tropisme festivalLa semaine dernière Ă  Montpellier, un petit festival proposait des Ă©vĂ©nements en lien avec les arts numĂ©riques: le Tropisme Festival. Des concerts intĂ©grant des images, des performances, des expos et des OVNIs figuraient au programme…

Curieuse de dĂ©couvrir certains artistes, je me suis rendue Ă  une performance et Ă  deux expos. Très belle surprise: j’ai eu un coup de cĹ“ur pour deux d’entre eux: VĂ©ronique BĂ©land et le Studio Gangpol & Mit.

Tropisme festiva: Véronique Béland, la Québecoise qui écoute le cosmos

Cette artiste canadienne dialogue avec l’univers… Son installation « Major Tom to Ground Control » [vous avez reconnu la rĂ©fĂ©rence Ă  Bowie j’espère ;) ] mĂ©lange science et poĂ©sie, pour un rĂ©sultat dĂ©licieusement absurde. Son installation Ă©tait Ă  voir Ă  l’ESBAMA, nom barbare qui dĂ©signe l’École des Beaux-Arts de Montpellier.

Installation de VĂ©ronique BĂ©land au Tropisme FestivalVisuellement: un texte se dĂ©roule sur du papier, sortant d’une imprimante reliĂ©e au cosmos. Ces phrases insensĂ©es – concoctĂ©es par un gĂ©nĂ©rateur de texte alĂ©atoire- sont lues par une voix synthĂ©tique, sorte d’oracle venue du fond de l’univers…

Le principe derrière cette installation: Un radiotélescope enregistre le rayonnement cosmique. Les données recueillies pour la science sont alors mises en relation avec un corpus de fragments de phrases. Mis bout à bout, ils forment à chaque fois une suite de mots, plus ou moins riches en sens.

De grands cahiers regroupent ces phrases que l’univers tente de nous communiquer. Moi qui suis allergique aux vers et aux rimes, je trouve qu’une grande poĂ©sie se dĂ©gage de ces Ă©noncĂ©s sans queue ni tĂŞte, aux travers desquels une signification transparaĂ®t parfois.

Toutes ces vĂ©ritĂ©s Ă©noncĂ©es par la Voix de l’Univers ne fonctionnent pas de manière gĂ©niale, mais c’est bien cela qui fait le sel du projet, de trouver sa perle dans cet amas de non-sens.

Exemple:

Ne rien faire est une chose plus belle que le bon sens.

Cette expĂ©rience justifie l’utilisation du rire enregistrĂ© dans les Ă©missions de gaz Ă  effet de serre critique dans l’atmosphère.

Les mythes de la pierre pour en Ă©tudier l’universalitĂ© , dans la langue qu’il connaĂ®t par cĹ“ur.
Elles permettent d’approcher la spiritualitĂ©, elle Ă©tudiera l’atmosphère et l’Espace.

La rancune peut Ă©galement alimenter de mauvaises relations sociales.

Mercure est une version personnelle de son créateur.

Du coup, j’ai adorĂ© la performance de VĂ©ronique BĂ©land pour le Tropisme Festival, qui a eu lieu mercredi 19 fĂ©vrier Ă  La PanacĂ©e de Montpellier. Cette fois, il s’agissait d’une sĂ©lection des phrases les plus percutantes de l’Oracle cosmique susmentionnĂ©. L’artiste les a enregistrĂ©es sur une k7 au fond d’une cabane dans les bois. Chaque Ă©noncĂ©, aussi Ă©trange qu’il soit, pouvait prendre un sens plus ou moins profond…

Sept minutes de magie, ponctuĂ©es par les rires d’un public très attentif. Mon seul regret? De ne pas avoir trouvĂ© cette performance en Ă©coute sur le web.

Le site de Véronique Béland et de son projet « Major Tom to Ground Control »

 

Tropisme Festival: Le mobilier sonore du Studio Gangpol & Mit

Tropisme Festival: Gangpol & MitSi vous n’ĂŞtes pas friands d’absurde, j’ai autre chose pour vous! Une expo excellente a eu lieu Ă  la Galerie Saint-Ravy, ce joli lieu en plein cĹ“ur de l’Écusson. Le studio Gangpol & Mit proposait des installations interactives et bruitistes au graphisme super ludique.

Les drĂ´les de bonhommes cubiques en carton servaient de supports Ă  des jeux sur l’image et le son.

Quand j’y suis allĂ©e, les visiteurs s’amusaient tous comme des gamins de 6 ans sur les installations. Mais tous Ă©taient beaucoup plus âgĂ©s!

(Photo ci-contre: © Gangpol & Mit)

Regardez plutĂ´t.

La Boîte / Studio G&M from Gangpol & Mit on Vimeo.

Qui a dit que l’art contemporain ce n’Ă©tait pas fun? :P

Le Tropisme festival est le nouveau nom du festival 100% de Montpellier. Je n’y avais personnellement jamais mis les pieds, mais j’ai beaucoup aimĂ© cette nouvelle Ă©dition comme vous l’avez compris!

Et vous, avez-vous peur de l’art contemporain & numĂ©rique?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *