J’adore lire en VO, me dire que les phrases que j’ai sous les yeux sont exactement celles qu’a écrites l’auteur, que le choix de mots lui revient. Pour moi, cela prend tout son sens avec les grands écrivains – comme Steinbeck – mais aussi avec les romans de science-fiction ou fantasy – ou le choix des noms des personnages, peuples ou choses ont parfois une signification difficile à transposer.

Même si bien sûr il y a des traducteurs et des traductions géniales! Mais en général, lorsque j’ai le choix, j’essaie de me tourner vers le roman en VO quand l’auteur est anglophone – la langue étrangère que je lis le mieux! La cerise sur le gâteau, c’est de se dire qu’en tournant les pages d’une fiction, on améliore ainsi son anglais, sans même s’en rendre compte, sans faire d’effort. En lisant, la musicalité de la langue, les tournures de phrases s’imprègnent dans nos cerveaux, l’air de rien.

Oser se lancer et lire en anglais

Pour me lancer, il y a bien des années, j’ai commencé par deux astuces: lire de la littérature jeunesse, parce que c’est plus simple au niveau du vocabulaire, ou relire des romans que j’ai aimés – puisque j’en connaissais déjà l’intrigue et les personnages. C’est moins frustrant si le niveau est un peu trop difficile et qu’on ne comprend pas quelques subtilités. À mon avis, il faut aussi accepter de ne pas comprendre quelques mots ou d’en deviner seulement le sens, et ne pas sortir son dictionnaire à chaque page sinon le moment de lecture-plaisir devient très scolaire et contraignant!!

Je vous donne 3 idées de romans pour se lancer! Je les ai tous adorés.

Lire en anglais

En plus je trouve que les couvertures des romans en anglais sont souvent très attrayantes! En tout cas plus colorées et graphiquement attirantes que bien des livres francophones.

Après des années à dévorer des romans en V.O., je lis avec plaisir et facilement en anglais, sans même me rendre compte que je lis dans une autre langue. J’avoue être vraiment fan de l’anglais depuis mon adolescence et avoir fait l’université dans cette branche – forcément cette passion aide. Mais je crois qu’avec un peu d’entraînement, c’est accessible à tous!

Et les séries aussi!

Et ce que je vous raconte vaut aussi pour les films et les séries – il faut vraiment me forcer pour écouter une adaptation en français – pour les séries surtout, les voix des doubleurs sont tellement affreuses! En plus, tous les personnages féminins ont des intonations de piches, c’est super agaçant. Astuce pour réussir à suivre les dialogues, je préfère si j’ai le choix mettre les sous-titres dans la langue originale, plutôt qu’en français.

Challenge personnel: lire plus en espagnol

Mon nouveau challenge personnel, c’est d’essayer de lire plus en espagnol. Je  comprends couramment cette langue à l’oral, c’est ma langue de cœur, mais ayant peu l’habitude de la lire, mon rythme pour tourner les pages est vraiment lent… Autre souci: les régionalismes, ces mots qui sont utilisés dans un pays particulier – il y a des mots typiques de l’Espagne, d’Argentine, du Mexique, etc, et je ne connais que les versions boliviennes, grâce aux origines de ma famille. Je viens de terminer un roman argentin, du coup j’ai dû accepter de ne pas piger certains mots (pas trouvés sur des dicos en ligne non plus!) et simplement d’en deviner le sens.

Sinon, la dernière langue que je connais est l’allemand, mais j’ai dû oser lire à peine 3 romans –  sans compter ceux lus sous la contrainte pour le bac! Pourtant ce serait un bon entraînement car depuis que je suis en France, je n’y suis plus du tout exposée et du coup ça rouille! Bon, ce sera pour mon prochain challenge…

Et vous, êtes vous prêts à relever mon défi et à lire un roman en langue étrangère cet été?

Frustration, quand il n’y a pas de traduction!

Il y a juste une frustration à lire en V.O. : avoir envie de vous parler d’un super roman (ou de l’offrir à une amie) mais qu’il n’ait pas encore été traduit en français! Et parfois ça n’arrivera tout simplement pas… Je vous ai quand même chroniqué l’excellent « The Circle« , roman d’anticipation où un ersatz de Google est en bonne voie pour dominer le monde. Mais je ne vous ai pas par exemple parlé de « El Tiempo entre costuras » de María Dueñas, que j’ai adoré – faute de traduction française ou même anglaise. Cette fiction là raconte les aventures d’une jeune modiste qui quitte l’Espagne avant la Guerre civile et se débrouille pour vivre dans le protectorat espagnol au Maroc. Un beau roman que je vous conseille si vous comprenez l’espagnol!

Pendant que je râle… Je suis aussi déçue aussi par les rayons de romans en langues étrangères des grandes librairies de Montpellier – heureusement qu’il y a Amazone car à part le livre à la mode style Game of Thrones, je ne trouve rien de ce que je cherche en général!

Bon, et vous, est-ce que vous lisez en VO? :) Si oui dans quelles langues?

10 comments on “Lire en VO”

  1. Ahhh je suis parfaitement d’accord ! Je lis tout mes bouquins en anglais, et au départ je me souviens que j’étais un peu lente (mais je ne pouvais pas attendre la traduction française. Parce que c’était Harry Potter 7) et c’est devenu une habitude, j’ai presque l’impression de lire plus vite en vo maintenant qu’en français ;)
    Mais c’est clair que c’est super de commencer avec des bouquins jeunesses et c’est souvent nettement mieux qu’une traduction ! :)

    • Ah oui, tu as raison, il y a aussi cet avantage là, zapper la longue attente d’une traduction ^^ Le suspense…
      C’est vrai qu’une fois qu’on a pris l’habitude, on lit tout aussi vite en anglais ;)

  2. Je suis ravie que tu encourages la lecture en V.O ! Je lis beaucoup en anglais et c’est vrai que la traduction me fait souvent l’effet d’un filtre un peu frustrant… Harry Potter en anglais, c’est assez facile aussi pour ceux qui veulent se lancer !

    • :) Je suis contente que mon encouragement pour la VO te parle aussi! Bon conseil pour Harry Potter! Je n’ai lu que les deux premiers tomes en anglais – mais c’était vraiment sympa :)

  3. Tu es de bon conseil, j’avais adoré « One Fifth Avenue » qui m’avait fait hurler de rire (je ne connaissais pas « Sex and the city »)!! Quand j’étais en Angleterre je lisais en VO, mais depuis que je suis revenue en France je me rattrape sur les livres français, du coup je ne le fais plus assez… Mais c’est vrai que c’est un tel plaisir qu’il faut absolument que je m’y remette!! Gros bisous!

    • :) Oui, j’adore vraiment ses bouquins!!! Ah, j’imagine qu’en vivant en Angleterre (la chance!) tu as dû bien profiter des librairies / bibliothèques anglaises! C’est un réflexe à reprendre de piocher quelques bouquins en VO… Bises à toi!

  4. C’est drôle, j’aurais pu écrire ce billet! Quand je lis en anglais/allemand/espagnol,j’évite les grands classiques difficiles et je lis des romans populaires (mais pas trop bêtes quand même), des romans policiers, ou de la fantasy. Et je regarde mes séries en vo, sous titrées dans la même langue. Quand je veux faire des progrès en espagnol ou allemand oral, je reprends les mêmes séries américaines, que je regarde doublées dans les langues en question. C’est l’avantage des dvd! J’ai « obligé » mon fils à faire la même chose en anglais, résultat :il se débrouille très bien.

  5. C’est drôle, je viens justement de rajouter « east of eden » de Steinbeck en VO à ma petite liste de livres à lire!! ;-) Je me lance également le défi de l’espagnol en espérant mettre à profit mes quelques jours de vacances pour ça! :-)

    • Bonne lecture alors: j’ai adoré East of Eden!!
      Chouette pour lire en espagnol! Tu as déjà choisi tes titres? :)
      Ah oui profiter des vacances pour s’y mettre c’est une bonne idée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *