Une petite lecture du lundi, adressée en particulier aux femmes qui haussent les yeux au ciel lorsqu’elles entendent le mot « féminisme » ;)

mercilesfillesHistoire de se rappeler que sans les féministes d’hier, nous ne pourrions pas ouvrir de compte en banque sans l’autorisation de nos… maris!

Le contenu de « Merci les Filles! »

Il s’agit d’un ouvrage ludique et facile à lire avec une bonne dose d’humour (tout ce que j’aime!). Il retrace les grandes lignes du combat féministe depuis les années 70, avec un joli travail sur le graphisme, des textes courts mais complets et un titre un peu… culcul: « Merci les filles, Tout ce qu’il faut savoir sur le féminisme pour être ravissante et pas idiote. » (Editions Hors-Série, 16 €)

Qu’est-ce qu’on y apprend d’intéressant?

Rappelons-nous… « Hier (oui, 1965 c’était hier!) une femme mariée n’avait pas le droit d’ouvrir un compte en banque sans l’autorisation de son mari. Celui-ci pouvait aussi lui interdire de travailler! »

Aujourd’hui, nous prenons beaucoup de choses pour acquises, mais ce livre nous rappelle que les mouvements du siècle dernier ont permis de radicalement changer la place de la femme dans la société! Sans cela, la pilule contraceptive ou l’avortement seraient toujours illégaux. Et les victimes de viols verraient leurs agresseurs punis pour simples coups et blessures.

Et le livre nous rappelle qu’il faut continuer…

Le combat n’est pas fini (et vlan, je tape du poing sur la table – aïe)! On savait déjà qu’en 2013, l’égalité salariale n’était pas acquise, mais selon des statistiques horribleuuuuhment inquiétantes 80% des tâches ménagères sont encore assumées par les femmes. Non mais quoi: argh! À chacune de lâcher un peu « son » aspirateur et « sa » machine à laver et de laisser/forcer les hommes à participer. En tout cas, moi cela ne m’amuse pas le nettoyage…

Dans la génération de mes parents, je vois bien que les maris ne mettent jamais  rarement la main à la pâte, sauf lorsqu’il s’agit de cuisiner. Je crois que cela a heureusement changé – ou continue d’évoluer –  parmi les jeunes. En tout cas, chez moi, on pratique l’égalité des tâches ménagères! ;)

Bonus de la lecture de ce bouquin: pouvoir dire « J’♡ les féministes »!

Je trouve dommage que le mot « féministe » fasse grincer des dents un tas de gens de nos jours! Pour ma part, j’ai conscience que des relents de machisme sont encore très présents dans notre société, voilés ou affichés, et j’espère qu’ils s’effaceront peu à peu. Je ne suis pas d’accord avec ceux qui me traitent de parano et je pense qu’ils est important de réagir et de respecter le travail des premières féministes – même si on n’adhère pas avec les coups médiatiques des assos d’aujourd’hui. J’aime les féministes, donc! Surtout les vieilles!

Et l’égalité, bien sûr, cela va dans les deux sens: des hommes critiquent avec justesse l’avantage des femmes dans d’autres domaines. Hier encore, il était impensable pour un papa d’obtenir la garde des enfants après un divorce… et aujourd’hui, certains en sont réduits à faire grève en haut des grues.

Bref, c’est un vaste et passionnant sujet! (Et on ne parle même pas de la condition des femmes dans le monde). Pour l’instant, je vous propose donc de parcourir « Merci les filles« …

Après sa lecture, on ne peut qu’être reconnaissantes envers ces féministes qui nous ont ouvert bien des portes!

Promis, le prochain billet lecture sera moins énervé!

4 comments on “Lecture du lundi: « Merci les filles! »”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *