Vous vous souvenez, il y a quelques semaines j’ai commencé une « détox de salle de bains ». Je ne suis pas une extrémiste de la green attitude, mais bon, j’ai commencé à me poser quelques questions sur la compo de mes cosmétiques habituels, et cela m’a finalement poussé à troquer ma crème de jour contre un produit bio. Je n’ai pas forcément l’intention d’amorcer un virage bio à tous les rayons, mais d’inclure doucement quelques produits plus green à ma routine. Ce qui m’importe tout d’abord, c’est de savoir ce que les cosmétiques que j’utilise ont dans le ventre.

Aujourd’hui, j’ai scruté la compo de deux de mes gels douche. Pour le background, je dois vous dire que je mets un point d’honneur à n’utiliser que des produits de nettoyage écolo – pour la vaisselle, pour la lessive et pour les détergents de toilettes et salle de bains – dans un soucis de ne pas (trop) polluer l’eau. Or je n’avais jamais pensé que les cosmétiques aussi contribuent à la pollution des océans! Leur composants microscopiques sont relâchées dans la nature faute de filtres suffisants dans les stations d’épuration. Idiote de moi! Je suis tombée des nues en réalisant cela. D’autant plus que les gels douches s’écoulent directement dans les canalisations.

Oups! Je suis écolo, sauf sous la douche quoi…

La composition de mes gels douche : décryptage d’ingrédients

Gel douche compo Lush Prince Charming

Ayant envie d’en savoir plus, j’ai donc disséqué mes deux derniers flacons pour savoir ce qu’ils contiennent.

La compo du gel douche de Lush  « Prince Charming »

J’adore les produits Lush, ludiques avec leurs textures incroyables et leurs couleurs pop, mais je ne suis pas dupe! Ce sont des cosmétiques artisanaux, mais pas bio. J’ai d’ailleurs remarqué que quelques uns de leurs produits ont tout bon côté compo, alors que d’autres sont plein de cochonneries! Et cette fois c’est plutôt bof bof.

Les mauvaises surprises:

– Dans mon gel douche j’ai trouvé des PEG, ces émulsifiants qui peuvent rendre la peau perméable et laisser passer des substances nocives. Ils sont issus d’un procédé très toxique.
– Il y a aussi 3 types de colorants azoïques, donc difficilement biodégradables et surveillés de près à cause du soupçon qu’ils puissent être cancérigènes. C’est sûr, je préférerais m’en passer vu que c’est juste pour l’esthétique!
– Du Sodium Laureth Sulfate, qui peut irriter la peau et est nocif pour la faune
-Des parabènes (Methylparaben & Propylparaben)

Points positifs:

« Prince Charming » est garanti sans tests sur les animaux, il contient des ingrédients sympas comme du jus de pamplemousse bio, de l’huile d’amande et des huiles essentielles (pour celles qui ne sont pas allergiques aux HE)

Et pour ceux qui s’étonneraient de ne pas le trouver en magasin, il s’agit en fait d’un gel douche sorti en édition limitée pour la Saint-Valentin.

Le Petit Marseillais, huile de soin, noisette & gelée royale: les ingrédients épinglés dans sa compo

Comme beaucoup d’entre vous j’imagine, j’aime bien cette marque pour ses parfums variés et ses prix doux. Mais…

Les mauvaises surprises:

– Du polyquaternium-7 – pas bien biodégradable et qui peut irriter la peau.
– De l’Ammonium Lauryl Sulfate, qui peut irriter la peau.
– Et un colorant azoïque: à nouveau, certains de ces pigments sont soupçonnés d’être cancérigènes, et ils sont difficilement biodégradables.

Point positif:

Sans paraben et avec un conservateur doux, le Sodium Benzoate

Notez que c’est valable uniquement pour cette référence, et que je n’ai pas regardé la compo d’autres gels douche de la marque. Cependant, Julien, fondateur de la Slow Cosmétique, les nomme dans son palmarès des rois du greenwashing, hoho, pas de bonne augure pour le reste du troupeau ça.

(Source pour les infos sur les ingrédients : La Vérité sur les Cosmétiques & L’Observatoire des Cosmétiques)

Le verdict sur les compos de mes gels douche

Alors dans le topo pollution, il y a effectivement des colorants, du Sodium laureth sulfate et un type de quats qui ne sont pas bien biodégradables à déplorer, ce qui ne me plaît pas trop. Le coup des colorants potentiellement cancérogènes me refroidit aussi!! Ce sont malheureusement des substances qu’on retrouve couramment dans les formules – jetez un coup d’oeil dans votre douche pour vérifier.

En tout cas, je suis déçue et je crois que ces deux références vont être disqualifiées de ma salle de bain quand je les aurai terminées! :( Mais je n’en suis pas ravie. Mon souhait serait que ces marques que j’apprécie fassent un effort pour se débarrasser des ingrédients sujets à controverse ou simplement polluants! La prochaine fois que j’achèterai un gel douche chez Le Petit Marseillais ou Lush, je passerai l’étiquette à la loupe (avec ce guide à imprimer en poche, par exemple), méfiante la fille désormais!

Et aussi je me suis dit que j’allais essayer du bio! Vous aussi déchiffrez les étiquettes avec le livre La Vérité sur les cosmétiques !Au prochain épisode par ici, je vous parle de deux gels douche bio que j’ai testés ce mois, et qui proviennent de la petite boutique Azaé Pur.

Voilà, j’espère ne pas vous avoir perdu en chemin avec mon numéro de petit chimiste! Si je peux « lire » les étiquettes, vous le pouvez aussi, grâce aux sites susmentionnés, et à mon guide de décryptage « La Vérité sur les Cosmétiques« . :)

Et vous, vous avez des gels douches sans reproche à me conseiller? Parce que là vos conseils sont les bienvenus!

6 comments on “Ciel, mes gels douches! Étiquettes à la loupe”

  1. Pour le petit Marseillais c’est bien vrai! C’est probablement une des marques avec les compos les plus dégueulasses, mais qui ne se gêne pas pour jouer sur le côté naturel…A chaque fois que je vois leur pub ça m’énerve…

  2. Pour ma part j’utilise des savons solides du Labö de Miette (on peut la trouver sur facebook), ils sont réalisés pour la plupart a base d’huile d’olive, les colorants sont fait avec des épices etc… Vraiment une démarche ecolo :D et les senteurs de ses savons sont top ! Par contre, j’ai toujours pas trouvé le produit miracle pour les cheveux…

  3. La longue quête de la salle de bain green et clean …
    Pour ma part je suis repassée au bon vieux savon. Tu peux te tourner vers le savon d’Alep (perso il me dessèche trop la peau), ma préférence va vers les savons au lait d’anesse (la marque « Laboratoire Paysanne » est pas mal du tout, tu peux la trouver en Biocoop).
    Pour les shampoings, j’ai galéré avant de trouver quelque chose qui me convienne. Je peux donc maintenant te conseiller les shampoings Lavera et Coslys qui sont ceux qui me vont le mieux (chez Biocoop aussi). Méfie toi de la marque Desert Essence : apparemment les marques US ont le droit de tronquer leur composition INCI … pas top du coup.
    Après tu peux aussi te tourner vers les poudres ayurvédiques, en shampoing le shikakai c’est TOP !
    On pourra en discuter si tu veux ;)

    • Avec plaisir pour en discuter Maria! Tu as l’air d’en connaître un rayon. J’ai déjà adopté un shampoing doux de « Propolia », qui me convient bien parce que j’ai le cuir chevelu sensible et pelliculeux… (Non ce mot n’existe pas mais il faudrait) Sinon je sais que le savon en cube est l’option la plus écolo – mais je n’arrive pas à me résoudre à abandonner le gel douche, que je préfère vraiment!
      Par contre, pour les mains, j’utilise que des savons solides ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *