Depuis que j’évite les silicones dans les shampoings, j’ai remarqué des changements pour mes cheveux, et j’avais envie de vous en parler… On se pose souvent la question « avec ou sans silicones » pour des raisons écologiques, mais c’est intéressant de voir aussi la différence à l’usage!

Sans silicones, pourquoi je les évite dans les shampoingsCela fait 2 ans que je me suis mise aux shampoings naturels, et que j’utilise majoritairement aussi des après-shampoings naturels, sans silicones. J’ai vraiment remarqué un changement sur la « texture » de mes cheveux fins et plats.

Avant, avec les après-shampoings siliconés, je me retrouvais avec de longs cheveux très lisses, gainés. Un effet que sûrement certaines d’entre vous préfèrent! Mais de mon côté, j’ai toujours regretté de ne pas avoir de mouvement dans ma tignasse si plate. Je dors d’ailleurs avec une tresse afin d’encourager des ondulations!

Les silicones forment en effet un « film » autour des cheveux. Ils ne vont pas les soigner en profondeur, mais forment un film siliconé autour, qui va donner un effet gainé et brillant. Une sorte de cache-misère. Mais qui trompe l’oeil efficacement.

Plus de mouvement sans silicones

Après avoir remplacé mes shampoings siliconés par des shampoings bio ou naturels, miracle, sans silicones, j’ai remarqué que mes cheveux longs avaient tendance à avoir davantage de mouvement, à être plus souples, plus fins, moins lustrés, mais à garder ces ondulations nocturnes plus longtemps. J’en suis personnellement ravie.

J’ai l’impression que l’utilisation d’après-shampoings naturels ou bio a vraiment modifié cela: et cela me convient mieux ainsi. J’ai aussi effectué deux ombrés , donc une décoloration de certaines mèches, et cela a sans doute également participé à changer leur « texture ».

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Kantutita ☆ (@kantutita_birdsandbicycles) le

Adopter un shampoing bio

Au départ, je m’étais mise aux shampoings bio à cause de mon cuir chevelu très sensible (dermatite merci), pour éviter les SLS (Sodium Lauryl Sulfate, Sodium Laureth Sulfate), des tensio-actifs à éviter car ils peuvent irriter la peau. Et qu’on retrouve dans la plupart des shampoings (et gels douche) conventionnels.

Logiquement, j’ai suivi avec des démêlants/après-shampoings naturels ou bio pour éviter de relâcher des silicones dans les égouts. Les silicones en général, très peu biodégradables, sont connues pour être polluants pour l’environnement.

Il m’a fallu quand même essayer différents après-shampoings naturels pour trouver des formules donnant l’effet que je recherchais. Certains ne démêlaient pas suffisamment mes cheveux longs et fins, qui ont tendance à former des noeuds.

Mes cheveux sans silicones

Les silicones et l’environnement

Si la plupart des silicones, ces ingrédients d’origine synthétique, ne posent pas de problème pour la santé, il y a un doute sur l’innocuité de la famille des cyclométhicones (Cyclomethicone  mais aussi les Cyclotrisiloxane, Cyclotetrasiloxane, Cyclopentasiloxane, Cyclohexasiloxane, Cycloheptasiloxane). Ils sont listés dans les CMR (composés cancérogènes, mutagènes ou reprotoxiques) en catégorie 2, car ils sont suspectés d’être toxiques pour la reproduction humaine. Les autorités estiment cependant que dans les cosmétiques, aux concentrations utilisées, elles ne sont pas dangereuses. (Source) En effet, je n’ai pas vraiment de crainte qu’elle pénètre dans mon organisme à partir d’un shampoing… mais on les retrouve aussi dans des crèmes pour le visage par exemple, et là, je me pose des questions.

Dans le cas de nos shampoings, cela me dérange surtout au niveau écologique de les relâcher dans les égouts, car les cyclométhicones sont classés parmi la catégorie de silicones pouvant représenter un danger pour les milieux aquatiques. En plus les silicones s’accumulent dans les écosystèmes, à cause de leur mauvaise biodégradabilité.

Mes tests de shampoings bio et naturels

S’il m’arrive encore ponctuellement de tester un combo shampoing-démêlant conventionnel reçu parmi des envois presse (avant de le donner à une copine ;), je n’achète de mon côté que du naturel, et n’utilise que cela sur le long terme.

Voici quelques shampoings et après-shampoings naturels que j’ai appréciés cette année. Après, l’effet de ces soins capillaires varie beaucoup selon la nature de vos cheveux, et l’effet que vous désirez avoir à la fin. J’imagine que se passer de silicones est plus difficile pour celles qui désirent des cheveux hyper lisses par exemple. À vous de tester!

Marques bio

Comme anti-pelliculaires bio, j’alterne entre ce shampoing de Propolia, une petite marque du Sud de la France (calme les démangeaisons) et le shampoing à l’argile verte et aux huiles essentielles de Dermaclay. Ce n’est pas mal aussi d’alterner entre un shampoing anti-pelliculaire et un shampoing naturel doux, car les premiers ont tendance à… pousser les pellicules à tomber.

Shampoings naturels sans silicones anti-pelliculaires

Sinon, l’ « Après-shampoing Beurre de Mangue » de la marque bio allemande Santé n’est pas mal, je vous en parlais dans cette revue dédiée aux produits naturels sous la douche. Je regrette juste que son parfum ne reste pas du tout sur les cheveux.

Grandes marques

Les marques conventionnelles se mettent au naturel, poussées par l’intérêt du public. Je trouve bien que des marques grand public proposent des produits plus biodégradables que leurs gammes habituelles: j’en ai testées quelques uns reçus en envoi presse. Leurs formules sont moins exemplaires que des cosmétiques labellisés bio, et cela reste du naturel produit à grande échelle bien sûr, et par des marques produisant par ailleurs des soins polluants.

A vous de voir comment acheter donc voter. Encourager ces grandes marques à miser davantage sur du naturel car il y a un marché? Ou soutenir des petites marques qui ont tout vert? A vous de voir.

Chez Kérastase 

J’ai eu un coup de coeur l’an dernier pour la gamme naturelle Aura Botanica (Revue ici) lancée par Kérastase, dans le moyen de gamme ♡

Test & avis de la gamme Aura Botanica de Kérastase: le bain micellaire (shampoing aromatique doux)

Source Essentielle

Etonnant, mais L’Oréal a lancé avec la marque Source Essentielle une gamme de shampooings et démêlants à 80% voire plus naturelle, sans silicones, dont les flacons sont rechargeables et éco-conçus. Je teste le combo pour cuir chevelu sensible en ce moment, et j’adore la légèreté que ces soins apportent à mes cheveux. Le shampoing est très doux ♡  Cette marque est disponible chez certains coiffeurs en France comme en Suisse.

Sans silicones, Source Essentielle, un shampoing tout doux

Chez Fructis

Comme soin, j’ai testé un masque de la gamme « Hair Food » chez Fructis de Garnier. Normalement, je n’utilise pas leurs produits, qui sont conventionnels, mais cette gamme a la particularité d’être à 98% naturelle et donc bien biodégradable. Le masque existe au parfum de banane ou de papaye notamment – j’ai choisi cette dernière. Il est sympathique avec son parfum, et nourrit bien mes cheveux – mais par contre je ne le trouve pas parfait comme démêlant!

Je l’ai testé avec l’outil de la Vérité sur les Cosmétique, il a tout vert sauf pour un ingrédient que je préfère éviter, s’apparentant aux PEG (polluant), le Hydroxypropyl Guar Hydroxypropyltrimonium Chloride. Donc ce n’est pas un soin que j’achèterai, mais il fait déjà mieux que les gammes conventionnelles classiques!

Masque fruité de garnier

Et vous, évitez-vous les silicones dans les shampoings? Cela donne quoi sur vos cheveux?  Et quels sont vos shampoings sans silicones favoris?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 Laissez-moi un petit mot :)