Conseil de lecture: les romans de Dan O'Brien dans les grands espaces américains

Je vous retrouve pour un gros coup de cĹ“ur lecture aujourd’hui! Deux livres extraordinaires, qui racontent le projet d’un cow-boy et Ă©crivain amĂ©ricain Ă  l’âme Ă©colo: voir Ă  nouveau des bisons paĂ®tre dans les grandes plaines amĂ©ricaines…

Dans ses livres « Les bisons de Brokenheart » et « Wild Idea », Dan O’Brien raconte comment il a montĂ© un projet d’élevage en accord avec la nature. Un dĂ©fi passionnant! Sa plume sensible nous emporte vers les grands espaces, dans le quotidien de la vie d’un ranch. MĂŞme si c’est du NonFiction, cela se lit comme un roman et les personnages sont Ă©galement dignes… d’une vraie fiction!

Dan O’Brien n’est en effet pas un cow-boy comme les autres: cet amoureux de la nature, Ă©galement fauconnier, est un grand Ă©crivain et professeur d’Ă©cologie Ă  l’universitĂ©. Grâce Ă  ses livres, on goĂ»te Ă  son univers fait de grands espaces et son quotidien oĂą l’homme vit au plus près de la nature. Ses livres m’ont rĂ©ellement emportĂ©e, et beaucoup Ă©mue…

Pour ne rien gâcher, j’ai pu rencontrer cet auteur il y a quelques annĂ©es lors de la ComĂ©die du livre de Montpellier, pour une interview pour un magazine. Très amical, humble et chaleureux, il m’a parlĂ© de son engagement avec passion. C’Ă©tait fantastique de le rencontrer, grâce Ă  son Ă©diteur en France, Au Diable Vauvert!

Ma dédicace de l'écrivain américain Dan O'Brien

Dan O’Brien (70 ans) est Ă  la fois Ă©leveur, Ă©crivain, fauconnier, et professeur d’Ă©cologie Ă  l’universitĂ©.

Les livres de Dan O’Brien

Je vous les prĂ©sente dans l’ordre chronologique, mais il est tout Ă  fait possible de commencer par « Wild Idea ». (C’est d’ailleurs ce que j’ai fait) Dan O’Brien a une sensibilitĂ© très fine pour donner vie Ă  la nature sauvage des grands espaces dans la tĂŞte de son lecteur. En tournant les pages, on croit ressentir le vent sur sa peau. Et on apprend beaucoup de choses sur l’Ă©cologie de ces milieux.

Les bisons de Broken heart

Dans ce livre, Dan O’Brien parle des difficultĂ©s Ă©conomiques que rencontrent les Ă©leveurs de vaches, et on suit sa rĂ©flexion qui va le mener jusqu’Ă  changer de vocation pour Ă©lever… des bisons. Le lien de l’homme avec la nature en est un thème principal: il s’interroge sur la façon de changer les choses pour vivre connectĂ© Ă  la nature et en bonne intelligence avec elle, tout en la respectant, et en la restaurant dans le cas des Grandes Plaines, minĂ©es par l’agriculture.

→ Voir le livre sur Amazon

Le livre « Wild Idea »

Dans « Wild Idea », Dan O’Brien raconte comment il a fondĂ© la « Wild Idea Buffalo Company » sur le ranch de Cheyenne River, dans le Dakota du Sud. Il est le pionnier d’une solution alternative Ă  l’Ă©levage intensif, qui reste la norme aux USA. Les bisons grandissent en effet habituellement privĂ©s de libertĂ©, dans des conditions stressantes. Son entreprise familiale produit elle de la viande de bison dans le respect d’une Ă©thique Ă©cologique. On suit les nombreux dĂ©fis qu’il lui faut surmonter, et les rencontres qui mèneront au succès de ce projet alternatif.

→ Voir le livre sur Amazon et lire un extrait

Un élevage de bison en semi-liberté

Dan O’Brien a en effet inventĂ© un autre modèle d’Ă©levage pour les bisons, qui s’avère aujourd’hui rentable – après avoir surmontĂ© de nombreux obstacles. Ses bĂŞtes paissent librement dans les Grandes Plaines, un Ă©levage en semi-libertĂ© rendu possible car cet animal ne nĂ©cessite pas de soins particuliers. L’Ă©leveur collabore de plus avec des rĂ©serves indiennes, aussi dĂ©tentrices de bisons Ă  l’Ă©tat semi-sauvage. Il leur permet de « moissonner » ces animaux sur place, grâce Ă  une boucherie ambulante innovante. L’avantage est double: abattre les bĂŞtes Ă  bas coĂ»t, mais aussi leur Ă©viter le stress du transport.

Un engagement pour l’Ă©cologie des Grandes Plaines

Au-delĂ  d’ĂŞtre un modèle pour un Ă©levage raisonnĂ© et plus Ă©thique, l’entreprise de Dan O’Brien est aussi un cri pour l’Ă©cologie des Grandes Plaines. C’est tout un symbole: les bisons, autrefois dĂ©cimĂ©s, foulent Ă  nouveau leurs terres historiques. « L’agriculture industrielle a occupĂ© les terres, et des centaines, voire des milliers d’espèces ont dĂ©clinĂ© en consĂ©quence, » m’a expliquĂ© avec regret Dan O’Brien, qui est aussi professeur d’Ă©cologie Ă  l’universitĂ©, en plus de sa double-casquette d’Ă©leveur et d’Ă©crivain.

Quelques images des lieux dans cette vidĂ©o en anglais, oĂą Dan O’Brien et sa femme Jill parlent de la Wild Idea

Des petits pas pour la nature…

MĂŞme si quelques bisons foulent Ă  nouveau les Grandes plaines amĂ©ricaines, il reste toutefois beaucoup de choses Ă  accomplir en matière de sauvegarde de l’environnement. Dan O’Brien admet humblement « rĂ©ussir Ă  faire une toute, toute petite diffĂ©rence ». De nouveaux Ă©leveurs se sont en effet lancĂ©s Ă  sa suite dans un mode d’Ă©levage raisonnĂ©. O’Brien a apportĂ© la preuve que produire de la viande dans le respect de l’animal pouvait ĂŞtre rentable!

Quant à sa compagnie, elle vend de la viande en circuits courts, et par correspondance via le site internet de la Wild Idea Buffalo. Si vous êtes aux US, vous pouvez en acheter. Le petit plus: des recettes à base de bison sont élaborées par sa femme, Jill, qui est cuisinière professionnelle, et partagées en ligne par ici!

Parce que si vous n’avez pas voyagĂ© aux USA ou au Canada: on y trouve en effet de la viande de bison, plus rare en Europe. Cela a un goĂ»t assez fort, comparĂ© Ă  de la viande de bĹ“uf. Je vous le dis en connaissance de cause, car j’ai une fois goĂ»tĂ© un hamburger au bison dans le joli village de Kamouraska (QuĂ©bec).

Pour rĂ©sumer: les livres de Dan O’Brien sont Ă  la fois intelligents, sensibles et Ă©mouvants. Ă€ recommander et Ă  offrir Ă  tous les amoureux de la nature!

Wild Idea: le projet fou d'un éleveur américain - également écrivain, raconté dans un roman (Au Diable Vauvert)

Et les livres parus chez le Diable Vauvert ont de magnifiques couvertures, parfaits pour des cadeaux! Ils existent aussi en poche  pour les petits budgets. Et pour cette fois, je les ai lus en français et non en VO. Je les trouve très agrĂ©ables Ă  lire et bien traduits!

Cela me donne envie de dĂ©couvrir d’autres ouvrages de cet auteur en tout cas… Et vous, est-ce votre style de lecture? ĂŠtes-vous comme moi Ă  la recherche de cette connexion avec la nature et fascinĂ©s par les grands espaces amĂ©ricains?

→ D’autres idĂ©es de romans Ă  lire par lĂ !

2 comments on “L’homme qui murmurait Ă  l’oreille des bisons”

  1. J’ai eu l’occasion de lire quelques-uns de ses livres incluant « Les bisons de Broken Heart ». Je suis fascinée par sa plume, ses récits sont profonds, ils provoquent de l’émotion et on sent le vécu de l’auteur.

    • Ce sont vraiment des rĂ©cits qui nous happent! On a vraiment l’impression d’ĂŞtre avec lui dans ces grands espaces…
      J’ai eu la chance de le rencontrer Ă  un salon du livre et c’est un homme simple et extrĂŞmement sympathique en plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *