Culture a picorer 7

BD, parodie, docu, voici un melting-pot de mes dĂ©couvertes culture de ces derniers mois. Si elles ont un lĂ©ger accent suisse, c’est parce que comme je vous le racontais ici, j’ai passĂ© trois semaines au pays du chocolat en fĂ©vrier…

BD: Une bio de De Funès

BD LOUIS DE FUNES

J’ai tournĂ© les pages de cette autobiographie romancĂ©e avec Ă©motion! On passe dans les coulisses pour dĂ©couvrir la personnalitĂ© de Louis de Funès, ses doutes, liĂ©s Ă  son parcours de comĂ©dien difficile qui s’est fait sur le tard (Ă  la base, il Ă©tait pianiste!) La BD raconte aussi son histoire familiale rocambolesque – avec un père un peu dingue et une mère courage, qui devra faire face lorsqu’ils les abandonnera! Quelques anecdotes sur ses relations – plus ou moins bonnes – avec les grands acteurs du cinĂ©ma de l’Ă©poque figurent aussi dans ce rĂ©cit bien construit. J’ai beaucoup aimĂ© les dessins, qui caricaturent les grimaces de De Funès Ă  merveille. On le « voit » vraiment derrière les traits de crayon. Impossible de dĂ©mĂŞler le vrai du faux dans la BD, mais le comĂ©dien est prĂ©sentĂ© comme un amuseur public, il fait son cirque en permanence, mĂŞme avec son agent… qui est d’ailleurs sa femme! Une jolie BD, douce-amère, Ă  conseiller si comme moi vous adorez le clown des « Gendarmes » et de la « Grande Vadrouille ».

« Louis de Funès, une vie de folie et de grandeur », de François Dimberton & Alexis Chabert,  Éditions Delcourt – Sur Amazone

Cap sur le Grand Nord: un documentaire au bout du monde

Longyearbyen DocumentaireAu dĂ©tour d’un voyage, ma copine Marie est tombĂ©e amoureuse d’une Ă®le. Sur elle, pas de palmiers, pas de plage, pas de cocotiers, non, c’est plutĂ´t une Ă®le… du Grand Nord! Un endroit oĂą on n’arrive pas par hasard, normalement. « BalayĂ©e par les vents glacials de l’Arctique, Ă  mi-chemin entre la Norvège et le PĂ´le Nord, la dernière halte avant le bout du monde s’appelle Longyearbyen. Dans cette petite ville, plus de 40 nationalitĂ©Documentaires diffĂ©rentes se cĂ´toient, pour un total d’à peine plus de 2000 habitants. Pas besoin de permis ni visa. La seule condition pour pouvoir y rester est d’être capable de subvenir Ă  ses propres besoins… » FascinĂ©e par le lieu, la rĂ©alisatrice y retourne plusieurs fois avec un camĂ©raman, pour capter les tĂ©moignages de diffĂ©rents personnages. Ce documentaire nous emmène 78 degrĂ©s Nord, Ă  la rencontre d’une ville au milieu des glaces qui exerce une vĂ©ritable fascination sur ses habitants et visiteurs. Ce film dĂ©roule ainsi diffĂ©rentes tranches de vie, et en le terminant, on est titillĂ©s par l’envie d’aller aussi lĂ -bas, un jour… Un joli premier  documentaire en tout cas: oui, oui, mes copains ont du talent :)

The Living – Longyearbyen de Marie Geiser. Pour suivre les projections, qui ont lieu dans diffĂ©rents festivals, rendez-vous sur la page FB. Un DVD existe aussi, j’ai pu l’acheter pour 20 € environ.

Divertissement: Une série de romans parodiques

Le LĂ©opard MasquĂ©Il y a quelques annĂ©es, les Ă©ditions du LĂ©opard MasquĂ© se sont fait attaquer en justice par la maison Moulinsart, dĂ©tentrice des droits de Tintin. ils voulaient museler Gordon Zola, Ă©minent spĂ©cialiste en jeux de mots et auteur de la sĂ©rie de romans les aventures de Saint-Tin et son ami Lou, des personnages librement inspirĂ©s des hĂ©ros de HergĂ©. Cela fait un moment que j’Ă©tais curieuse de lire ça, et j’ai enfin mis la main sur une de leurs aventures, « Les Poils MystĂ©rieux ». Une bonne poilade, avec des (bons) calembours Ă  gogo, un Professeur Margarine soupe-au-lait et un Capitaine Aiglefin colĂ©rique et complètement alcolo. Un roman bĂŞte et drĂ´le que j’ai eu du plaisir Ă  lire, et qui ne se prend pas z’au sĂ©rieux. Je ne pense pas que je signerai forcĂ©ment pour lire les 24 autres romans de la sĂ©rie – mais quelques uns avec plaisir. En plus, leurs dĂ©boires avec les bachibouzouk de Moulinsart donnent envie de soutenir le LĂ©opard MasquĂ©, Tonnerre de Brest !

Le site de l’Ă©diteur des Aventures de Saint-TinLes romans de la sĂ©rie sur Amazon

Concert planant – Anna Aaron

J’ai enfin vu Anna Aaron sur scène, une de mes artistes helvĂ©tiques prĂ©fĂ©rĂ©es – la preuve, je vous en avais dĂ©jĂ  parlĂ© ici ou lĂ . Cela faisait loooongtemps que j’attendais une occasion de la voir sur scène, et elle donnait justement une date au « Bikini Test », la scène alternative de la Chaux-de-Fonds. Entendre ses morceaux que j’adore en live, et sa voix incroyable, cela a Ă©tĂ© un moment magique – en plus dans une petite salle de concert pas trop remplie. La Bâloise a sorti deux superbes albums, qu’elle transpose avec son groupe pour les concerts- le rĂ©sultat est Ă©tonnant et planant. Voici une playlist de lives et d’acoustiques…

 

Et comme d’habitude avec cette sĂ©rie de billets (avant intitulĂ©e « DĂ©couvertes du mois« ), on termine avec une note plus lifestyle…

Lifestyle

Guide: « Fashion mais pas victime!*

Fashion mais pas victimeJ’ai dĂ©nichĂ© quelques astuces pour dĂ©sencombrer ses armoires dans le guide « Fashion mais pas victime » de la journaliste MĂ©lanie Blanc, Ă©ditĂ© par la FĂ©dĂ©ration Romande des Consommateurs. J’ai beaucoup aimĂ© feuilleter ce guide – mais je dois dire que la plupart des conseils allaient de soi pour moi – je ne sais pas si c’est parce que je suis particulièrement sensibilisĂ©e ou parce que ce sont simplement des conseils de bon sens. Les astuces pour choisir quels habits dĂ©barrasser lors d’un tri de printemps sont par contre judicieux – la difficultĂ© Ă©tant de rĂ©ussir Ă  enfin les faire sortir de l’armoire malgrĂ© sa mauvaise conscience! Eh bien MĂ©lanie Blanc partage des marches Ă  suivre ingĂ©nieuses pour y arriver, ou pour arrĂŞter d’acheter des vĂŞtements qu’on ne mettra jamais. Ă€ mon avis, ce guide n’est pas indispensable si vous ĂŞtes dĂ©jĂ  attentive au contenu de votre penderie, mais utile pour celles qui frisent la fashion addict attitude et veulent modĂ©rer leurs ardeurs.

Infos sur « Fashion mais pas victime » sur le site de la FRC

Coloriage anti-stress

Coloriage zenJ’ai sorti ma belle boĂ®te de crayons de couleurs Caran d’Ache (une marque culte en Suisse) pour tester les « coloriages anti-stress« . Non, vous n’avez pas pu passer Ă  cĂ´tĂ© des rayons de carnets de coloriage pour adultes des librairies ou en kiosque. Le concept, Ă  la mode, ne me disait rien du tout, mais après avoir reçu un agenda pour fille stressĂ©e enrichi en jolis coloriages zen  Ă  NoĂ«l (j’ai compris le message!), j’ai bien Ă©tĂ© forcĂ©e d’au moins essayer… Et maintenant je dois l’admettre: le coloriage, comme le yoga, ça dĂ©stresse! Ça oblige Ă  ne rien faire et Ă  ne penser Ă  rien, un exercice qui m’aide Ă  ĂŞtre plus zen après une journĂ©e de boulot et mĂŞme Ă  mieux m’endormir! Enfin, les soirs oĂą je m’y mets du moins…

Et vous, vous avez déjà essayé? Connaissiez-vous certaines de mes dernières découvertes?

3 comments on “Culture Ă  picorer – DĂ©couvertes du mois #7”

    • Merci pour ton mot Madeleine. :)
      La parodie de Tintin est vraiment idiote – mais cela m’a plu ce dĂ©tournement de ces personnages qui m’ont accompagnĂ©s toute mon enfance! Une toute belle journĂ©e Ă  toi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *