La beauté green n’a jamais été aussi en vogue! Partout, on voit fleurir des mentions eco-friendly et des motifs de feuilles vertes sur les packagings. Mais est-ce que ces prétentions green sont toujours justifiées? J’ai sorti mon radar à greenwashing pour me pencher sur quelques gammes et marques de cosmétiques. Je vous donne mon avis, et on commence par faire un tour chez Sephora et ses nouveautés…

Greenwashing et composition: un tour chez Sephora

Avant toute chose, un petit rappel! Les mentions de clean beauty (évitant des ingrédients controversés) ou de naturel (des ingrédients issus de la nature) sur les packagings sont des mots, que chacun peut utiliser selon son interprétation. Un produit peut avoir un degré différent de « clean » ou de « naturel » selon la rigueur de la marque. Ces mentions sont utilisées librement et ne veulent pas toutes dire la même chose. En revanche, la mention bio est un label, qui doit répondre à un cahier des charges précis.

On passe en revue quelques gammes, allégations et marques pour faire le point sur ce qui est plus green… ou fait juste semblant!

Good for you chez Sephora, c’est vraiment green?

Je suis allée chez Sephora suite au lancement de leurs pastilles « plus green la vie », dont je vous parlais parmi ces 7 news beauté à retenir.

Ce qui se passe: la marque a créé un code déclinés en trois pastilles, pour indiquer les cosmétiques qui sont plus naturels avec la mention Good for you (formulés à partir d’au moins 90% d’ingrédients d’origine naturelle)  ceux qui ont un packaging éco-conçu sont indiqués par la mention Good for a better planet et ceux qui sont vegan (donc sans ingrédients d’origine animale) Good for vegan

greenwashing or not?

Donc, c’est précis, avec trois catégories bien différentes – mais en même temps, on peut vite s’emmêler les pinceaux en tant qu’acheteur vu que les logos se ressemblent. Notez que les produits ont souvent une seule de ces mentions! Ne faites pas de raccourci. Par exemple, certains produits ont le macaron de Sephora pour signaler les emballages éco-conçus, c’est très bien, mais à nouveau cela ne donne pas d’indication sur la formule du produit. Le contenant est plus vert, pas forcément le contenu.

Good for you chez Sephora

La pastille « Good for you » indique qu’il y a 90 % d’ingrédients naturels dans le produit, ce qui est bien! Mais il ne s’agit ni d’un label bio, ni de l’assurance d’un cosmétique 100 % naturel. Parmi les 10 % restants, il peut y avoir des ingrédients issus du pétrole ou controversés (si, si, j’en ai trouvés en jetant un coup d’oeil).

Exemple: dans le Super sérum éclat Sephora, à la pastille Good for You, on trouve des PEG. (PEG-40 Hydrogenated Castor Oil) déconseillés par la Vérité sur les Cosmétiques et interdits par la charte bio Cosmébio. Donc un effort a été fait sur la compo, mais ce n’est pas forcément parfait.

La mention « Good for you », c’est une option pratique pour celles qui veulent consommer plus clean mais ne savent pas par quoi commencer pour faire un petit pas. Par contre, si vous aspirez à consommer des produits naturels et sans ingrédients controversés, je vous dirigerai plutôt vers des produits au label bio: il y en a maintenant aussi chez Sephora d’ailleurs (comme Absolution, Nuxe Bio, Sanoflore, que j’aime beaucoup)

Mon conseil: même en utilisant ces pastilles Good for You pour orienter votre choix, jetez un coup d’oeil aux étiquettes en plus!

La mention « vegan » sur les cosmétiques

Attention aussi avec la mention vegan, que l’on voit sur plein de produits depuis quelques temps. Et chez Sephora, elle est mise en avant par la mention Good for Vegan. Elle veut dire qu’il n’y a pas d’ingrédient animal ou d’origine animale utilisé dans la formule*. Un produit peut être 100 % issu du pétrole mais vegan. Certaines personnes font un raccourci et pensent que si c’est vegan c’est plus naturel. Mais non, ce sont deux choses différentes! (*donc pas de miel, pas de savon au lait d’ânesse, et j’imagine aussi que cela signifie aussi qu’il n’y a pas de test sur les animaux, mais ceux-ci sont normalement interdits en Europe depuis 2013).

Greenwashing ou cosmétiques plus naturels? Zoom sur 4 marques en vogue

Voici un zoom sur 4 marques dont j’ai beaucoup entendu parler récemment. Histoire de remettre les pendules à l’heure sur leur aspect green. Attention, je ne critique pas l’efficacité des produits, uniquement leur compo!

REN, de la clean beauty

La marque Ren Clean Skincare, nouvellement cataloguée chez Sephora, est une marque de clean beauty. Oui, c’est plus clean, elle évite de nombreux indésirables!

Mais selon le produit, cela ne va pas aussi loin que du bio. On trouve par exemple ce conservateur controversé dans certains de ses soins: phenoxyethanol, comme dans le Radiance Glow Daily Vitamin C. Conservateur qui est omniprésent dans les cosmétiques classiques, soit dit en passant. Donc côté compo, REN, c’est pas mal, mais pas toujours parfait. A vos loupes!

PAI Skincare, une option plus naturelle

Autre nouveauté chez Sephora: la belle marque Pai. Une marque de beauté naturelle londonienne, labellisée par Cosmos. Elle va plus loin dans le souci de naturel dans ses formules que Ren. Un minimum de 98% des ingrédients sont naturels ou d’origine naturelle. Si vous souhaitez consommez du naturel, je vous recommande plutôt celle-ci que Ren.

Le cas SAEVE

Une dernière qu’on ne trouve pas chez Sephora cette fois. On voit la marque Saeve partout ces temps! Une marque parisienne qui mise sur la sève de bouleau. J’ai même testé un sérum grâce à une box (que je n’ai pas trouvé incroyable d’ailleurs, mais là n’est pas la question). Je me suis penchée sur leurs étiquettes. La marque insiste lourdement beaucoup sur le mot naturel, sur le fait que ses produits sont à base de plantes, et sur les ingrédients controversés qu’ils évitent… (Lu sur son site: « Nous ne sommes pas bio même si nous en avons tous les attributs! Pas de silicone, pas de PEG, pas d’huile minérale, pas de phénoxyéthanol, pas de colorant, pas de sodium laureth sulfate, pas de gluten« )

MAIS… stop au greenwashing! Ce n’est pas DU TOUT équivalent à du bio! S’ils évitent certains indésirables, ils en laissent d’autres. Malgré les mots naturels partout, j’y ai trouvé certains que je préfère éviter, dont du Disodium EDTA . Mais aussi d’autres composants chimiques controversés car polluants comme celui-ci ou celui-là.

Donc je n’apprécie pas cette communication que je trouve trompeuse pour celles qui ne savent pas lire les étiquettes.

D’autres marques à observer à la loupe?

Avis maquillage Kiko Green
Une gamme green chez Kiko

S’il y a d’autres marques que vous aimeriez que je regarde à la loupe, n’hésitez pas à me le dire! Je pensais me pencher sur Rituals un de ces quatre, ça vous intéresserait?

Chez Kiko j’ai déjà testé leur gamme de make-up naturelle avec bien des déconvenues sur la qualité de leurs poudres… mais j’ai bien aimé leur BB Cream.

Et j’avais passé à la loupe des compos de crèmes pour le corps chez L’Occitane et The Body Shop par le passé, de chez Lush et d’une crème pour le visage Avène (arf, ma pire déconvenue je crois)

Vers plus de green en cosmétique, une bonne chose

Si de plus en plus de marques veulent verdir leurs gammes, je dis tant mieux! Cela touche ainsi un plus grand nombre de consommateurs, le grand public s’intéresse de plus en plus à ce que contiennent leurs produits de beauté. Mais alors, que les marques jouent vraiment le jeu, sans tromper les consommateurs et jouer sur les mots!

Après, il y a différents degrés de « green », de « clean ». A chacune de choisir ce qu’elle veut consommer, selon sa sensibilité et ses priorités. Or cette mode du green implique encore plus de vigilance de notre part en tant que consommatrices… pour devenir des consommactrices et pas finir comme des pigeons!


Mes trois conseils anti greenwashing

  • se tourner vers des labels naturels ou bio indépendants
  • apprendre à lire les étiquettes! Au moins pour repérer les indésirables. Je vous recommande le moteur de recherche de la Vérité sur les Cosmétiques, et son livre pour comprendre enfin ce que veulent dire tous ces noms d’ingrédients et lesquels il faut éviter!
  • Il existe aussi diverses apps pour scanner les cosmétiques, mais je trouve que selon la sensibilité des créateurs de l’app, qui peuvent être plus ou moins indulgents envers les indésirables, les critères de jugement peuvent beaucoup varier! Si j’en recommande une, c’est celle de l’asso Que Choisir, QuelCosmetic, qui est précise et explique bien ses critères.

Et vous, vous en pensez quoi de ces marques? Trouvez-vous que c’est compliqué de s’y retrouver? Ou fatigant de toujours rester sur ses gardes? Racontez-moi!

La Minute Transparence: Les liens vers Sephora sont affiliés

Discussion on Greenwashing: j’enclenche mon radar!

  1. Coucou Kantutita, j’apprécie tellement tes articles, super intéressants ! La beauté naturelle, ce n’est pas toujours facile. Avec ma peau atopique, je ne peux pas me permettre trop de « tests ». La ligne Weleda à l’amande est ma favorite depuis des années (gel douche et lait corps). Pour le visage, je n’ai encore pas réussi à passer au 100% naturel car les crèmes de jour que je teste me donnent des boutons ou surtout, des rougeurs (huiles essentielles). Et pour le maquillage, Youngblood ou Kayenne (suisse!). Je me suis depuis toujours tenue éloignée d’Yves Rocher, Body Shop, Sephora, etc. Déjà, le shopping dans un Sephora me donne mal à la tête :) :) :)
    Cependant, j’ai l’impression que chaque marque ajoute son petit logo et que souvent, les logos ne veulent pas dire grand’chose. J’apprécie beaucoup tes tests et tes découvertes ! Gros bisous et bon dimanche, Anne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 Laissez-moi un petit mot ♡