Découverte du Monkey Park Iwatayama sur le blog Birds & BicyclesIl y a une colline à Kyoto un peu particulière, où l’on peut se retrouver nez à nez avec… des singes japonais en liberté! Un coup de cœur pour moi qui adore ces animaux, alors je voulais vous en parler et partager mes photos.

Le mont où vivent les macaques domine le quartier animé d’Arashiyama. J’ai eu la chance de m’y rendre à l’automne,  alors que les feuilles des momiji (les érables japonais) avaient viré au rouge! Bonus non négligeable: de là-haut on profite d’une vue dégagée sur Tokyo.

Vue sur Kyoto depuis Arashiyama

Voyage au Japon: Visite du Monkey Park Iwatayama à Kyoto

Le nom officiel de cet endroit est « Monkey Park Iwatayama« . Il s’agit d’une sorte de parc, mais qu’aucune barrière ne délimite! Si l’envie leur prenait, les singes pourraient donc bien descendre de leur colline et aller se balader dans les rues d’Arashiyama parmi les Japonais en kimono… Ils sont par contre nourris par leurs gardiens, et habitués à la présence des humains. On peut donc les approcher de très près!

Arashiyama-montagne-singes-KyotoParc de singes au Japon

Nos cousins dont il est question aujourd’hui sont des macaques japonais – une espèce que vous avez sûrement déjà vu dans les documentaires animaliers: ils ont la face (et le cul) rose et prennent des bains dans les sources d’eau chaude l’hiver!

Un macaque japonais à ArashiyamaOù observer des singes japonais à Kyoto?

Les humains se retrouvent en cage au Monkey Park Iwatayama!

Parc à Kyoto - singes en liberté

Une spécificité au Monkey Park Iwatayama, c’est que les conventions des zoos sont renversées. Si on veut donner à manger aux macaques dans sa main, ce sont les humains qui se retrouvent en cage, et les singes restent en liberté à l’extérieur – et décident ou non de venir les voir s’ils ont un petit creux.Parc aux singes de Kyoto

« J’ai faim, DONNE! »

En fait, c’est un moyen super ingénieux d’éviter qu’ils ne mendient! Résultat: ils vous ignorent totalement lorsque vous passez à côté d’eux dans le parc – et ne vous font les yeux doux (avec une insistance toute simiesque et le bras tendu) que si vous vous trouvez dans la cage. Votre présence là veut dire « Qui veut des biscuits?! » et ils savent que ce n’est que là qu’ils peuvent recevoir une petite douceur de la part des visiteurs.

Les paquets de friandises à leur donner sont à acheter directement sur place, pour l’équivalent de quelques euros. C’est très raisonnable!

Singes-Japon-Arashiyama singe-a-arashiyama-montagne-macaques

J’étais épatée par ce système malin! Si comme moi vous êtes déjà allés voir les singes qui vivent sur le rocher de Gibraltar, vous savez que l’espoir de trouver à manger rend ces animaux sauvages trop inquisiteurs… Anecdote: Lorsque j’y étais, un gros mâle a impunément sauté sur le dos de mon ami et ouvert notre sac à dos pour y chiper des tic-tac (que je lui ai vivement repris des mains pattes – ce qui m’a valu une tape mécontente et un regard méchant. Du coup, le système japonais me semble génial car les singes japonais sont ainsi plus disciplinés ;) Parce que sur Gibraltar, on assiste vite à un racket organisé des touristes par les macaques!!

Là, à Arashiyama, ils ne courent qu’après leurs gardiens en costume kaki >>

Montagne-aux-singes-Japon

Pas dans les yeux!

Mais sur cette montagne des singes de Kyoto, il y a tout de même des règles de « sécurité » à respecter. On vous avertit qu‘il ne faut sous aucun prétexte regarder les singes dans les yeux – car ils prennent cela comme un signe de défi!

Macaque-Kyoto

Le problème, c’est qu’on ne vous avertit pas que les singes peuvent essayer de capter votre regard!

Macaque-Kyoto-2

C’est ce qui est arrivé à mon amoureux. Un jeune singe minuscule l’a fixé, et comme il a baissé les yeux sur lui et que leurs regards se sont croisés (on lisait dans le regard de mon mec « oh, qu’il est mignon ce petit singe! » et dans celui du petit singe passer un éclair « putain mais tu m’cherches, tu m’cherches gars?!! »), le petit bout de macaque a été pris d’une crise de furie, a sauté sur la barrière la plus proche pour être à la hauteur de l’humain irrévérencieux et lui a donné une violente tape sur le bras en poussant un cri énervé!

Heureusement que ce n’est pas arrivé avec un des gros mâles – je vous conseille donc d’user de vos bonnes manières avec ces animaux irascibles.

Autre anecdote venue du rocher de Gibraltar: dans le même style, j’avais vu une touriste flanquer une baffe à un singe qui avait voulu lui voler son sac à main. L’animal lui a retourné sa rouste au visage! Non, ils ne se laissent pas faire, mieux vaut réfréner ses pulsions violentes car ils appliquent le credo oeil pour oeil…!

Un moment d’observation fascinante

Découverte du Monkey Park Iwatayama de Kyoto

J’ai personnellement adoré me balader sur le haut du mont, et observer tranquillement les singes dans leurs activités. L’endroit est relativement petit, et il y a plusieurs dizaines de spécimens qui y déambulent.

Comme on se retrouve tout de même entouré de macaques semi-sauvages en liberté, c’est tout de même à déconseiller aux gens qui ont peur de ces bêtes et seraient mal à l’aise. Ce sont des animaux sauvages, et cette rencontre peut être impressionnante. Les singes sont tellement habitués à la présence des humains qu’ils peuvent avec nonchalance vous marcher sur un pied au passage… (Événement vécu ;) )Rencontre-avec-macaques-japonais

Mais il n’y a rien à craindre! La plupart paressent dans l’herbe en se papouillant – et les plus jeunes sautent partout et jouent à embêter leurs aînés. Les humains? Peuh, ils s’en fichent!

Monkey Park Iwatayama   Visite du Monkey Park Iwatayama de Kyoto

J’avoue que je suis fascinée par les singes, mais les voir dans des cages dans des zoos me rend toujours un peu triste. Alors cette option en liberté m’a beaucoup plu et j’ai pris une tonne de photos et longuement observé leurs mimiques!

Voilà pour la visite de ce lieu plein de poésie où croiser des singes au Japon. J’espère que cela vous aura plu!

J’ai aussi eu envie de pondre ce billet, parce qu’avant d’aller à Kyoto, j’ai trouvé très peu d’infos en ligne sur la manière dont la visite au Monkey Park Iwatayama se déroulait. J’avais peur d’avoir mal compris et de me retrouver dans un bête zoo! J’espère que mon expérience sera utile aussi aux voyageurs qui planifient leur voyage autour de Kyoto et ne lisent pas le japonais!

DSC_4302

Et vous, une telle expérience vous tente-t-elle?

Y aller:
Depuis la gare de Kyoto, différents trains mènent à Arashiyama, dont la ligne JR (arrêt Saga Arashiyama). Après avoir traversé le quartier depuis la gare, il faut passer par le fameux pont de Togetsukyo. Le chemin qui mène sur la colline aux singes se trouve de l’autre côté! La montée jusqu’au sommet, où vivent les singes, dure une dizaine de minutes selon mes souvenirs. Lien: Le site du Monkey Park Iwatayama  (en anglais approximatif)

12 comments on “La montagne des singes de Kyoto”

    • Je le connais pas ce zoo, mais en effet c’est un concept plus sympa :) Les bébés singes sont trop à regarder! Ils passaient leur temps à faire des acrobaties et des bêtises…

  1. Oh que oui que cela me tenterais :) je rêve de visiter Kyoto, pour ses temples en fait mais si en plus je peut voir cette collines aux singes ! Le japon en automne doit être juste magique !
    Je découvre ton blog et j’en suis ravie :)

    • Oh oui, l’automne est une belle saison pour visiter le Japon, et je te conseille! En plus, les prix sont plus abordables…
      ^^ Je suis contente que le blog te plaise, merci pour ta visite!!

  2. J’aime beaucoup cette inversion des rôles, je déteste les zoos… J’ai vu des singes voleurs en Malaisie, ils peuvent être agressifs donc je trouve que les japonais ont été très malins !

    • N’est-ce pas? Le système est super simple et évite que les singes ne s’intéressent de trop près aux visiteurs!
      En Malaisie, j’imagine que tu as gardé ton sac bien serré sous ton bras ;)

  3. Tout d’abord : bravo pour votre blog !
    Joli billet et belles photos. Je ne suis pas fan des singes (ils nous ressemblent un peu trop, je trouve cela limite flippant) mais j’aimerais beaucoup visiter le Japon. Je sais qu’il y a aussi un endroit (je crois dans le nord) avec des singes proche d’une source d’eau chaude; il me semble que c’est la même race. Est-ce que cela vous dit quelque chose ?

    • Merci pour ce gentil message! Je trouve aussi leur ressemblance avec nous troublante – mais cela me fascine plutôt que de m’inquiéter ;)
      Je ne connais pas l’endroit dont vous parlez, mais il s’agit probablement de la même espèce de singes! Ils survivent l’hiver autour des sources d’eau chaude dans différents endroits du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *