Konnichiwa! Depuis ma première carte postale de Tokyo, nous avons visité de biens jolis endroits au Japon.

Je viens de passer quelques jours à Nikko et à Hakone. Cap sur ces villes dans les montagnes!

Tout d’abord, nous avons visité le temple de Toshogu à Nikko. Il est particulier pour la richesse de ses ornements, loin de la sobriété des sanctuaires shintō que j’ai admirés durant ces premiers 10 jours au Japon.

20131118-191503.jpg

20131118-191444.jpg

20131118-191549.jpg

20131118-191524.jpg

20131118-192929.jpg

Avec la « Team Japan », nous avons aussi voulu tester une auberge traditionnelle japonaise, soit un ryokan! Mes amis Yann et Pauline, mon amoureux et moi avons donc passé la soirée à boire du saké dans notre grande chambre pour 4 au sol en tatami, vêtus de kimonos fournis avec la chambre. La classe!

Étape 2 : Hakone

20131118-194501.jpg
Cette destination est particulièrement prisée pour sa nature, bien sûr, sa vue sur le Mont Fuji mais surtout… ses onsen! Ce sont des sources d’eau chaudes. Notre hôtel en met à la disposition des clients, j’ai donc pu tester ce bain super chaud à l’eau soufrée! Ici ce n’est pas du tout comme les bains d’Yverdon (près de chez moi en Suisse) : il faut y aller à poil, le bassin est petit et on a de l’eau à mi-cuisse! Il y a un onsen hommes et un autre pour les femmes. Avant de s’immerger dans le bassin, chacune se lave consciencieusement assise devant un miroir, dans la salle où se trouve le bain. Mon préféré est le onsen extérieur! Parfait pour se réchauffer après une journée dans la montagne.

Car aujourd’hui (lundi) nous avons pris le téléphérique pour monter à Owakudani un endroit un peu fou où des fumeroles sortent de terre. Ce paysage de montagne est très étonnant!
20131118-194000.jpg
De là haut, la vue sur le Mont Fuji est juste magnifique. Les Japonais le photographient sous toutes les coutures.
20131118-194156.jpg

Leur dada de la saison est sinon de se prendre en photo devant les feuilles rouges des momiji, ces érables aux petites feuilles.
20131118-193000.jpg

20131118-191346.jpg

Bon, et la spécialité autour des fumeroles est l’œuf noir, cuit dans un bassin d’eau soufrée ! Il rajoute 7 ans de vie selon la superstition locale et est vendu en kit de 5 avec son sachet de sel. Malgré son look démoniaque, il a le même goût que n’importe quel œuf dur!

Petite parenthèse sur la communication

Pour se faire comprendre, on a dû se rendre à l’évidence depuis le début de notre séjour : les Japonais parlent rarement anglais! À la gare, vu qu’aucun des 5 employés ne le parlaient, mon mec, Hugo, a dû poser sa question dans un iPad sensé traduire sa requête en japonais… Les couacs de communication arrivent malgré notre virtuosité en mimes de tous genres et nos 4 phrases piquées dans notre petit guide de la langue nippone – mais cela ajoute du sel au voyage!

20131118-191426.jpgDans une boutique-café de poteries à Nikko, des grands-mères nous ont servi un thé vert matcha avec …des origami en cadeau. Elles nous ont bien expliqué que celui-ci représente un casque de samouraï! Notre valise est déjà pleine de grues et autres origami qui nous ont été offerts par des écoliers, mais c’est une autre histoire…

Bon, je vous laisse! À bientôt pour des nouvelles de Kyoto, la prochaine destination. :)

Kantu

Ps.

Je continue de publier des photos sur instagram ( kantuK ) et vous parlerai plus longuement de mes découvertes japonaises sur Birds and bicycles dès mon retour. Avec des meilleures photos que celles-ci, prises avec mon smartphone ;)

4 comments on “Carte postale du Japon #2”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *