Culture japonaise

Pour ce billet sur mes découvertes culture, on part au Japon! Je vous souffle des idées de films et livres que j’ai adorés pour se plonger dans l’ambiance si singulière de Tokyo… À vous d’y picorer ce qu’il vous plaira!

Un film

Les Délices de Tokyo

Vu lors de sa sortie au cinéma, ce film de la réalisatrice Naomi Kawase m’a beaucoup touché. Il raconte le quotidien d’une petite échoppe à Tokyo, celle de Sentaro qui sert des dorayakis à ses clients. Ce sont des pancakes fourrés de anko, une pâte de haricots rouges confits! Un jour, Tokue, une femme de 70 ans, se présente au comptoir et convainc avec difficulté Sentaro à l’engager… C’est qu’elle prépare extrêmement bien la pâte de haricots! Un brin excentrique, elle distille de la poésie autour d’elle et parle même aux haricots qu’elle cuit… Elle est jouée par l’actrice Kirin Kiki! Sous prétexte de raconter leur rencontre, le film évoquera un pan sombre de la société japonaise, avec beaucoup de sensibilité et de poésie. J’ai adoré « Les Délices de Tokyo », c’est comme une bulle, une tranche de vie dans le Japon contemporain. Un gros coup de cœur!

Cela vous a donné envie? Vous pouvez voir la bande annonce ici!

Des amis m’ont dit qu’en Suisse, le film avait gardé son nom japonais et s’appelait simplement « An » si jamais!

 

Delices de Tokyo affiche

 

Un autre film

Tokyo Fiancée

Ni d'Eve ni d'Adam devient Tokyo Fiancee au cinema

Vous vous souvenez de mon coup de cœur pour le roman autobiographique d’Amélie Nothomb « Ni d’Eve ni d’Adam? » Tokyo Fiancé en est l’adaptation en film par Stefan Liberski, sorti en 2014! On retrouve donc la jeune Amélie au Japon, sous le charme du pays et enseignant le français à un Japonais, Rinri. Bien vite, d’autres liens vont se tisser entre eux, malgré le fossé culturel qui les sépare, et se rappelle sans cesse à nous! On découvre donc ces différences étonnantes sur la manière de voir les choses entre les deux personnages, et à travers la sensibilité d’Amélie. Avec son envie de devenir une vraie Japonaise, elle est touchante! J’ai adoré ce film belge tendre et amusant à la fois, et fidèle au roman. L’auteure elle-même l’a d’ailleurs validé…

Un manga

Le Club des Divorcés

Manga: le club des divorcés

On fait un saut dans le passé avec ce manga de Kazuo Kamimura, publié dans les années 70 mais récemment traduit aux éditions Kana. Il nous plonge dans le Tokyo de ces années-là et s’attaque à un tabou de la société japonaise: le divorce. L’héroïne, Yukô, 25 ans, tient le « Club des Divorcés », un petit bar d’habitués à Tokyo. Son affaire lui permet de subvenir aux besoins de sa petite fille, mais l’empêche aussi de s’en occuper… Elle est en effet divorcée et vit en femme indépendante!

Je suis plongée dans le tome 2, et je vous en redirai un mot après l’avoir terminé. Surtout, j’aime beaucoup les dessins élégants qui mettent en scène la nuit tokyoïte et les personnages.

« Le Club des divorcés » de Kazuo Kamimura (Editions Kana) sur Amazon*

Un blog BD

Scénettes du Japon

Blog BD Japon

Sur le blog Nini Wanted, une graphiste toulousaine raconte ses mésaventures du quotidien au Japon. Des situations souvent cocasses survenues durant les 6 mois où elle a vécu à Tokyo! On y découvre plein de détails sur la façon de vivre des Japonais… par contre ce que je ne comprends pas, pas du tout, c’est son avis sur la nourriture nippone, qu’elle n’a pas aimé DU TOUT malgré sa diversité! :P Sacrilège, comment peut-on!!

Le blog: Nini Wanted

Un carnet d’adresses illustré

Tokyo en 53 adresses

Bonnes adresses à Tokyo: un guide!

Je suis sous le charme du graphisme de ce guide d’adresses à Tokyo. Sur chaque page, un croquis représente le lieu, et quelques lignes d’explications le décrivent. Les adresses sont classées par quartier, et le guide est bilingue français et japonais! On y retrouve des hôtels, boutiques, bars ou restaurants conseillés par Isabelle Boinot, une illustratrice parisienne qui adore faire escale dans la capitale nippone et partage ici ses petits trésors. En bref, voici un petit guide précieux pour sortir des sentiers battus. J’ai vraiment vraiment hâte de retourner au Japon avec ce livre en poche! Parce que oui, je compte bien m’envoler à nouveau vers cette île fascinante…Quand? Oh, bientôt j’espère :P

Tokyo, guide subjectif en 53 adresses, Éditions Cambourakis, 14 € sur Amazon*

Guide de Tokyo: carnet d'adresses

× Série de billets de blog « Mes découvertes » ×

*Liens affiliés sur Amazon

Alors, est-ce que ces films et livres liés au Japon vous font envie? J’espère vous avoir inspiré d’en picorer quelques uns!

N’hésitez pas non plus à partager aussi vos conseils de livres ou films japonais, ou votre avis sur ceux-ci!

4 comments on “Découvertes culture #12 Spécial Tokyo”

  1. Merci pour ces japonaiseries. Je note particulièrement le manga de Kazuo Kamimura dont j’ai aimé « Maria ». Je n’ai pas vu l’adaptation des « Délices de Tokyo » mais apprécié le roman.

    • C’est vrai qu’il y a un roman des « Délices de Tokyo »! Voir le film m’a donné envie de le lire. Je te conseille le film en tout cas!
      Je prends note pour « Maria » – car c’est la première oeuvre de Kazuo Kamimura que je lis.
      Belle journée à toi!

  2. Sur Tokyo tu as aussi un superbe livre illustré par Florent Chavouet : Tokyo Sanpo !
    J’avais découvert son travail au musée de l’architecture :
    Il fait des illustration aux crayons de couleurs dans un style vraiment chouette !
    Tu peux visiter son blog : http://florentchavouet.blogspot.fr/
    tu vas voir c’est top !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *