Une petite sélection de polars roussillons pour ce lundi lecture! Je voulais vous parler de ces trois livres, car si vous ne vivez pas dans la région, il y a des chances que vous n’ayez jamais entendu parler de ces auteurs…

Le mieux ficelé

bourreau puigcerda polar languedoc roussillon« Le bourreau de Puigcerda » de Daniel Hernandez

Éditeur: Mare Nostrum, Perpignan

Une enquête en Catalogne, à la recherche d’un dangereux serial killer qui tue ses victimes avec un garrotte, sorte de guillotine franquiste. Qui est-il, cet homme insaisissable que le lecteur découvre sous plusieurs noms? L’auteur nous mène par le bout du nez, heureusement le duo de choc chargé de l’enquête garde la tête froide.

 

Le plus touchant

polar languedoc roussillon« Le testament des Muses », de Yves Carchon

Éditeur: Les Presses Littéraires

Dans une maison de retraite, une vieille femme n’ayant plus toute sa tête appelle le privé Fragoni, dont elle a bien connu la mère, pour retrouver un petit tableau qu’on lui a dérobé. Haute-en-couleur, cette femme a été la muse des plus grands artistes – Picasso, Dali – durant sa jeunesse. Que cache ce vol anodin? Fragoni en sera quitte pour voir ressurgir son passé… À part la fin mystique peu à mon goût, j’ai beaucoup aimé le roman et les personnages. C’est le second tome d’une trilogie, initiée avec « Maudit Blues », un huis-clos haletant.

 

Le +chelou

« Catalan psycho » de Gil Graff

Éditeur: Mare Nostrum, Perpignan

polar languedoc roussillonLe début m’a fait penser à la série « Hero Corp« , pour ceux qui connaissent. Une intruse débarque dans un village où les gens semblent un peu étranges… Une vieille femme fait de la confiture de rats. Un nain parano est convaincu d’être un extra-terrestre. Un ancien policier se prend pour un Saint. L’idiot du village trébuche et bégaie sans arrêt… Ok, lui a l’air plutôt normal, dans son genre. En réalité, ce petit hameau perdu dans le Roussillon est une expérience à ciel ouvert pour contenir des gens très spéciaux… (observez ma délicatesse pour ne pas vous spoiler!) L’héroïne s’y installe et n’y voit que du feu – d’ailleurs elle n’est pas beaucoup plus nette avec ses deux cadavres dans le coffre. Elle vient réclamer vengeance pour le meurtre de son petit frère et s’allie sans le savoir à de drôles d’animaux. Chelou à souhait et un peu gore. Âmes sensibles s’abstenir. Soit dit en passant, je suis une âme sensible et je l’ai beaucoup aimé. Gil Graff est décidément une auteure surprenante!

J’espère vous avoir donné l’envie de découvrir des crimes baignés de soleil avec des tranches de terroir dedans. J’ai très envie de parcourir le Roussillon à présent. C’est tout près mais je n’y suis pas encore allée, depuis que je suis expatriée à Montpellier.

En plus, je pense sincèrement que ces polars de terroir feraient de beaux cadeaux de Noël (hey, c’est le moment d’y penser!). (N’offrez quand même pas Catalan Psycho à votre belle-mère…) Vous pouvez les trouver sur les sites des éditeurs, Mare Nostrum et Les Presses Littéraires.

Et vous, soutenez-vous des auteurs régionaux? :)

Cet article a été programmé par avance, car en ce moment-même je me balade au pays des sushis *a dream come true* Vous pouvez me suivre sur Instagram (KantuK) ou retrouver quelques cartes postales du Japon sur Birds & Bicycles.

2 comments on “Romans: trois polars roussillons”

  1. Hé hé, ce n’est en effet pas toujours évident, surtout de différencier les mots anglais que je ne connais pas et les objets aux noms inventés, propres à l’univers du roman ;) mais je tiens bon!
    Une belle semaine à croquer des pages pour toi aussi.

  2. Ping : Roman noir - Requiem pour une racaille | Billets volants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *