Quand je voyage, j’aime ramener des lieux que je découvre différentes choses: de la papeterie, des jolies choses, des idées de recettes et… pourquoi pas des romans! (Parce qu’ils ne sont pas forcément traduits en français.)

Mon concept donc, c’était de lire des romans anglais pendant que je me baladais en Grande-Bretagne en août, pour un road-trip (itinéraire ici pour les curieux). Je les ai piochés dans ces magasins de deuxième main appartenant à des oeuvres de charité – comme il y en a beaucoup en Angleterre. L’idéal pour trouver des bouquins à 1,50 pound pour les vacances. Et j’ai été bien inspirée lors de mon choix car ils m’ont tous les deux beaucoup plu!

En plus, comme je le répète, les couvertures des livres anglo-saxons sont tellement plus attrayantes que ceux des éditeurs francophones classiques, au niveau des graphismes, qu’on a plus envie d’en piocher…

→ A voir aussi sur le blog: Se mettre à lire en anglais!

romans anglais

The Legacy of Hartlepool Hall

De Paul Torday

L’intrigue de ce roman anglais

Héritier d’un manoir et de ses terres, Ed Hartlepool n’a jamais travaillé de sa vie. Exilé quelques temps pour échapper aux taxes après la mort de son père, il revient enfin pour jouir de son héritage. Mais celui-ci semble compromis par une montagne de dettes! Complètement dérouté, Ed se terre dans sa magnifique propriété avec son majordome qui a dépassé l’âge de la retraite, sa cuisinière qui prépare des festins en trop grande quantité pour combler le vide et une mystérieuse femme, qui a pris ses aises et prétend avoir autrefois connu son père. Elle semble détenir un secret sur sa famille. Sans compter la présence de sa voisine et amie de jeunesse, au caractère carrément déroutant.

Ce que j’ai aimé dans The Legacy of Hartlepool Hall

Le côté décalé anglais se ressent dans cette fiction, et les scènes cocasses se succèdent, ce qui m’a plu! D’abord, on a de la peine à s’attacher à Ed, ce drôle de héros, tellement flegmatique qu’il semble absent. Toute sa vie, il a été gâté par sa famille matériellement mais pas émotionnellement. Peu à peu, la perte de sa richesse semble le libérer d’un poids… et le transformer, à mesure qu’il prend conscience de certaines choses sur sa famille.

J’ai passé un très bon moment avec ce roman, moi qui adore me balader dans la campagne anglaise dans les belles demeures des héros de Jane Austen ou de ♡ Molly Keane. Ici, le côté désuet du manoir familial se heurte à la modernité – comme il se passe de nos jours! Je ne connaissais pas du tout l’auteur, Paul Torday, et j’ai très envie d’essayer une autre fiction signée de lui. C’était aussi chouette de le lire en me baladant dans les Cotswolds en Angleterre cet été, cela m’a mis dans l’ambiance.

  • Lecture 3/5
  • Difficulté 4/5

→ Où le trouver: vu par ici pour Kindle (3 €) ou en version audio

→ J’aime bien l’idée de vous faire des revues de livres aux mêmes origines géographiques. Comme ici deux romans scandinaves, ou ici trois romans québécois! Parfois je recherche de nouvelles lectures d’après ces critères, cela me permet de découvrir de nouveaux auteurs!

Summer on the Little Cornish Isles

De Phillipa Ashley

J’ai pioché ce roman feel-good pendant mes vacances au Pays de Galles, sur la côte, parce qu’il se passe sur une petite île de Cornouailles et que l’ambiance des bords de mer collait bien avec mon voyage. J’aime bien lire des choses en lien avec le lieu où je suis…

Oui, sinon la « cover » est kitsch – d’accord ;)

idée de roman anglais romantique à lire

L’intrigue de ce roman

Une jeune femme, Poppy, décide de tout quitter (boulot, amis, famille) pour ouvrir une galerie d’art sur une petite île de Cornouailles, seulement desservie par quelques bateaux. Au départ, elle doit s’y rendre avec son conjoint – Dan – mais celui-ci la laisse tomber lâchement à la dernière minute. Malgré ses doutes et ses craintes, elle décide de foncer vers ce rêve…

Sur l’île, l’héroïne ressent d’abord de la solitude et cette sensation d’être coupée de tout… mais elle va vite rencontrer la galerie de personnages qui peuplent les lieux, ainsi que découvrir la solidarité de la communauté locale.

Poppy reprend en fait la galerie d’un vieil artiste, spécialisé dans les tableaux de paysages, qui est une pointure dans la région. Or il a laissé les lieux dans un sale état, et le vieil homme a eu un accident et ne peut l’aider à s’installer. C’est son petit-fils Jake, un photojournaliste canon habitué à parcourir le monde, qui se retrouve coincé à devoir l’aider, d’abord à contre-coeur. L’île lui rappelle en effet de mauvais souvenirs. On découvre au fil du récit les fantômes qui le hantent dans ce cadre qu’il évite depuis des années.

Mon avis sur ce roman anglais

C’est un roman idéal pour les vacances: il est facile à lire, on entre vite dedans et on passe un très sympathique moment grâce aux personnages attachants et à l’ambiance de l’île si bien décrite! C’est une romance – mais cela va au-delà de ça! Et le suspense des événements fait qu’on a envie de le lire très vite. Je chercherai volontiers d’autres romans de cette auteure: celui-ci fait partie d’une trilogie, où chaque volume met en scène d’autres personnages de l’île. Si vous voulez vous lancez, notez que c’est un roman écrit dans une langue facile à comprendre. Cela m’a donné très envie de retourner en Cornouailles et de découvrir ses îles…

  • Lecture 3/5
  • Difficulté 2/5

→ Où le trouver? Par ici! (Kindle 3 €, broché 9 €) Par là, d’autres volumes de la série des Little Cornish Isles Les romans de cette auteure sont très mal référencés sur Amazon mais ils sont là.

A voir aussi sur le blog

Deux polars à lire sous un plaid cet hiver!

Romans policiers: Snjor de Jonasson et Nature morte de Louise Penny, conseils sur le blog lifestyle & culture Birds and Bicycles

Un roman britannique culte: Cloud Atlas, la cartographie des nuages

Roman: Cloud Atlas, la cartographie des nuages

Et vous, vous lisez quoi en ce moment? Vous arrive-t-il de lire en anglais aussi?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 Laissez-moi un petit mot :)