Culture a picorer 7

BD, parodie, docu, voici un melting-pot de mes découvertes culture de ces derniers mois. Si elles ont un léger accent suisse, c’est parce que comme je vous le racontais ici, j’ai passé trois semaines au pays du chocolat en février…

BD: Une bio de De Funès

BD LOUIS DE FUNES

J’ai tourné les pages de cette autobiographie romancée avec émotion! On passe dans les coulisses pour découvrir la personnalité de Louis de Funès, ses doutes, liés à son parcours de comédien difficile qui s’est fait sur le tard (à la base, il était pianiste!) La BD raconte aussi son histoire familiale rocambolesque – avec un père un peu dingue et une mère courage, qui devra faire face lorsqu’ils les abandonnera! Quelques anecdotes sur ses relations – plus ou moins bonnes – avec les grands acteurs du cinéma de l’époque figurent aussi dans ce récit bien construit. J’ai beaucoup aimé les dessins, qui caricaturent les grimaces de De Funès à merveille. On le « voit » vraiment derrière les traits de crayon. Impossible de démêler le vrai du faux dans la BD, mais le comédien est présenté comme un amuseur public, il fait son cirque en permanence, même avec son agent… qui est d’ailleurs sa femme! Une jolie BD, douce-amère, à conseiller si comme moi vous adorez le clown des « Gendarmes » et de la « Grande Vadrouille ».

« Louis de Funès, une vie de folie et de grandeur », de François Dimberton & Alexis Chabert,  Éditions Delcourt – Sur Amazone

Cap sur le Grand Nord: un documentaire au bout du monde

Longyearbyen DocumentaireAu détour d’un voyage, ma copine Marie est tombée amoureuse d’une île. Sur elle, pas de palmiers, pas de plage, pas de cocotiers, non, c’est plutôt une île… du Grand Nord! Un endroit où on n’arrive pas par hasard, normalement. « Balayée par les vents glacials de l’Arctique, à mi-chemin entre la Norvège et le Pôle Nord, la dernière halte avant le bout du monde s’appelle Longyearbyen. Dans cette petite ville, plus de 40 nationalitéDocumentaires différentes se côtoient, pour un total d’à peine plus de 2000 habitants. Pas besoin de permis ni visa. La seule condition pour pouvoir y rester est d’être capable de subvenir à ses propres besoins… » Fascinée par le lieu, la réalisatrice y retourne plusieurs fois avec un caméraman, pour capter les témoignages de différents personnages. Ce documentaire nous emmène 78 degrés Nord, à la rencontre d’une ville au milieu des glaces qui exerce une véritable fascination sur ses habitants et visiteurs. Ce film déroule ainsi différentes tranches de vie, et en le terminant, on est titillés par l’envie d’aller aussi là-bas, un jour… Un joli premier  documentaire en tout cas: oui, oui, mes copains ont du talent :)

The Living – Longyearbyen de Marie Geiser. Pour suivre les projections, qui ont lieu dans différents festivals, rendez-vous sur la page FB. Un DVD existe aussi, j’ai pu l’acheter pour 20 € environ.

Divertissement: Une série de romans parodiques

Le Léopard MasquéIl y a quelques années, les éditions du Léopard Masqué se sont fait attaquer en justice par la maison Moulinsart, détentrice des droits de Tintin. ils voulaient museler Gordon Zola, éminent spécialiste en jeux de mots et auteur de la série de romans les aventures de Saint-Tin et son ami Lou, des personnages librement inspirés des héros de Hergé. Cela fait un moment que j’étais curieuse de lire ça, et j’ai enfin mis la main sur une de leurs aventures, « Les Poils Mystérieux ». Une bonne poilade, avec des (bons) calembours à gogo, un Professeur Margarine soupe-au-lait et un Capitaine Aiglefin colérique et complètement alcolo. Un roman bête et drôle que j’ai eu du plaisir à lire, et qui ne se prend pas z’au sérieux. Je ne pense pas que je signerai forcément pour lire les 24 autres romans de la série – mais quelques uns avec plaisir. En plus, leurs déboires avec les bachibouzouk de Moulinsart donnent envie de soutenir le Léopard Masqué, Tonnerre de Brest !

Le site de l’éditeur des Aventures de Saint-TinLes romans de la série sur Amazon

Concert planant – Anna Aaron

J’ai enfin vu Anna Aaron sur scène, une de mes artistes helvétiques préférées – la preuve, je vous en avais déjà parlé ici ou . Cela faisait loooongtemps que j’attendais une occasion de la voir sur scène, et elle donnait justement une date au « Bikini Test », la scène alternative de la Chaux-de-Fonds. Entendre ses morceaux que j’adore en live, et sa voix incroyable, cela a été un moment magique – en plus dans une petite salle de concert pas trop remplie. La Bâloise a sorti deux superbes albums, qu’elle transpose avec son groupe pour les concerts- le résultat est étonnant et planant. Voici une playlist de lives et d’acoustiques…

 

Et comme d’habitude avec cette série de billets (avant intitulée « Découvertes du mois« ), on termine avec une note plus lifestyle…

Lifestyle

Guide: « Fashion mais pas victime!*

Fashion mais pas victimeJ’ai déniché quelques astuces pour désencombrer ses armoires dans le guide « Fashion mais pas victime » de la journaliste Mélanie Blanc, édité par la Fédération Romande des Consommateurs. J’ai beaucoup aimé feuilleter ce guide – mais je dois dire que la plupart des conseils allaient de soi pour moi – je ne sais pas si c’est parce que je suis particulièrement sensibilisée ou parce que ce sont simplement des conseils de bon sens. Les astuces pour choisir quels habits débarrasser lors d’un tri de printemps sont par contre judicieux – la difficulté étant de réussir à enfin les faire sortir de l’armoire malgré sa mauvaise conscience! Eh bien Mélanie Blanc partage des marches à suivre ingénieuses pour y arriver, ou pour arrêter d’acheter des vêtements qu’on ne mettra jamais. À mon avis, ce guide n’est pas indispensable si vous êtes déjà attentive au contenu de votre penderie, mais utile pour celles qui frisent la fashion addict attitude et veulent modérer leurs ardeurs.

Infos sur « Fashion mais pas victime » sur le site de la FRC

Coloriage anti-stress

Coloriage zenJ’ai sorti ma belle boîte de crayons de couleurs Caran d’Ache (une marque culte en Suisse) pour tester les « coloriages anti-stress« . Non, vous n’avez pas pu passer à côté des rayons de carnets de coloriage pour adultes des librairies ou en kiosque. Le concept, à la mode, ne me disait rien du tout, mais après avoir reçu un agenda pour fille stressée enrichi en jolis coloriages zen  à Noël (j’ai compris le message!), j’ai bien été forcée d’au moins essayer… Et maintenant je dois l’admettre: le coloriage, comme le yoga, ça déstresse! Ça oblige à ne rien faire et à ne penser à rien, un exercice qui m’aide à être plus zen après une journée de boulot et même à mieux m’endormir! Enfin, les soirs où je m’y mets du moins…

Et vous, vous avez déjà essayé? Connaissiez-vous certaines de mes dernières découvertes?

3 comments on “Culture à picorer – Découvertes du mois #7”

    • Merci pour ton mot Madeleine. :)
      La parodie de Tintin est vraiment idiote – mais cela m’a plu ce détournement de ces personnages qui m’ont accompagnés toute mon enfance! Une toute belle journée à toi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *