Jaylis, Precious as the Diamonds...

Jolie découverte musicale, « Precious as the Diamonds… » est un premier disque tout doux que j’aime écouter les jours de pluie. La voix de Jaylis, chanteuse et compositrice, est comme une caresse.

Les résonances de certains morceaux, entre guitare et banjo, me font imaginer une musicienne romantique, un brin mélancolique, vivant quelque part en Amérique. Tout faux!

La voix veloutée de Jaylis et sa pop-folk sont en fait nées à… Nyon, en Suisse! Une aubaine pour étoffer la rubrique Rock suisse de Birds & Bicycles.

D’autant plus que Jaylis a accepté de répondre à quelques questions… Une mini-interview que je vous propose de lire en écoutant le disque, sorti en septembre dernier.

Mini-interview de Jaylis, musicienne suisse

Jaylis, qui es-tu?

En voilà une bonne question! Jaylis c’est comme ça que je m’appelle lorsque je monte sur scène pour jouer mes chansons. Ces chansons que je me suis mise à composer tout à coup, lorsque j’ai compris comment transposer toute cette inspiration qui m’est tombée dessus suite aux deux chamboulements que sont mes enfants. D’ailleurs le nom Jaylis est tiré de leurs prénoms. Mais lorsque j’échange avec les gens, je préfère qu’on m’appelle Sandra.

Jaylis, une artiste suisse à découvrir
Sandra devient Jaylis lorsqu’elle attrape sa guitare et grimpe sur scène. (Crédit photo: Jaylis)

Comment définis-tu ta musique?

Je n’y arrive pas, tellement elle m’est venue naturellement.
Je suis d’ailleurs tout aussi incapable de nommer mes influences.
Mais ce que les gens me rapportent parfois de ce qui ressort de ma musique c’est une certaine douceur et une fraîcheur naïve d’un style pop-rock-folk.

Où peut-on te voir en concert?

Les prochaines dates auront lieu en Suisse romande: le 14 juin aux fêtes de la musique de Gland – le 28 juin à la Taverne de la République à Genève et le 31 juillet aux fêtes de Genève sur la scène des clubs.

De quels instruments joues-tu sur scène?

Je joue de la guitare folk et je chante. Mais lorsque nous sommes au complet je suis bien entourée (batterie, basse, guitare et banjo). Il faut qu’il y ait une connivence avec les musiciens pour que ce soit bien, c’est super important je trouve.

Quels sont les groupes qui te font vibrer?

La dernière chanson qui m’a fait vibrer c’est « Homage » de Feist et Timber Timbre.
Et sinon j’aime beaucoup Cocoon, Yodelice, Bon Iver, Ben Harper, Angus & Julias Stone, Sophie Zelmani et pleins d’autres encore.

Un ou deux groupes suisses à conseiller?

Je trouve qu’il y a pleins d’artistes talentueux en Suisse. J’aime beaucoup « The Postmen« , « The Rambling Wheels » ou encore « Anna Aaron« .

Après ce premier disque, quels sont tes projets?

Pour l’instant c’est de jouer sur scène et de vivre de beaux moments.
Sur scène je suis suis sans filet et les gens le ressentent, ce sont des moments cadeaux!
Lorsque j’ai des nouvelles chansons je les arrange avec Raphaël Noir avec qui j’adore travailler. Et lorsqu’elles sont prêtes elles sont intégrées au live.

En savoir+: Qui est Raphaël Noir?
Sur ce premier disque, Jaylis a travaillé avec Raphaël Noir, une figure lausannoise de la musique suisse – qui a collaboré avec Jérémie Kisling ou The Rambling Wheels – et est le chanteur du génial groupe romand Climax. Ce sont d’ailleurs les musiciens de ce groupe qui accompagnent Jaylis sur l’album!

 

Le site web de Jaylis

Si vous aimez les chansons de Jaylis, vous pouvez les écouter en ligne ici. Et si vous avez un coup de cœur, l’album de 12 morceaux est téléchargeable pour 14 francs suisses / 12 €.

Youpie, soutenons les musiciens suisses de talent :)

Bonne écoute!

Alors, est-ce que les douces compos de Jaylis vous ont conquis?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *