Ah, la mer et ses trĂ©sors, les coquillages que l’on recherche sur la plage, les crabes qu’on guette entre les rochers et les anĂ©mones qu’on Ă©vite de toucher…

J’adore cette ambiance des bords de mer, dont j’ai bien profitĂ© lorsque je vivais Ă  Montpellier. La ville n’est pas au bord de la mer en rĂ©alitĂ©, mais Ă  une petite demi-heure en voiture… C’est Ă  cĂ´tĂ© quoi, et on profite bien de ces escapades pour observer la faune de la cĂ´te!

Aujourd’hui je vous montre donc mes trĂ©sors de la MĂ©diterranĂ©e en Languedoc-Roussillon, pour le rendez-vous de blogueurs « En France Aussi » de ce mois! Son but, qui me parle beaucoup, est de montrer qu’on a de quoi s’Ă©merveiller ici, chez nous, sans quitter l’Hexagone… Il a Ă©tĂ© initiĂ© par Sylvie du Coin des Voyageurs et j’y participe de temps en temps!

Alors, vous ĂŞtes prĂŞts? On part sur trois points de la cĂ´te du Sud de la France, Ă  Palavas, au Grau-du-Roi et Ă  Collioure, pour observer la petite faune marine… Celle qu’on oublie souvent de regarder, et qu’on ne soupçonne pas d’exister lĂ  Ă  nos pieds. C’est mon amoureux, qui a grandi dans le Sud, qui m’y emmène et me montre comment on peut trouver des bĂŞbĂŞtes entre les rochers!

1. Observation de la faune entre les rochers de Collioure

Visite de Collioure dans le Roussillon

Lors d’un sĂ©jour dans la belle Collioure, perle de la cĂ´te des PyrĂ©nĂ©es Orientales que j’adore, nous en avons profitĂ© pour fouiner dans ces flaques qui se forment sur les rochers, (que j’appelle gouilles, encore un mot suisse!) le long des promenades, ou dans l’eau peu profonde qui autour d’eux… Personne ne semble s’y intĂ©resser! Pourtant on y observe plein de choses…

Escapade nature: observation marine Ă  Collioure

Il suffit de sauter sur ces rochers et de regarder dans l’eau…

Balade nature à Collioure - blog birds & bicyclesUne anémone verte - Birds & BicyclesAnemone verte cote roussillon

Rien qu’en jetant un coup d’œil Ă  marĂ©e basse, on a vu des oursins, des anĂ©mones vertes au bout des tentacules roses et des petits poissons rayĂ©s. Comme j’ai grandi au bord d’un lac en Suisse et que je ne suis pas habituĂ©e aux bords de mer, je suis Ă©merveillĂ©e par tout ce que je vois au bord de la MĂ©diterranĂ©e! Oui parce que chez moi il y a juste des gros poissons gris et des Ă©crevisses…

2. Pister crabes et crevettes au Grau-du-Roi

Escapade nature sur le blog Birds & Bicycles

Il y a quelques bĂŞtes Ă  observer aussi dans les rochers des stations balnĂ©aires… Au Grau-du-Roi, c’est possible sur plusieurs jetĂ©es faits d’amas de rochers. Vous y verrez des petits (et gros) crabes des rochers en vous faisant discret… Parce qu’ils sont très timides! Dès qu’on les regarde, ils filent se glisser dans l’eau. Et si vous rĂŞvez d’en voir une colonie, je vous conseille de vous aventurer sur les rochers de nuit, comme je vous le racontais lĂ ! C’est vraiment Ă©tonnant…

Observation d'animaux: L'astuce de la bouteille Ă  la mer De jour, vous pouvez tenter le coup de la bouteille! Il suffit de prendre une bouteille en plastique, et d’en faire un piège… Il faut d’abord enlever le bouchon bien sĂ»r. Ensuite, on la coupe en deux Ă  un tiers de la hauteur et on retourne le goulot Ă  l’intĂ©rieur.  C’est une astuce de mon amoureux, en pleine pĂŞche ci-dessus! Au fond, on place quelques petits coquillages broyĂ©s pour attirer des prĂ©dateurs… Qui peuvent entrer, mais difficilement ressortir de ce piège! Et ensuite? On la pose sous l’eau, sur le sable contre un rocher qui surplombe les lieux, on s’assoit dessus sans faire d’ombre, on attend patiemment que l’eau redevienne claire…  Et ça marche! On peut voir plein d’animaux apparaĂ®tre et timidement se rapprocher de la bouteille… Certains se font prendre, d’autres pas! On a ainsi attrapĂ© et observĂ© diverses crevettes et mĂŞme des petits poissons.

Mais on les recherche juste pour les observer, et on les relâche bien vite ensuite!

Une crevette au Grau-du-Roi - Sud de la France

Une crevette attrapée dans le piège!

Dans le sable, on peut aussi trouver des bernards l’hermite…Comme celui-ci, minuscule!

Bernard l'hermite au Grau du Roi

Malheureusement, mon mec me raconte que quand il Ă©tait gamin, au Grau du Roi, il y avait beaucoup beaucoup plus de poissons et de bestioles, Ă  observer au masque et tuba par exemple. La surpĂŞche et la pollution (?) semblent ĂŞtre passĂ©s par lĂ . Je dois avouer que la situation de la MĂ©diterranĂ©e me prĂ©occupe, quand on voit ce qu’il se passe au Parc des Calanques vers Marseille, et qu’elle a gagnĂ© le surnom de poubelle Ă  cause de la pollution aux micro-plastiques… C’est affligeant.

3. Ramasser des coquillages au Petit-Travers

Collectionner les coquillages au Petit-Travers

Pour le troisième lieu oĂą j’aime rechercher des trĂ©sors de la mer, on aura mĂŞme pas besoin de retrousser ses manches et de mettre les pieds dans l’eau! Simplement en se baladant sur la longue plage de sable entre Palavas et la Grande-Motte, Ă  deux pas de Montpellier, il est possible de trouver plein d’indices de la vie marine, rejetĂ©s par les vagues…

C’est fou parce que quand on se baigne sur ce banc de sable, au Petit-Travers ou au Grand-Travers, on ne voit pas grand chose, parfois quelques petits poissons… Ici il n’y a pas ces rochers qui foisonnent de vie!

Ă€ l’affut en marchant sur la plage, on collectionne les coquillages et on tombe sur d’Ă©tonnants Ĺ“ufs de requins ou de raie (ils se ressemblent beaucoup, c’est le machin foncĂ© ci-dessous). On voit des coques, des couteaux, et d’autres types de coquilles de mollusques.

Oeuf de requin ou de raieCoquillages sur la plage - balade nature à Palavas Trésors de la mer pour le rendez-vous En France Aussi, Sur le blog Birds & Bicycles

Une palourde et une coque

Mon conseil: Le mieux est de profiter de la plage hors-saison, en hiver et au printemps, avant que les touristes ne débarquent en nombre à Palavas et à la Grande-Motte!

J’espère que cette balade en bord de mer vous aura plu!

Voici les liens vers les participations des autres membres du rendez-vous « EnFranceAussi » :)

Pour retrouver toutes les infos sur le rendez-vous, je vous renvoie vers le billet de Sylvie: elle explique tout à la fin! Prochain thème pour le 1er juin: « Sports et Vacances »

Et vous, observez-vous aussi les petits bĂŞtes des bords de mer? Dites-moi ce que vous voyez sur votre cĂ´te!

 

18 comments on “TrĂ©sors de la mer”

  1. en regardant tes photos de Collioure, j’ai repensĂ© Ă  cette pauvre femme que j’avais croisĂ© dans une pharmacie qui venait de marcher sur un oursin sur la plage de Collioure … aĂŻe aĂŻe aĂŻe !
    :)

    nb : nous, nous avons une spĂ©cialiste du rammassage de coquillages en tous genres, rĂ©sultat : des coquillages d’un peu partout … et assez pour recouvrir la façade de la maison !

    • Ouille! Cela doit ĂŞtre horrible!!! La pauvre… Mieux vaut les regarder de loin hein les oursins!

      Excellent la collection de coquillages! J’imagine une façade toute recouverte, y’a de l’idĂ©e hihi.

  2. J’adore ça, observer les « gouilles » et chercher des coquillages. En Bretagne on trouve aussi des couteaux (appelĂ©s ainsi Ă  cause de leur forme), des berniques, des moules, des Ă©toiles de mer… Bon dimanche !

    • Ah toi aussi? :D En Bretagne ça doit ĂŞtre si beau. Mais quelle chance! J’aimerais trop voir une Ă©toile de mer…
      Sinon on a aussi des couteaux ici ^^

  3. Très sympa l’astuce de la bouteille !
    Pour ma part, mon petit plaisir c’est d’attraper des crabes ! Depuis que je suis toute petite, j’adore chercher des crabes dans les rochers et en attraper Ă  la main :) (mais je les relache après bien sĂ»r et c’est sans les blesser^^)

    • ^^ Bonne idĂ©e hein la bouteille!
      Ah oui, c’est amusant de les attraper… mon copain m’a aussi montrĂ© comment faire, quand ils courent sous l’eau, mais j’ai toujours une petite apprĂ©hension – mĂŞme s’ils sont tous petits!!

  4. Sur nos cĂ´tes, dans l’ouest de la France, eh bien on voit la mĂŞme chose que par chez toi en fait ! Le pro, chez nous, c’est mon plongeur de mari, qui s’intĂ©resse de près Ă  tout ce qui vit sous l’eau, et qui a fait une formation sur la « bio marine ». Dans ce cadre, il a Ă©tĂ© plusieurs fois avec des pros observer comme toi tout ce que l’on peut trouver Ă  marĂ©e basse sur les plages, sur les rochers ou dans les flaques entre les rochers. Il ne m’a pas parlĂ© de cette technique de la bouteille. Il va falloir que je lui pose la question ce soir. Affaire Ă  suivre donc. En tout cas merci pour ce joli et instructif partage.

    • Oh tu as un vrai pro Ă  la maison alors! Le mien est seulement amateur… cela doit ĂŞtre passionnant de faire la mĂŞme chose mais avec des biologistes qui connaissent le nom exact de ces animaux et ont plein d’anecdotes Ă  partager sur leur comportement…
      :) Avec sa formation en bio marine, ton mari doit en savoir des choses!!
      Avec plaisir pour le partage, et merci Ă  toi pour le mot!

  5. Jolies photos d’une cĂ´te que j’aime beaucoup hors saison et que je dĂ©teste en Ă©tĂ©. Et elle ne te manque pas la mer depuis que tu habites dans l’Est ?

    • HĂ©hĂ©… En fait je t’avoue que depuis que j’ai quittĂ© la Suisse, c’est surtout le beau lac de Neuchâtel qui me manque.

      La mer, je me rĂ©jouis d’y retourner cet Ă©tĂ© – mĂŞme si comme tu dis quand la cĂ´te est prise d’assaut c’est pas agrĂ©able!! Mais j’Ă©vite la cohue en allant Ă  la plage le soir: les touristes prĂ©fèrent rĂ´tir en pleine journĂ©e haha.

  6. C’est tellement magnifique et j’ai dĂ©jĂ  envie de repartir en vacance du cotĂ© de l’Ă®le de Sainte-Marie en regardant toutes ces merveilles. Je m’y connais pas assez bien, mais c’est beau Ă  voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *