Cinquieme avenue

Immersion chez les habitants huppés de Manhattan!

Pas besoin de vous pr√©senter l’auteure, Candace Bushnell, fine observatrice de la soci√©t√© new-yorkaise, dont un livre a inspir√© la cultissime s√©rie ¬ę¬†Sex and the City¬†¬Ľ. En qu√™te d’une lecture l√©g√®re en anglais pour ce d√©but d’√©t√©, je suis tomb√©e sur la jolie couverture de ¬ę¬†One Fifth Avenue¬ę¬† (en VF ¬ę¬†Cinqui√®me Avenue¬ę¬†) dans un magasin de deuxi√®me-main, et… j’ai craqu√©.

√Ä premi√®re vue, je m’attendais √† de la chick litt dans un univers superficiel type Sex&the City, mais en r√©alit√© Candace Bushnell dresse un portrait subtil du gratin de la population new-yorkaise, √† travers les vies des habitants d’un splendide immeuble hupp√© de Manhattan: One Fifth Avenue.

On fait peu √† peu connaissance avec les diff√©rents habitants et leurs aspirations, les intrigues s’entrem√™lent et nous tiennent en haleine de la premi√®re √† la derni√®re page!

Le tableau étage par étage

  • Analisa, charmante avocate devenue √©pouse au foyer, apprend les codes de ce nouveau monde, auquel elle acc√®de car son mari sait jongler avec les chiffres de la bourse. Se fera-t-elle √† ses nouvelles activit√©s: red√©corer leur somptueux appartement et organiser des ventes de charit√©? Le caract√®re de son mari, maintenant qu’il a acc√©d√© √† la classe des ultra-riches, ne va pas en s’am√©liorant… Non, l’argent ne peut pas TOUT acheter!
  • √Ä un autre √©tage, une jeune fille arrogante, Lola, s’ing√©nie √† lier sa vie √† un riche auteur qui a l’√Ęge de son p√®re, et dont elle est instantan√©ment tomb√©e amoureuse. Elle compte sur sa plastique refaite pour s’installer de force chez lui…car elle r√™ve d’une vie dor√©e – qui lui revient de droit de son avis – mais refuse de perdre son temps √† travailler. Tiens, tiens, une grossesse impromptue tomberait bien pour pr√©cipiter un mariage…
  • Dans un plus petit appartement, les Grouch, Mindy et James – une femme aigrie et un auteur rat√© – aspirent √† un plus haut standing mais glissent en tentant de gravir les √©chelons qui les y m√®neraient.

La vie ais√©e des protagonistes se craquelle et d√©voile une part plus sombre, dirig√©e par quelques drames et regrets enfouis… Finalement, les riches occupants de l’immeuble de One Fifth sont aussi humains. L’√©crivain a l’intelligence de d√©velopper des personnages complexes: loin d’une dichotomie noir/blanc, il est difficile de coller une √©tiquette d√©finitive: ¬ę¬†bon¬†¬Ľ ou ¬ę¬†mauvais¬†¬Ľ sur ces new-yorkais d’adoption, tour √† tour attendrissants ou affligeants (ou les deux). J’ai quand m√™me une s√©v√®re envie d’en baffer quelques uns…

Envie de le lire? Retrouvez ¬ę¬†Cinqui√®me Avenue¬†¬Ľ sur Amazone (lien affili√©) !

Et vous, quelle lecture légère avez-vous choisi pour le transat cet été?

5 comments on “Lecture de plage: Cinqui√®me Avenue de Candace Bushnell”

  1. Merci pour cette d√©couverte, je suis souvent √† la recherche de livres un peu l√©ger pour l’√©t√© et je pense m’y pencher quand j’aurai termin√© mes livres d’√©t√© : Le voyage de M. Perrichon (termin√©, une pi√®ce que j’avais lu au coll√®ge et que je red√©couvre 15 ans plus tard), D’autres vies que la mienne (en cours de lecture, livre un peu triste) et La tr√®s tr√®s mauvaise journ√©e de Bobby Faye (plus l√©ger que les 2 autres). Voil√† pour mes lectures :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *