cafe-bibal

Des grains de café torréfiés autour de Montpellier, ça vous tente? Je vous parle des cafés Bibal, que j’ai pu goûter ce mois!

Pffff, je vous avoue que j’ai un peu de peine à suivre ces jours, entre mon boulot, le blog et mes activités « extra-scolaires » haha. Comme vous l’avez sûrement vu sur Facebook, vendredi dernier j’ai participé au premier apéro blog de Nancy, et j’ai même eu droit à ma tête dans l’Est Républicain (le journal de Nancy et sa région) suite à cela. Pour en savoir plus sur l’évènement, je vous renvoie vers l’article de Lady Beth, qui a tout organisé! J’ai pu faire de belles rencontres, et je me réjouis déjà de l’apéro #2, prévu le mois prochain!

Mais revenons à nos moutons, parce qu’aujourd’hui je vais vous parler de café! Il y a quelques semaines, j’ai reçu un colis des Cafés Bibal, un torréfacteur installé du côté de Montpellier – mon ancienne ville chérie. J’ai accepté avec plaisir de goûter à quelques uns de ses crus pour vous en parler… C’est sympa de mettre en avant une société de la région, d’autant plus que j’ai aimé leur engagement vers le développement durable.

* J’ai reçu des cafés à goûter, mais ceci n’est pas un article sponsorisé, attention, et j’y dis ce que je veux hein!

Maître torréfacteur à Montpellier

Les Cafés Bibal sont aujourd’hui basés à Saint-Aunès, autour de Montpellier. La société familiale existe depuis trois générations et a été fondée en 1955 par Joseph Bibal, un banquier qui a délaissé les chiffres pour les saveurs… Cela fait une belle histoire, hein? Les grains de café sont torréfiés sur place: ce processus consiste à les faire griller, à une température entre 170° et 230°, pour en développer les arômes…

Ce qui m’a plu, en plus de leur ancrage à Montpellier, c’est leur projet d’usine écologique: inauguré en 2013, le bâtiment est BBC+, cela signifie qu’il produit plus d’énergie qu’il n’en consomme! Je trouve cela génial. Ils ont même reçu un prix de l’Ademe (voici le détail sur le bâtiment si cela vous intéresse).

Goûtons les cafés Bibal!

Alors, qu’est-ce qu’il y avait dans le paquet envoyé par le maître torréfacteur? Trois petits échantillons de café moulu, Mezzo, Créma et Guatemala, des capsules pour courcircuiter Nespresso, un lot de petits chocolats napolitains vraiment délicieux (et je suis difficile en chocolat!) et deux tasses à expresso classes. Sympa!

cafés-montpellier

Avant de vous parler des cafés je dois vous dire que si je ne passe pas une journée sans trois tasses de thé ou tisanes, je sirote moins systématiquement du café… Seulement après le repas de midi! Je ne suis donc ni une grande connaisseuse, ni une grande buveuse de petit noir. D’ailleurs je prends toujours un sucre ( je laisse les puristes faire la grimace ). J’ai une super machine à espresso (qui tombe parfois en panne!), mais Bibal propose aussi des capsules pour Nespresso, si vous êtes de ce club là!

L’expérience de goûter en même temps plusieurs cafés un peu différents (au niveau de leur intensité ou de l’amertume notamment) était très intéressante! J’ai pu voir que certains me plaisaient davantage que d’autres. Personnellement, je n’aime pas trop l’amertume, et j’ai eu une préférence pour le café « Mezzo« , le plus doux du lot! Le « Guatemala » (100% arabica) m’a aussi pas mal plu, le « Créma » (80% Arabica 20% Robusta), typiquement fort et italien, moins.

Cafés bibal

Sinon, le catalogue des Cafés Bibal est varié et propose 8 cafés 100% arabica, 7 assemblages de la maison, et 4 cafés du monde. Le torréfacteur insiste sur la qualité des matières premières choisies. Le seul point que je trouve vraiment dommage, à ce niveau, c’est qu’il n’y a qu’un cru qui est issu du commerce équitable, le café Ekita. Oui, c’est déjà ça, mais j’aurais apprécié un engagement plus important dans ce sens. C’est un critère qui compte pour moi au moment d’acheter mon café!

Grains-de-café

Les thés du torréfacteur..

Oh et j’oubliais presque! En prime, j’ai pu goûter à deux échantillons de thés aromatisésnon, non, pas aromatisés au moka! Bibal fait aussi dans le thé en fait. Deux bonnes surprises pour moi! Le thé de Noël en Provence, un thé noir qui mélange goût de fraise, de figue et de miel, m’a bien plu – cela change des thés de Noël trop classiques qui m’ennuient à force!

Mais j’ai encore plus aimé le thé vert « Paul et Virginie » à la vanille, fruits rouges et… caramel. Tiens, c’est drôle, car je suis normalement peu friande des thés aromatisés au caramel! Donc si vous allez traîner dans leur boutique, pensez à renifler aussi les thés…

Donc, les cafés Bibal de Montpellier, c’est une bonne découverte. Je commanderai probablement du café « Mezzo » ou « Ekita » chez eux à l’occasion, si les frais de port ne sont pas démentiels! Si jamais vous passez commande un jour: prenez les petits chocolats Napolitains aussi (j’insiste!). Ils sont vraiment extra.

Les cafés Bibal ont une boutique en ligne (10% de réduc pour vous avec le code #bibal2016!) et aussi un showroom à voir à Saint-Aunès (236 rue de la Sarriette).

Pour goûter leurs cafés, ils ont aussi deux adresses à Montpellier, une dans le centre à côté de la Comédie (4 rue Jacques coeur ), et l’autre au centre commercial Odysseum!

Et vous, vous avez des cafés ou torréfacteurs favoris? Les Montpelliérains, connaissiez-vous déjà les Cafés Bibal?

3 comments on “Du café torréfié à Montpellier”

  1. Je ne connais pas du tout cette marque de café, mais en tout cas leur packaging est top! haha J’ai eu l’occasion de gouter le café torréfié du café Solo également à Montpellier. Je ne suis pas une grande amatrice de café en général, mais j’ai beaucoup apprécié. En plus leur petite boutique est très mignonne. J’en ai parlé ici si cela t’intéresse : https://thecosmicsam.wordpress.com/tag/montpellier/

    • Haha, merci mais justement je connais bien Café solo, c’était à côté de chez moi à Montpellier, alors c’est là que j’achetais mon café avant de déménager!! :)
      C’est vrai que leur boutique a du cachet!! Merci pour le lien ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *