoré toutes les feuilles, n’en laissant rien. Adieu soupes de fanes. Et les radis avaient mauvaise mine après ça, on n’en a récoltés que quelques uns. :/

Le pied de tomates Marmande était prometteur, mais il n’a pas aimé l’humidité de l’été et a été attaqué par les punaises diaboliques… Résultat, les tomates n’ont jamais mûri, un autre fiasco mais contre lequel on ne pouvait rien. Les jardiniers autour de moi ont aussi dû faire une croix sur leurs tomates cette année qui pourrissaient sur pied.

Bilan de mon potager urbain sur le blog - carrés potagers

On s’est retrouvés à sévir tout de même contre les punaises diaboliques (à coup de journal, pas de pitié pour ces invasives) et les limaces (j’ai enfin une technique pour les attraper sans les toucher: j’imagine que ce sont des sushis et avec deux bâtons, paf, je les prends et vais les jeter dans la haie au fond du jardin).

Un autre résultat mitigé a été côté pois. Les haricots ont super bien poussé et donné, mais les pois étaient très timides, c’était très modeste comme récolte.

Courge au potager: espoir

Et ma courge? Elle a fait deux fruits, le premier a grandi un peu mais malheureusement a pourri sous la pluie de septembre dans l’herbe et le second… on croise les doigts qu’il supporte mieux la saison! On l’a placé sur une planchette en bois cette fois. J’espère que cela donnera quelque chose! Et au pire, on aura essayé.

Bilan de mon potager urbain sur cette année de plantations

Bilan de l’année donc: une saison mi-figue mi-raisin, mais je garde en tête les réussites, et j’essaierai de faire mieux l’an prochain! Même si j’aurai à nouveau la tête dans notre rénovation de maison qui continue…

J’ai plein de choses à apprendre encore, même si je fais du jardinage urbain depuis 2013, et je me suis abonnée au magazine l’Ami des Jardins pour progresser.

Pour l’automne, j’ai hésité à commander la Box à planter de l’automne qui contient des graines à planter jusqu’à fin novembre et a l’air sympa. Mais j’ai surtout semé des graines d’épinard finalement. Qui ne sortent pas, grrrr! Il faut dire que j’avais la tête ailleurs… et je les ai pas arrosées assez sans doute. Je vais bientôt essayer de placer des oignons… et je cherche des idées pour occuper mes carrés en hiver.

Et vous, cette année votre potager urbain, de balcon ou autre vous a-t-il apporté satisfaction ou frustration? :P Quelle a été votre plus belle réussite? Et l’automne/hiver vous plantez quoi dedans? Racontez-moi!!

3 Comments

  • Chardon
    11 novembre 2021 at 4:34

    Bonjour ! Chapeau pour les tomates cerises, même elles ont bien souffert cette année ! Dans mon potager, la plus belle réussite c’est la courgette. Et les fraises, meilleures que l’an dernier ! En automne je me demande aussi quoi planter, j’ai tenté le persil (cuisant échec), la mâche (succès mitigé) et je me console en essayant des boutures de tout ce qui me tombe sous la main… et en plantant des bulbes de fleurs pour le printemps prochain ! Je garde l’astuce des limaces-sushi, excellente idée :-)

    Reply
    • kantutita
      12 novembre 2021 at 2:09

      Coucou Chardon, merci pour ton mot!

      Mais oui, j’ai eu de la chance avec ces tomates cerises qui étaient une réussite malgré les conditions!
      Par contre les courgettes, je n’ai jamais réussi… Bravo à toi!! Quelle chance c’est tellement bon. tu utilises quoi comme pot? J’aimerais en mettre l’an prochain dans de grands bacs.

      C’est la question, que planter en automne… mes mâches sont aussi miniatures, mais on verra!
      Bravo pour les boutures, je n’ai fait que quelques essais pour le moment ça m’intimide pas mal.

      Une belle fin de semaine à toi :)

      Reply
      • Chardon
        13 novembre 2021 at 10:37

        Coucou !
        Pour les courgettes, je sème en intérieur dans des pots en plastique assez classiques, genre 15cm de diamètre et 10 à 15 cm de haut (3 graines max par pot, ça germe vite et avec succès en général dans nos intérieurs chauffés), puis une fois les risques de gelée passé, c’est en pleine terre au jardin. Ça court bien mais on peut les faire grimper assez facilement (gain de place). Je pense que dans des grands bac ça marche aussi, j’ai une amie qui l’a fait.
        Pour les boutures, ça m’intimidait pas mal aussi mais en fait, rien de plus simple, je n’en reviens pas (bon ça dépend sans doute des plantes). L’an dernier j’ai bouturé du thym et du romarin, grand succès et sans hormones de bouturage ni même de terreau particulier. Juste de la patience :-). Bon week-end à toi !

        Reply

Leave a Reply