Marché-circuits-courts

Un petit coup de gueule #green aujourd’hui, avec ma quête de circuits courts et bio autour de Nancy…

Parfois j’ai l’impression que notre société marche sur la tête… J’observe la grogne des agriculteurs au téléjournal en me sentant bien impuissante. Dire qu’on ne donne pas les moyens de vivre à ces gens qui nous nourrissent au prix d’un dur labeur! Est-ce qu’on veut vraiment voir cette partie de notre économie s’exporter, et devenir tributaire des autres pays pour un besoin aussi basique? Je sais pas vous mais cela m’inquiète.

Les intermédiaires et la grande distribution qui se prennent des marges confortables mais mettent la pression sur les producteurs, la concurrence des productions intensives espagnoles and co (où les travailleurs sont payés à la raclette, tu parles de concurrence déloyale), toute cette course des prix vers le bas m’énerve.

Je crois qu’à force de tout proposer à prix cassé, le consommateur en oublie la vraie valeur des choses. C’est en tout cas mon impression. On devrait tous vouloir accepter de payer sa nourriture quelques dizaines de centimes plus cher, pour garantir un tarif décent aux travailleurs de la terre de chez nous. Quitte à s’offrir quelques « achats plaisir » en moins, non? Pour moi, c’est du bon sens.

green-circuits-courts

Des pistes pour consommer en circuits courts

Je m’étais déjà fait cette réflexion l’été dernier, lors des précédentes manifs des éleveurs. Mais là, j’avais l’esprit plus léger, car depuis le printemps 2015 j’avais tenu une bonne résolution: ne plus acheter de fruits et légumes au supermarché et privilégier les circuits courts. Faque y’a moins d’intermédiaires qui prennent leur part, et que plus d’argent va dans les poches de nos producteurs! Juste ce que je veux.

Le panier de légumes ou la Ruche qui dit oui

Je n’ai pas un budget me permettant de faire mes courses en magasin bio, et je me doute que je ne suis pas la seule. Mais j’avais trouvé des façons de me procurer des produits frais en circuits courts à Montpellier, grâce à un super panier bio (dont je vous parlais ici) et en allant régulièrement au marché. J’avais aussi essayé La Ruche qui dit Oui, une initiative qui existe aussi sûrement à côté de chez vous! Elle permet d’acheter directement aux producteurs, avec seulement une petite structure micro-locale comme intermédiaire.

En quête de nouvelles adresses locales & bio à Nancy

Le problème, c’est que depuis mon déménagement à Nancy, j’ai dû retrouver mes marques. Je n’ai pas déniché de panier bio, et les « Ruches qui disent oui » autour de chez moi ne sont pas bio (et ça c’est très important pour moi, oui oui, et ça l’était même avant de voir le dernier Cash Investigation sur les pesticides qui nous a tous retourné l’estomac).

Du coup je fais quoi? Depuis que je suis là, j’achète mes légumes au beau marché couvert de Nancy une fois par semaine (mais je trouve le stand bio un peu moyen, pas 100% séduite), ou alors je fais un saut dans un magasin bio (même si c’est cher) avant d’aller au centre commercial.

J’ai aussi testé la semaine dernière le magasin de ferme « La Croix du Jard » autour de Nancy (à 25 minutes en voiture de chez moi) avec un choix de produits à prix intéressants et en circuit court (fruits, légumes, fromages, viande, farine bio, pâtes, confitures, pâtés, boissons, etc). Je pense que j’y retournerai régulièrement, mais dans le frais il n’y avait quand même pas de fruits et légumes bio.

Par contre, (yeah!!) il y a quelques jours mon mec a déniché un petit marché bio avec une majorité de stands lorrains, qui se tient chaque vendredi soir à Vandœuvre, donc pas loin de chez moi. On y est allés pour la première fois ce mois! Je tiens ma solution, et j’ai pu ramener mon cabas rempli de légumes bio venant des Vosges, à un prix correct!

Des magasins de ferme en Lorraine

Pour ceux qui habitent autour de Nancy, j’ai repéré ces quelques adresses lorraines en faisant mes recherches en ligne:, il y a un drive fermier à Toul, les Terroirs de Stanislas à Malzéville, la Ferme des fruitiers à Coyvillier, à côté de Saint-Nicolas-de-Port et de sa belle basilique.

Si vous êtes du coin et que vous avez essayé l’un ou l’autre, dites-moi ce qu’ils valent :) Et si vous avez d’autres pistes pour trouver des légumes locaux ET bio à Nancy, n’hésitez pas à les partager.

Marché-circuits-courts-2

Je vais au supermarché, mais je scrute les étiquettes

Bien sûr, je n’arrive pas à boycotter la grande distribution pour mes courses, mais je prends soin d’acheter français tout ce que je peux. Du riz de Camargue. Du sel de Bretagne ou la Baleine (j’avais visité leurs salins roses à Aigues-Mortes, dans le Sud de la France!). De la viande française. Et parfois pour dépanner des fruits et des légumes, mais essentiellement produits en France. Avec mon mec, on passe nos courses à scruter les étiquettes, c’est un peu long mais bon, quand on a des convictions…On essaie de faire notre max quoi!

Et vous alors, êtes-vous aussi troublé par le combat de nos agriculteurs? Avez-vous d’autres idées pour les soutenir?

Merci de m’avoir lue, et n’hésitez pas à partager aussi vos expériences!

18 comments on “Grrrr, je veux des circuits courts!”

  1. J’ai le la chance d’avoir mes grands parents qui ont un immense jardin potager et me fournissent en fruits légumes et oeufs toute l’année, pour zéro euros du coup. J’achète très très peu dans le commerce du coup et j’ai de bons produits frais, bio, tout droit venus du jardin !

  2. Chez nous le marché c’est seulement le samedi et il faut aller jusqu’en ville. J’ai un peu du mal avec les rendez-vous fixe. On a aussi quelques fermes qui vendent directement mais il faudrait que j’y aille plus régulièrement.
    Mon problème ces derniers temps c’est surtout du point de vue de la viande. Avec les scandales dans les abattoirs qui maltraitent les animaux (oui, je sais, ils ne leur chantent pas de berceuse avant de les tuer pour qu’on les mange mais quand même…) j’ai dû mal à acheter ma viande au supermarché mais je ne sais plus vraiment à qui faire confiance.
    Parfois je pense que devenir végétarienne serait la solution mais j’aime beaucoup trop la charcuterie et la saucisse pour y arriver…

    • Je te comprends! Les rendez-vous fixes, ce n’est pas toujours pratique…
      J’avais une amie qui avait un panier bio à Berne – mais je me rappelle plus du nom!
      Pour les abattoirs, je pense comme toi: je veux continuer à manger de la viande, mais moins souvent, et payer plus pour que les animaux soient mieux traités et nourris de façon saine. Mais on ne sait pas vers quel label se tourner, à quelle mention faire confiance…
      Je fais confiance à quelques labels en France, mais ce ne sont pas les mêmes en Suisse :/

    • Haha!! Heureusement que les Montpelliérains fraîchement débarqués te filent leurs bons plans à Vandeoeuvres alors, cela me fait trop rire ;)
      Avec plaisir Alexandrine!!

  3. pas très envie d’être locavore et manger des panais et toutes sortes de choux lorrains, sinon mes enfants vont me haïr …perso, je ne conçois d’acheter 30% plus cher voir plus, pour du bio du coin …non mais le prix des salades !!!! ou des pommes !!! et tout ça sans intermédiaire ….j’acheterais bien mon lait au voisin mais il est con !
    bon, on a des poulettes mais elles ne sont pas très productives en cette saison ….ceux bio du supermarché me conviennent.
    sinon, on a un accord tacite avec le voisin : l’été je lui garde ses poules en échange , je cueille les fruits qui seraient perdus , j’en fait des sirops, glaces et confitures et il a un pot ;-).
    on a un jardin mais je suis pas une bonne paysanne …..
    un truc facile à faire et délicieux, le sirop de sureau et la glace à la lavande…. bises, nat

  4. Si je peu me permettre : tu as pensé à voir dans les pages jaunes si il y a des fermes près de chez toi ? il suffit d’un coup de téléphone parfois pour se rendre compte qu’ils vendent leurs produits directement ou qu’on peut aller cueillir les légumes et fruits même si ils ne sont pas référencés sur des sites :o) Bonne continuation dans tes recherches !

    • C’est vrai que c’est une bonne idée! J’habite en pleine ville de Nancy, mais je vais rester aux aguets des fermes du coin dès que je partirai en balade dans la campagne environnante… :)

  5. Je suis d’accord avec toi c’est bien compliqué! Je passe commande à la Ruche qui dit oui régulièrement, mais quand j’en manque une, c’est un peu compliqué, je ne peux pas forcément faire le marché à Dijon parce que je travaille le week-end, du coup j’essaie un maximum d’acheter bio et local en grande surface (à Intermarché ils proposent quelques produits via des petits producteurs locaux) mais c’est vite limité!

  6. Salut! Si tu es intéressée par les circuits courts et le bio, je ne peux que te proposer les AMAP (il y en existe plusieurs à Nancy : aux trois maisons, dans le centre…). Ca fonctionne sur le principe de solidarité avec l’agriculteur: on paie un prix pour l’année (en plusieurs fois), et on va chercher nos légumes chaque semaine!
    L’avantage, qui peut aussi être vu comme un inconvénient, c’est qu’on ne choisit pas ce qu’on a dans son panier. Mais je trouve que ça encourage la créativité :)

    • Merci pour le conseil! J’avais un peu regardé, mais comme je bouge beaucoup je voulais quelque chose de plus flexible… Et surtout du bio! Les amap que j’ai pu voir sur le web ne l’étaient pas :/ Tu as raison, le panier imposé force à être créatif… et à goûter des légumes qu’on ne connaît pas forcément!

      • Effectivement ce n’est pas un système très flexible, à moins d’être très organisée et avoir plein d’amis qui peuvent te dépanner au besoin :) En revanche, les Amap que je connais à Nancy sont bio, même si elles ne font pas vraiment de pub là dessus!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *