ecume des joursPour ce lundi, j’avais envie de vous proposer une plong√©e dans L’Ecume des Jours, ce livre culte dont on parle beaucoup suite √† l’adaptation cin√©matographique de Gondry.

Ce chef d‚ÄôŇďuvre sign√© Boris Vian raconte les d√©buts sans nuage de l’amour entre Colin et Chlo√©, dans un univers vianesque surr√©aliste. La douceur de vivre superficielle des s√©ances de patin √† glace et des surprise parties va peu √† peu s’estomper car… la douce Chlo√© a attrap√© un n√©nuphar dans le poumon.

Dans ce monde, les murs des pi√®ces se meuvent au fil des jours, une anguille vit dans la tuyauterie et sort sa t√™te, par le robinet, pour chiper du dentifrice am√©ricain √† l’ananas dont elle raffole une fois la nuit tomb√©e, et les protagonistes taillent leurs paupi√®res en biseau pour se modeler un regard myst√©rieux…

Lorsque Colin doit travailler, car son ami Chick lui emprunte trop d’argent pour assouvir sa passion de collectionneur (de livres rares du c√©l√©brissime Jean-Sol Partre), il pr√™te la chaleur de son corps √† l’industrie de la guerre. Son travail consiste √† couver des graines de fusil, un emploi qui le vide de toute √©nergie.

ecume des jours

L’√Čcume des jours – Sur un air de pianococktail

On y d√©couvre des inventions incroyables, dans l’Ecume des Jours, comme le pianococktail, cet instrument qui mixe les saveurs et les alcools, lorsqu’un barman m√©lomane y compose des boissons du bout des doigts.

La fiction devient d’ailleurs r√©alit√© gr√Ęce √† Nicolas et G√©raldine Schenkel, un inventeurs sacr√©ment dou√© et sa soeur pianiste, qui jouent leur pianococktail du c√īt√© de Gen√®ve! Je r√™ve de le voir en action et de go√Ľter √† une de leurs cr√©ations. Si vous aussi, jetez un Ňďil aux dates de leurs repr√©sentations √† venir.

Voil√† donc une histoire d’amour magnifique, une fable onirique, une Ňďuvre tordue √† souhait qui plaira aux esprits fantaisistes qui trouvent que le monde en trois dimensions manque de couleurs. En tournant les pages, l’imagination ravie d√©couvre les astuces de Vian qui d√©tourne les mots et la r√©alit√©.

Si vous aimez les r√©cits tr√®s r√©alistes et √™tes allergiques aux √©l√©ments absurdes, vous pourriez √™tre herm√©tique √† l’univers de l’Ecume des jours.¬† Et ne survivrez pas au premier paragraphe.

Le voici donc, pour vous faire une id√©e, vous mettre en app√©tit, ou d√©cider qu’il faut urgemment le relire!

Colin terminait sa toilette. Il s’√©tait envelopp√©, au sortir du bain, d’une ample serviette de tissu boucl√© dont seuls ses jambes et son torse d√©passaient. Il prit √† l’√©tag√®re de verre, le vaporisateur et pulv√©risa l’huile fluide et odorante sur ses cheveux clairs. Son peigne d’ambre divisa la masse soyeuse en longs filets orange pareils aux sillons que le gai laboureur trace √† l’aide d’une fourchette dans de la confiture d’abricots. Colin reposa le peigne et, s’armant du coupe-ongles, tailla en biseau les coins de ses paupi√®res mates, pour donner du myst√®re √† son regard. Il devait recommencer souvent, car elles repoussaient vite. Il alluma la petite lampe du miroir grossissant et s’en rapprocha pour v√©rifier l’√©tat de son √©piderme. Quelques com√©dons saillaient aux alentours des ailes du nez. En se voyant si laids dans le miroir grossissant, ils rentr√®rent prestement sous la peau et, satisfait, Colin √©teignit la lampe.

Si cela ne vous pla√ģt pas, pas de panique. Les go√Ľts et les couleurs varient selon les biblioth√®ques apr√®s tout!

En chroniquant ce livre, je participe au Challenge Romans Cultes initié par Metaphore.

Et l’adaptation de Michel Gondry, vous l’avez vue? J’ai l’intention d’aller au cin√©ma pour en prendre plein les yeux sous peu.

2 comments on “Roman culte de saison: L’Ecume des Jours”

  1. J’ai lu ce livre pour la premi√®re fois au coll√®ge je crois, comme beaucoup de monde et j’avais ador√©. Je l’ai relu plusieurs fois et √ßa me bouleverse √† chaque fois. je crois que je n’irais aps voir le film, j’ai trop peur d’√™tre d√©√ßue. C’est un univers tellement √† part que le rendu sera forc√©ment d√©cal√©…

    • Marie, j’ai exactement les m√™mes craintes que toi! Mais si cela ne me pla√ģt pas sur l’√©cran, tant pis, ce n’est qu’une tentative d’adaptation. Je garderai les images que j’ai dans la t√™te √† l’√©vocation de ce livre. … je n’ai pas os√© voir l’Histoire de Pi au cin√© pour les m√™mes raisons.. mais l√† je me motive √† tenter le coup!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *