Voilà! J’ai enfin un appartement à moi. Avec des meubles que j’ai choisis. Cela fait un mois que je m’installe doucement, ici, à Nancy… Tous ces changements me donnent envie de faire un petit bilan de l’année écoulée, pour tout vous raconter dans un billet d’humeur.

vie-nomadeBon, d’accord, c’est un peu pompeux d’utiliser l’expression « vie nomade » dans mon titre. Je n’ai pas vécu comme un digital nomad non plus ces deux dernières années. Mais avec une relative liberté de mouvement, que me permet mon job de rédactrice freelance, et l’insécurité qui allait avec le chômage de ma moitié (qui a duré de longs mois, bien plus longtemps qu’on ne s’y attendait).

Il m’a fallu beaucoup de temps pour accepter cette idée de n’avoir aucune prise sur ce qui allait arriver… le mois prochain. Pour une freak de l’organisation comme moi, cela a été vraiment un challenge. Avant d’atteindre le nirvana du lâcher-prise je suis passé par quelques crises de nerfs.

Il a aussi fallu accepter que ce serait le marché de l’emploi qui me dicterait ma prochaine destination, et non mes envies. Argh. Dur à encaisser ça, parce que des envies, j’en ai plein!

Mais les incertitudes sont finies!

Après cette année d’incertitudes et de questionnements, je sors donc du champagne virtuel pour ce retour à plus de stabilité. Vous trinquez avec moi?

Pour rigoler, j’ai fait les comptes. Au cours des 12 derniers mois, j’ai déménagé 4 fois, avec mes deux valises sous le bras. Rien de très exotique depuis que je suis rentrée de mes six mois à Montréal en novembre de l’an dernier. J’ai en fait tourné entre des logements meublés et temporaires à Montpellier, entrecoupés de semaines en Suisse à Neuchâtel et la Chaux-de-Fonds. Nous étions sur le qui-vive et incapables de faire des plans, car mon amoureux pouvait à tout moment trouver un travail à l’autre bout du pays. J’ai trouvé cette situation vraiment inconfortable – et j’espère ne plus avoir à vivre cela! On a eu de faux espoirs ici et là, sous le soleil et sous la neige, et finalement, c’est à Nancy que ça a collé! Heu, mais c’est un CDD… #Sursis

Vous devinez que je suis super contente de savoir où je vais être les 12 prochains mois et de ne plus me faire du souci pour le futur proche!

Dans les cartons

J’ai hâte de finir de m’installer et de commencer à découvrir Nancy et sa région. Car ces dernières semaines, toute mon énergie a été absorbée par l’activité chronophage qu’a été le choix de meubles pour ce nouvel appart suprachouette, et le déballage des cartons (un moment attendu si longtemps! :) Nous les avions mis de côté avant de partir à Montréal en mars 2014, du coup c’est un peu Noël avant l’heure de retrouver à présent toutes mes affaires, et surtout mes livres! Vous voyez, j’ai goûté au minimalisme, et même si ça a vraiment changé ma façon de voir les choses, je suis contente de tourner la page… Marie Kondo et Béa Johnson n’auront pas mon âme! Ha ha.

En tout cas je suis toute contente de ce nouveau départ, et de le partager avec vous, ici! Ça me fait tout drôle de vous en parler. Vous l’avez sûrement remarqué, je préfère parler de mes coups de cœur que des détails de ma vie…

Et sinon, j’ai bien envie de partager quelques repérages déco pour la maison prochainement!

Et vous, avez-vous eu à vivre des situations comme celle-ci? Je croise les doigts pour que cela ne soit pas votre cas, pffff.

 

Enregistrer

6 comments on “Fin de la vie nomade”

  1. Je n’ai pas vécu dans autant d’incertitude que toi mais avant de venir à Montpellier, nous avons vécu plusieurs mois sans savoir réellement quand et comment nous allions déménager, entre l’école du Loulou, ma recherche de boulot à distance, ma reconversion … et ces périodes inconfortables, ne sont pas les plus agréables à vivre.
    Alors je te souhaite enfin une jolie stabilité :)

  2. Je comprends que tu aies eu envie de te poser, c’est vrai qu’étant un peu une dingue de l’organisation et de la prévision, je ne sais pas si j’aurais supporté mais j’ai vécu un an à Nancy, c’est une très belle ville alors j’espère que tu t’y plairas!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *