Vous aussi déchiffrez les étiquettes avec le livre La Vérité sur les cosmétiques !On les étale sur notre visage à longueur d’année, on en remet une couche pour avoir un teint sans défaut, mais qu’est-ce que nos potions de beauté cachent dans leur ventre? Sans être hyper inquiète à propos de la composition des cosmétiques, je me pose des questions depuis un moment, avec l’envie de choisir des produits plus naturels, avec moins d’ingrédients chimiques pouvant s’avérer contre-productifs pour la peau ou la santé.

J’avoue qu’au début, ma curiosité était surtout motivée par l’envie d’éviter les crises de boutons et de points noirs – en recherchant des produits non-comédogènes. Et pour continuer sur cette voie et choisir des cosmétiques plus verts, que faire? Au tout début, j’ai tenté de faire confiance aux packagings (eh oui), faute de mieux. Un peu naïve la fille, j’en suis revenue, maintenant que je suis bien sensibilisée au greenwashing (vous savez, c’est cette tendance à surenchérir sur le côté naturel de produits pas vraiment verts). Consciente qu’on ne peut pas faire confiance aux emballages – qui arborent des petites feuilles vertes gratuitement – ou à toutes ces marques qui ont le mot « naturel » ou « bio » dans le titre de façon complètement mensongère, j’ai eu envie de me procurer les outils pour pouvoir m’informer toute seule.

Du coup, j’ai décidé de déchiffrer les étiquettes. Il y aurait plus simple bien sûr, faire un virage total tout beau tout bio, mais je ne suis pas encore prête pour ça. Du coup, je m’intéresse à la liste d’ingrédient qui figure sur chaque tube (ou son emballage! Règle 1 ne pas jeter trop vite le carton d’emballage!) Mais si vous avez essayé de la lire vous vous êtes rendu compte qu’il fallait être chimiste pour pouvoir y comprendre quelque chose. C’est là qu’intervient un super livre, qui est devenu ma « bible de salle de bains« !

Un guide pour comprendre les étiquettes des cosmétiques

Après quelques recherches j’ai en effet découvert LE bouquin indispensable pour décrypter les étiquettes! Il s’agit du livre de Rita Steins, « La Vérité sur les Cosmétiques« . L’auteure, une journaliste allemande spécialisée, y explique pourquoi tel ou tel ingrédient est déconseillé, ou à prendre avec des pincettes. Le lire permet de prendre du recul sur les produits de sa salle de bain et la confiance mal placée qu’on peut avoir en l’industrie des cosmétiques. Il propose des pistes pour avoir un regard plus critique dans ce rayon, sans se culpabiliser pour autant, et à la fin on retrouve un très utile glossaire des ingrédients utilisés en cosmétique. Ces noms en latin ou anglais sont décodés, avec leur fonction, et surtout un système de pictogrammes pour savoir s’ils sont bons, acceptables ou déconseillés. Ils ont en prime une note négative quand ils sont polluants pour l’environnement. Le reste de l’ouvrage donne des outils pour mieux comprendre comment est fabriqué un cosmétique, et passe en revue différentes catégories de produits. À savoir que Rita Stiens partage aussi quelques conseils sur son site.

Déchiffrer les étiquettes avec la vérité sur les cosmétiques

Le glossaire

Qu’est-ce que mes cosmétiques ont dans le ventre?

La vérité sur les cosmétiques, un guide pour déchiffrer les ingrédients des produits de beauté!

Depuis que j’ai ce livre, j’ai commencé à réfléchir au contenu de mes tiroirs. Je n’ai rien jeté, et je suis toujours attachée à de grandes marques de maquillage pas bio du tout, mais j’ai plus envie de découvrir des marques naturelles, avec des ingrédients issus de plantes plutôt que de molécules créées en laboratoire. J’essaie de mieux réfléchir à mon prochain achat. J’ai en priorité envie de faire attention aux soins – crèmes pour le visage ou le corps, qu’on se tartine sur la peau dans le but qu’elles pénètrent dans les couches de l’épiderme. Avant qu’un ingrédient courant de nos crèmes fasse un nouveau scandale comme les célèbres parabènes, je préférerais l’éradiquer!

Comme je vous l’ai dit, ma prise de conscience est récente! Avant, je faisais confiance aux marques de pharmacie, et s’il y avait une allusion au fait qu’un produit soit plus naturel sur le paquet, je l’adoptais très contente (encore une fois, oh la fille naïve! mais je suis sûre que je ne suis pas la seule) Maintenant je me méfie de tout… Et à la moindre occasion je sors mon glossaire pour vérifier les allégations du packaging.

Pour autant, je vous rassure, je ne suis pas devenue parano! J’ai juste envie de devenir un consommateur plus éclairé, puisque tout ou presque est indiqué sur l’emballage, il suffit d’ouvrir les yeux et de feuilleter mon guide quelques minutes pour me faire une idée sur un produit. Enfin, je vous reparlerai sûrement de mon petit chemin dans cette jungle des cosmétiques, si cela vous dit!

Et vous, quelle est votre attitude face aux ingrédients de vos cosmétiques? Avez-vous d’autres lectures à me conseiller sur ce thème?

9 comments on “Comme une envie de décrypter les étiquettes des cosmétiques”

  1. Il va falloir que je me procure ce livre !
    Moi je suis passée au presque tout naturel depuis 2 ans maintenant et ma peau apprécie.
    Si tu veux trouver des produits de qualité, bio et à petits prix je te conseille la marque Jonzac (toute une gamme pour le visage), je l’utilise depuis un an et il me semble que tous les composants sont OK (à vérifier dans ton bouquin :)). Tu peux trouver leurs produits à la para du Polygone. Pour le reste, je me fournis chez Aroma-zone.

  2. J’ai commencé comme toi avec les produits de pharmacie, et aujourd’hui je me rends compte que ces produits ne sont vraiment pas top… (tout comme Yves Rocher, Lush, Body Shop ect).

    Jonzac est effectivement pas mal, pour moi c’est un peu comme le « Avène du bio ».

    Je te conseille aussi le livre de Julien Kaibeck (son site : http://www.lessentieldejulien.com)

    • Arrête, que du greenwashing! Et pourtant il y a certaines produits que j’adore chez The Body Shop – et Lush j’adore leur côté ludique.

      Je note vos conseils sur Jonzac, un Avène bio c’est vraiment pas mal!

      Et tu sais quoi? J’ai justement commandé le livre de Julien Kaibeck sur la Slow Cosmetique il y a quelques jours ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *