Cadaques (2)

Petite halte à Cadaqués, port de pêcheurs d’Espagne qui a gardé une âme authentique malgré l’attrait de la Costa Brava. Une destination rafraîchissante dans une Catalogne où les immeubles laids gâchent la vue sur les plages dans maintes stations qui attirent les plagistes. Lors d’une escapade espagnole au mois de mai (vive les ponts), j’ai privilégié des coins plus agréables à visiter… La chance quand on vit à Montpellier, c’est qu’on se trouve à quelques heures de route seulement de l’Espagne!

Cadaqués est une destination à part, toute de blanc vêtue. Un petit village de pêcheurs en pente qui se visite exclusivement à pied. Ses ruelles creusées dans la roche sont inaccessibles en voiture – les habitants circulent en Vespa et autres cyclomoteurs. Certaines maisons s’appuient même sur des rochers: c’est étonnant!

Malgré son côté touristique de village des bords de mer, elle garde ce côté authentique et figé dans le temps. On a envie de se perdre dans son labyrinthe de ruelles alambiquées, de goûter à la douceur de la vie espagnole sur la terrasse d’un café ou d’un restaurant.

En regardant la mer, on sent sur sa peau le même petit vent qui faisait frissonner la moustache de Dalí. Car le surréaliste peintre vécut ici: il passait ses étés en famille à Cadaqués et plus tard, il construisit sa maison à côté, à Portlligat. Elle est aujourd’hui reconvertie en musée. Un jour, j’irai!

Et si Cadaqués semble coupée du monde, c’est peut-être aussi à cause des vingt minutes de lacets dans des collines sauvages nécessaires pour atteindre ce petit havre de paix…

cadaques2

Cliquez pour agrandir la photo ci-dessus

Cadaques (3)

« El Balconet » Ici, on parle catalan!

Cadaques (5) Cadaques (4)

Vous le voyez ci-dessus: les maisons s’appuient sur la falaise en pierre! Après avoir gravi ces escaliers, il faut marcher sur un pan de roche biscornue: oui, oui, c’est le chemin! Quelle ruelle particulière… Cadaqués a beaucoup de charmes à découvrir, dans les détails. Des ruelles prises d’assaut par les plantes en pot des habitants, des portes repeintes en couleur, et ses façades blanches qui l’illuminent.

Seul regret: le ciel a viré au gris lors de mes visites… C’est quoi cette météo du mois de mai? Les ponts sous la pluie, c’est un peu dommage!

Conseils:

  • Évitez si possible le parking du centre-ville de Cadaqués, bien indiqué mais extrêmement cher. Ou seulement pour une halte express: le compteur tourne!
  • N’essayez pas d’aller au musée Dalí à pied depuis Cadaqués, c’est un peu loin… (c’est du fiasco vécu)
  • L’agréable Cadaqués que je vous décris a été testé exclusivement hors saison, au printemps ou à l’automne. Peut-être qu’en été le village change de tête et d’ambiance, je ne saurais dire!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *