Deux romans à dévorer sur le blog

Les romans pour ados, ça vous parle? Oui ou mouais? Moi j’aurais plutôt donné la seconde réponse, à la base. Mais après avoir découvert l’auteur de science-fiction américain Paolo Bacigalupi avec son roman vraiment étonnant « La Fille Automate« , j’ai eu envie de découvrir d’autres univers forgés par son imagination. Et comme il écrit beaucoup pour la jeunesse dernièrement, je me suis plongée dans « Ferrailleurs des Mers » avec curiosité. Et j’ai beaucoup aimé ce récit dédié aux pré-ados!

Et cet été, j’ai aussi dévoré le bestseller Young Adult de Jessica Brody, « Inaccessible » (Unremembered en anglais), qui s’adresse lui à la tranche d’âge au-dessus. Difficile de le lâcher après en avoir tourné la première page, je vous le promets! Comme quoi, piocher des livres au rayon ado peut réserver de bons moments… Je vous en dis plus sur ces deux bouquins?

Roman SF: « Ferrailleurs des Mers » de Paolo Bacigalupi

Ferrailleurs des Mers de Paolo Bacigalupi (Au Diable Vauvert)De quoi ça parle?

L’histoire se situe dans un futur extrapolé et cauchemardesque, après la chute de l’empire du pétrole. Les paquebots convoyant le précieux hydrocarbure, devenus désormais inutiles, sont désossés sur les plages du Tiers-Monde par… des enfants. Un travaille épuisant et dangereux, qui leur permet tout juste de gagner de quoi survivre. Maltraités et humiliés, ces travailleurs savent que leurs vies ne valent rien.

Le détail malin, c’est que le Tiers-Monde à cette époque future cela signifie… les Etats-Unis.

Parmi ces rats de plage, il y a Nailers, le héros, un jeune garçon dont le père est alcoolique et mauvais. Son destin bascule le jour où il découvre une étrange jeune fille et son bateau de luxe échoués sur une île…Oui, parce qu’à l’horizon, ces enfants pauvres voient régulièrement passer des voiliers super technologiques – comme pour les narguer.

Nailers doit alors faire un choix épineux : sauver la fille, ou lui voler ses biens et changer de vie! Je vous laisse deviner ce qu’il va faire… L’aventure ne fait en tout cas que commencer!

Ce que j’aimé dans le roman

Paolo Bacigalupi, avec intelligence, essaie de pousser ses lecteurs – des préados américains a priori bien lotis – à se mettre dans la peau d’enfants du Tiers-Monde travaillant dans des conditions difficiles. J’ai d’ailleurs été horrifiée et troublée en découvrant que ces enfants semblent exister réellement, au Bangladesh notamment.

Dans mon résumé ci-dessus, je ne vous ai pas parlé des créatures bizarres qui évoluent dans cet univers chaotique: les mi-bêtes! Conçues par les scientifiques grâce à un bidouillage avec de l’ADN, il s’agit d’hybrides d’humain, de hyène, de tigre et de chien… Ils font des gardiens de choc pour les puissants car ils sont dangereux et sans états d’âme! Nailers se frottera à l’un de ces monstres, Tools… Avec des conséquences inattendues.

Ce dernier est d’ailleurs le héros d’un autre roman se déroulant dans cet univers, « Les Cités Englouties », que j’ai sur ma table de nuit! C’est un spin-off plutôt qu’une suite, mais j’ai hâte de me plonger dedans. En refermant « Ferrailleurs des Mers » de Paolo Bacigalupi, je suis comme avec son roman « La Fille Automate » restée un peu sur ma faim, avec l’envie de passer encore du temps dans cet univers, pour en comprendre mieux les rouages… Du coup, j’ai hâte de me plonger dans cet autre roman!

« Inaccessible » de Jessica Brody

Inaccessible de Jessica Brody ( Au Diable Vauvert)

C’est le premier tome d’une trilogie de science-fiction pour Young Adults, qui a fait un carton aux USA.

J’ai dévoré ce roman  en deux jours! Très rythmé, il raconte l’histoire d’une jeune fille rescapée d’un crash d’avion, Séra. Mais elle ne se souvient plus de rien. Ni de son identité, ni d’où elle vient. Confiée à une famille d’accueil, elle fait face à ses angoisses – qui est-elle? A-t-elle des parents qui s’inquiètent à son sujet, quelque part dans le  monde? Pourquoi ne prennent-ils pas contact avec elle, après le battage médiatique qui a suivi son sauvetage? À défaut de trouver des parents ou des réponses, elle est vite harcelée par un jeune homme étrange, Zen qui prétend la connaître d’avant et être son petit ami. Ami ou ennemi? La pauvre Séra n’a que des doutes à l’esprit. Sa seule certitude, c’est que certaines personnes dangereuses tentent de mettre la main sur elle et… qu’elle doit disparaître pour leur échapper! En fuyant, elle remarque peu à peu qu’elle a aussi des aptitudes inattendues, pour une jeune file…

Difficile d’en dire plus sans vous spoiler, mais si vous cherchez un roman de science-fiction facile à lire (Young Adult oblige) et haletant, foncez!

Romans pour ados: je récidiverai!

Malgré mes a priori, j’ai trouvé ces romans pour ados très agréables à lire. La différence avec des romans pour adultes? La structure de l’histoire est facile à suivre et le langage plutôt simple et direct. Avec beaucoup d’action, et peu d’introspection. Cela me lasserait sans doute à la longue mais entre deux romans standards, cela permet une petite respiration! Et ce sont des histoires qui emportent notre imagination, tout en abordant une remise en question intéressante de certains aspects de notre société par la science-fiction.

J’ai bien l’intention de lire leurs suites en tout cas. Les deux romans sont parus aux éditions Au Diable Vauvert, un éditeur du Sud que j’aime beaucoup, et dont je vous parlais ici. Et puis si vous êtes en quête de cadeaux à mettre sous le sapin, cela peut être une piste pour faire lire les ados!

Connaissiez-vous ces auteurs? Et piochez-vous parfois vos lectures dans les rayons de la littérature YA? Si oui, avez-vous des coups de coeur à partager? :)

1 comment on “Science-fiction: Quand je lis des romans pour ados…”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *