Aujourd’hui, j’avais envie de partager avec vous un beau roman lu cet hiver: « Les Indomptées« , de Nathalie Bauer. Cette fresque familiale raconte en filigrane le destin de trois femmes, qui ont chacune à leur manière voulu échapper aux diktats de la société du 20ème siècle concernant leur condition. Comme hier c’était le 8 mars, la Journée de la femme, ce sera ma petite contribution numérique à cet événement. En bon rat de bibliothèque je le célèbre le nez dans un bouquin – comme l’an dernier.

Saga familiale dans l’Aveyron

Les Indomptees - Nathalie BauerMon personnage préféré du roman a tout de suite été Noélie, une octogénaire au caractère bien trempé, qui se bat pour sauver le domaine familial dans lequel elle vit, avec sa sœur Julienne et leur cousine Gabrielle. Malgré les difficultés financières, les trois vielles dames font de la résistance et refusent de céder un mètre carré de leur domaine aux acheteurs avides, en l’occurrence leurs voisins. Leur quotidien est bouleversé par l’arrivée impromptue de leur nièce, une jeune femme dépressive, qui vient chercher refuge auprès d’elles… mais leur servira aussi des leçons de vie et d’irrévérence, malgré son jeune âge.

Alors que le fil du récit se déroule au présent, des chapitres nous plongent dans le passé, et racontent peu à peu la saga de la famille Randan dans le domaine. On suit l’histoire de ces propriétaires terriens depuis l’enfance de Noélie jusqu’à sa jeunesse, lorsqu’elle s’installera à Paris et décidera de vivre en artiste. Autant dire que c’est une honte pour une jeune fille de bonne famille, à l’époque!

Mon avis sur « Les Indomptées »

Les Indomptees - Nathalie BauerGrâce à la structure du récit, les trois héroïnes gagnent peu à peu en profondeur. Chacune cultive une lubie: Noélie a le désir d’écrire l’histoire de la famille, Julienne croit avoir des dons surnaturels et Gabrielle est une dévoteOn comprend page après page d’où elles viennent, ce qu’elles ont vécu, et qui elles sont vraiment. Il faut attendre la fin du livre pour que tout se mette en place, pour cerner leurs parcours de vie bien différents!

Je vous avoue que j’ai eu tout d’abord de la peine à entrer dans ce pavé. Malgré l’arbre généalogique en début de roman, j’ai eu des difficultés à mémoriser l’identité de la ribambelle de personnages. Et puis peu à peu, j’ai été happée par l’histoire des Randan, qui commence comme un conte merveilleux, avant que la grande histoire ne s’en mêle – et que la guerre ne détruise peu à peu l’unité de la famille.

J’ai surtout aimé la façon de l’auteure de nous sensibiliser à la condition des femmes dans cette histoire. Sans en faire trop, elle raconte simplement les frustrations des filles, coincées dans leur rôle de femmes, alors que certaines, comme Noélie, rêvent d’un autre destin. Le récit est plein de nostalgie, doux-amer, et prend un tour un brin comique aux chapitres du présent, avec les facéties des trois vieilles dames, reines de leur domaine!

J’ai été émue par ce livre. Ce n’est sûrement pas une lecture à conseiller à tout le monde, mais si ce billet vous a donné envie, ou que vous êtes des adeptes de sagas familiales, foncez!

    • « Les Indomptées » de Nathalie Bauer – (août 2014) aux éditions Philippe Rey

Lien vers ce roman, sur Amazone – et vous pouvez retrouver mes autres conseils de lecture sur ma librairie affiliée

Avez-vous de votre côté d’autres romans avec des personnages féminins ‘indomptés’ à me conseiller?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *