Pavillons-ImaginalesJ’étais aux Imaginales d’Épinal le week-end dernier. Au programme: Littérature fantastique, Steam punks & concert du Naheulband!

Les Imaginales, c’est un salon du livre pas comme les autres, car il est dédié aux littératures de l’imaginaire… Fantasy, science-fiction, fantastique s’y côtoient! Que l’on soit amateur de romans de vampires, d’anticipation ou de quêtes chevaleresques avec dragon en option, il faut y foncer! En plus de découvrir des éditeurs et auteurs de genre, on y croise des gens cosplayés de tous âges, dans une ambiance bon enfant. Et cela tant parmi les visiteurs, que de l’autre côté des tables. Si, si, les éditeurs et auteurs aussi! J’ai adoré cette ambiance, où l’on se retrouve autour des stands à côtoyer par exemple un mousquetaire ou une créature aux cheveux bleus le trident à la main!

Et les Imaginales ont lieu à Epinal, dans un beau parc public au bord de la Moselle. C’est où ça?  Dans les Vosges, en Lorraine, à moins d’une heure de Nancy!

En plus, les pavillons eux-mêmes étaient fantastiques, comme vous pouvez le voir ci-dessus. À l’intérieur, il y avait des chandeliers et des vitraux…

Aux Imaginales d'Epinal 2016, salon de littérature fantastique

Steampunk!

Cette édition faisait en plus la part belle à l’univers du Steampunk! C’est une culture fantastique inspirée d’un XIXème siècle dominé par la révolution industrielle. Pensez à Jules Verne! Durant les Imaginales, la Breizh Steam Punk Society a présenté sa panoplie d’armes loufoques (tout un sketch) et il fallait admirer leurs costumes! Ceux-ci sont magnifiques, faits de cuir et de métal… Côté accessoires, ils portent souvent un chapeau et des lunettes de protection rétro. J’ai particulièrement adoré le casque de ce monsieur ci-dessous… fabriqué à partir d’une bouilloire!

    Les steampunks aux Imaginales d'Epinal!Steampunks-ImaginalesSteampunk veut dire littéralement: punk à vapeur! 

Steam Punk!Breizh Steampunk societAux Imaginales d'Epinal 2016

L’asso bretonne avait un super stand… et faisait des démos délirantes de ses inventions!

Lunettes steampunkUn stand steampunk aux Imaginales d'EpinalDe belles pièces steampunk par l’artisan du cuir Kenaz!

En garde! Duels à l’épée et autres clins d’œil historiques

Les steampunks sont ceux qui m’ont le plus marqué, mais on croisait aussi des troupes de mousquetaires et autres passionnés en costumes! Certains se livraient à des combats à l’épée et d’autres à des reconstitutions, comme l’équipe du village 1900 de Xaronval dans les Vosges (ci-dessous).

Village1900-imaginales

Se promener dans ce salon du livre permettait de voyager dans le temps, que ce soit dans l’uchronie des steampunks ou au début du siècle en arrivant autour de l’équipe de Xaronval. Magique!

Le Donjon de Naheulbeuk

Côté littérature, on a pu entendre John Lang « Pen of Chaos » autour d’une table ronde sur les liens entre littérature et musique. Sans surprise il déconne tout le temps, en plus en prenant la voix du nain ! Pour ceux qui sont perdus: il est l’auteur du Donjon de Naheulbeuk, cette série audio devenue culte début des années 2000. Sur conseil d’un ami (merci Yann) je me suis plongée dans la suite, déclinée en romans: un bon délire en 4 volumes qui raconte bien d’autres péripéties de la troupe d’aventuriers anti-héros. Mon mec a pu faire dédicacer un livre (ou deux), il était trop content!

PEn of CHaos en dédicace!

John Lang en dédicace…

Et l’univers du Donjon de Naheulbeuk se décline aussi en BD, en jeu et… en musique! Du coup le soir on a filé à la Souris Verte pour voir Naheulband! Ce groupe délirant parodie l’univers de la fantasy et du jeu de rôle avec sa musique inspirée du folk irlandais avec banjo et violon. Sur scène ils incarnent des personnages de la Terre de Fangh, comme une magicienne, Lili la Barbare (mais une barbare élégante, genre elle aime la baston et le velours), la prêtresse de Dlul (le dieu du sommeil), un voleur, un ogre chevelu et au milieu de ce beau monde John Lang. Ils enchaînent les blagues et leurs chansons sur les chiantos et les poulets nous ont bien fait marrer. Le public était à fond et connaissait les paroles et les chorégraphies! Si vous aimez un peu le Donjon il faut aller les voir une fois… Leurs dates de concert par ici: la prochaine c’est dimanche 5 juin à Strasbourg! Mais sans John Lang cette fois.

Et les bouquins alors..?

Les Imaginales d'Epinal, salon de littérature fantastique en Lorraine

Sous une tente, les visiteurs ont pu découvrir une flopée d’éditeurs de littérature de genre, beaucoup de Français, mais aussi des auteurs étrangers. Moi, je connais juste un peu la littérature fantastique – je ne vais donc pas pouvoir vous parler de manière pointue des éditeurs et auteurs  présents… J’ai été vraiment fan de Tolkien et du Seigneur des Anneaux quand j’étais ado, et je prends plaisir à lire un peu de fantasy de temps en temps. La parodie qu’est le Donjon de Naheulbeuk en livres m’a beaucoup amusée, mais je me suis plongée aussi dans des séries plus sérieuses sur les conseils de mon mec et de notre ami Yann (encore lui!) comme « Le Nom du vent » de Patrick Rothfuss (énorme coup de coeur!) et je lis un peu Robin Hobb et sa série « L’assassin royal ». Et bien sûr, Game of Thrones! Donc vous voyez, je suis une débutante…

Durant le salon, j’ai fait une halte pour discuter chez le Léopard Masqué, cet éditeur loufoque qui a parodié tout Tintin avec des romans truffés de calembours, signés Gordon Zola (Je vous en parlais déjà là!). J’ai été contente d’apprendre qu’ils avaient gagné leur procès contre la Maison Moulinsart! J’ai été épatée par le nombre de jeux de mots sortis à la minute par l’éditeur dans la conversation… Et je suis repartie avec un bouquin des aventures de Saint-Tin!

Le Léopard Masqué

Ensuite j’ai découvert le concept de « Light novel » sur le stand de l’éditeur Ofelbe. Il s’agit de romans japonais pour la jeunesse, édités dans une série de plusieurs tomes et qui contiennent quelques illustrations. Ces romans ont par la suite été adaptés en manga ou anime! L’éditeur français a reçu plusieurs distinctions pour ses livres: rendez-vous sur leur site pour découvrir l’univers de Spice & Wolf (que je serais curieuse de lire) ou de LOG Horizon (Sélection Prix de l’Imaginaire 2016!). Les jeunes qui tenaient le stand étaient très enthousiastes et sympas!

Ofelbe aux Imaginales: éditeur de light novels japonaises

Et j’ai noté avec curiosité qu’il y avait une table ronde dédiée à la Suisse, pour la sortie d’une anthologie de nouvelles de science-fiction sur mon petit pays natal: « Futurs insolites » chez l’éditeur HéliceHélas.

Mon bilan sur les Imaginales d’Épinal 2016

J’ai passé un super moment dans ce salon du livre différent et plein d’ambiance. J’ai adoré découvrir la diversité des littératures de l’imaginaire à travers les différents éditeurs et auteurs présents – mais tout autant la fantaisie et l’effort des cosplayés qui déambulaient autour! En discutant avec les éditeurs, on ressentait leur passion! Je vous conseille vraiment de vous rendre à l’événement l’année prochaine si vous êtes amateurs de littérature de genre… N’hésitez pas! Et si j’y suis allée, c’est grâce à ma copine Lady Beth qui m’a recommandé l’événement. Vous pouvez retrouver ici son propre article sur les Imaginales! Et son look steampunk pour l’occasion :D

Et vous, vous connaissiez les Imaginales d’Épinal? Êtes-vous des lecteurs de fantasy ou d’autres littératures de l’imaginaire?

3 comments on “Les Imaginales, un salon du livre fantastique!”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *