Mes découvertes culture #13 - Birds & Bicycles blog lifestyle & culture

Comme d’hab dans mes découvertes culture, je vous souffle des titres de séries, films, BDs ou romans qui m’ont plu… avec cette fois comme thème en commun, la résistance!

Série

Occupied

La série Occupied: coup de coeur

Depuis « Borgen », j’aime bien les séries politiques… Dérangeante et pleine de suspense, la première saison d’Occupied m’a beaucoup plu! Dans cette histoire, la Norvège est occupée par les Russes… Source de l’imbroglio: le premier ministre écologiste a stoppé la production de pétrole et de gaz, une promesse de campagne qui n’est pas du goût de l’UE. Celle-ci laisse alors la Russie défendre ses intérêts en prenant peu à peu le pouvoir dans le pays. On suit le quotidien de différents personnages face à cette menace sur la souveraineté norvégienne. Certains sont prêts à tout pour tenir tête aux Russes, et organisent une résistance, d’autres collaborent… 

Un scénario plausible qui fait froid dans le dos! Le trailer en français ici.

Série

Orange is the new Black

orange-is-the-new-black-serie

Je ne vais pas m’étendre car je suis sûre que vous l’avez déjà tous vus… Je ne sais pas comment j’ai réussi à passer si longtemps à côté de cette série géniale!

Comment ça toi aussi tu l’as ratée? En fait c’est l’histoire d’une jeune femme, Piper, qui écope d’une peine de prison pour avoir participé à un trafic de drogue en tant que mule des années auparavant. Elle se retrouve au cœur du microcosme d’une prison pour femmes aux US, où les Blacks et les Latinas forment des clans distincts et plein de gouaille. On apprend à connaître peu à peu les personnages, attachants, et leur histoire. La série est pleine d’humour, mais aussi d’émotion, avec des moments tragiques. Les parcours de vie ayant mené les protagonistes en prison sont souvent très durs. Bien sûr, on aborde aussi les difficultés de la vie derrière des barreaux, en communauté et sans aucune intimité. Je l’ai vraiment adorée…

Si comme moi vous l’aviez ratée jusqu’ici, foncez! Cette bande-annonce devrait vous donner envie. J’ai regardé les 4 saisons sur Netflix en VO sous-titrée (je vote pour la VO! Si, si ça vaut le coup!).

Film

Stupeurs et tremblements

Après avoir adoré l’adaptation cinématographique de « Ni d’Eve ni d’Adam » d’Amélie Nothomb, je me suis plongée dans un autre de ses récits sur le Japon. Dans « Stupeurs et Tremblements », elle raconte son violent choc culturel lorsqu’elle est employée par une firme japonaise. Poids de la hiérarchie, humiliations, Amélie se heurte au système qu’elle ne comprend pas, et le décrit comme cruel et absurde. Mais la forte tête résiste aux pressions, un entêtement proche du masochisme! J’ai adoré le livre, et je vous le conseille! Un film retrace cet épisode de sa bibliographie, avec Sylvie Testud dans le rôle de l’auteure belge. J’ai beaucoup aimé le visionner, même s’il date de quelques années quand même (2003)! Il est fidèle au roman, et nous plonge dans la détresse d’Amélie qui dégringole l’échelle sociale de l’entreprise à vitesse grand V!

Je voulais absolument voir la version en japonais sous-titré, et après quelques recherches je l’ai trouvé en DVD sur Amazone (pour 7€!)

BD

Le Journal d’Anne Frank en bulles

Le Journal d'Anne Frank en BD

Émotion garantie en découvrant le journal de cette jeune juive, forcée de se cacher avec sa famille dans un appartement d’Amsterdam pour échapper aux nazis. Je n’ai jamais lu le livre, mais j’ai trouvé la version BD vraiment réussie. J’ai été touchée par la sensibilité d’Anne Frank, ses rêves, sa personnalité. Avant tout, il s’agit d’une ado comme les autres, dotée d’une grande maturité. En plus de l’horreur, de la situation innommable durant la Seconde guerre mondiale, elle doit faire face au conflit de tout ado… avec ses parents.

Difficile de ne pas verser une larme en lisant ses mots et en se rappelant son destin tragique… Et celui de milliers d’autres petites Anne Frank. Une histoire vraie à lire!

Le Journal d’Anne Frank (17€). Par Ozanam et Nadji Scelsi. Chez Delcourt.

Roman

The Girls

Roman The Girls Emma Cline

Voilà le cadre: fin des années 60, Evie traîne avec embarras son corps d’adolescente mal dans sa peau. Son quotidien est aussi ennuyeux que les rues de sa ville insignifiante. Un jour, la fille de bonne famille croise une bande de jeunes femmes aux tenues débraillées, dont l’attitude respire la liberté. Et est attirée comme un aimant par l’une d’entre elles, Suzanne. Fascinée, elle décide de rejoindre leur communauté hippie. Installée dans un ranch délabré, la tribu féminine gravite autour d’un gourou charismatique… un homme qui a sa part d’ombre. Evie découvre la drogue, le sexe et l’étrange fraternité qui lie les habitants du ranch… Avant que ça ne dérape! Mais je ne vous spoilerai pas. Ce bouquin est le premier roman d’Emma Cline, jeune auteure californienne. Sous prétexte de raconter le contexte d’un horrible fait divers (Charles Manson ça vous dit qqch?), elle cerne avec justesse le malaise de l’adolescence, et les difficultés à devenir une femme. Un livre profond et étonnant.

The Girls, de Emma Cline, Quai Voltaire

 Les liens Amazon de ce billet sont affiliés ;)

Et j’aime bien terminer ce billet par une découverte lifestyle!

Un jeu des 7 familles contre l’homophobie

jeu7-familles-homophobie

Voici un super jeu des 7 familles arc-en-ciel, dessiné par une illustratrice que j’aime beaucoup, Isabelle Follador! Je l’ai rencontrée à Montpellier durant les apéros blogs. En fait c’est un jeu où les familles sont aussi recomposées ou homoparentales, pour sensibiliser les enfants à la diversité… Génial non? C’est un projet de l’asso SOS homophobie.

Il est disponible ici (pour 10 €) sur le site de l’asso

J’espère que ce billet vous aura plu, et que je vous aurai donnée envie de retrouver l’une ou l’autre de ces découvertes! Pour voir mes autres billets « découvertes culture », c’est par là…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *