Conseil de #lecture: Roman iranien de Zoya Pirzad: "On s'y fera"

Je lis toujours avec plaisir des romans m’entraînant dans d’autres cultures, autour de personnages de femmes. Je vous parle régulièrement de ce type de lecture sur le blog, comme ici ou là! Attirée par l’Orient, j’ai beaucoup aimé me plonger dans ce roman iranien de l’auteure Zoya Pirzad: « On s’y fera ».

Le thème du roman:

Ce roman raconte le quotidien de Arezou, à la tête d’une petite agence immobilière  en Iran. Mère divorcée, Arezou doit composer avec sa mère mondaine et autoritaire et son ado égoïste. Cette dernière, Ayeh, est archi-gâtée par sa grand-mère dépensière, et en veut à Arezou d’avoir quitté son père, installé à Paris. Mais entre deux crises, l’ado est aussi capable de moments de grande tendresse.

Arezou est une femme moderne et indépendante, mais qui s’oublie en mettant les autres avant son bonheur, comme le lui reproche sa meilleure amie sans cesse. Cette dernière travaille avec elle à l’agence, et elles sont inséparables. En suivant les pas des deux femmes espiègles à travers la ville, on découvre différentes facettes de la vie quotidienne iranienne. Avec ses difficultés aussi. Arezou vient d’un milieu aisé, mais elle tend par exemple la main à la famille en difficulté d’une de ses employées de l’agence. Elle démontre aussi de sa patience et de son altruisme (et de sa bêtise aussi) en supportant les enfantillages de sa mère. Une héroïne attachante.

Comme le dit le 4ème de couv « On la suite au bord du rire ou des larmes, en espérant avec elle profiter enfin d’une certaine beauté de la vie ».

× VOIR LE LIVRE SUR AMAZON ×

 

Un mot sur l’auteure: Zoya Pirzad

Zoyâ Pirzâd, née en 1952, est une écrivaine iranienne, qui connaît un gros succès dans le pays. Un autre de ses livres traduits en français qui est un peu connu est  « Le Goût âpre des kakis » (que je rajoute sur ma wishlist!)

Mon avis sur le roman « On s’y fera »

Ma mère m’a passé ce roman en pensant qu’il me plairait… elle a vu tout juste! Une belle histoire de femmes et de famille dans ce pays fascinant qu’est l’Iran, un roman que j’ai adoré lire, et qui se lit d’un trait avec beaucoup de plaisir.

Ce qui m’a beaucoup plu, c’est que le livre nous emmène dans la société iranienne contemporaine – et des mots ou expressions en persan jalonnent aussi le texte. Cette lecture donne faim de connaître mieux la culture du pays… et littéralement aussi parce que l’héroïne enchaîne les pauses déjeuner dans des petites adresses qui font envie!

Vous pouvez lire le début du roman sur ce site ;)

Et vous, avez-vous d’autres romans qui nous emportent vers l’Orient à me conseiller?

Mes autres conseils de romans qui pourraient vous plaire!

1 comment on “« On s’y fera », un roman qui nous emporte en Iran”

  1. Intéressant, effectivement.
    De la même écrivaine, j’ai « C’est moi qui éteins les lumières ». Je devrai le lire cet été. Sous peu.
    Merci pour cet avant-goût.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *