En se promenant à Montpellier, il suffit d’ouvrir les yeux pour découvrir les œuvres de nombreux street artists. Ces talents mystérieux ont à présent leur magazine: BUSK! Une passionnée, Amélie Sales, leur dédiait déjà le site éponyme. Elle le décline depuis peu en version papier… Une superbe idée pour mettre en valeur cet art qui distille de la poésie dans nos rues!

Busk & le street art

Busk Magazine

Qu’est-ce qu’on trouve dans ses pages? Le mag dédié à la culture urbaine propose de belles photos et des interviews de street artists, ainsi qu’un agenda. Il y a aussi des articles dédiés au hip-hop, mais je vous avoue qu’ils m’intéressent moins.

Dans le numéro 2, de février-mars, un bel article parle de Smole et de ses graffitis, admirés lors de l’expo Parcours. Sa réputation n’est plus à faire! Sur une autre page, j’ai souri en reconnaissant des faces de lune souvent vues sur les containers de Montpellier. Grâce à Amélie, on fait la connaissance de l’artiste qui se cache derrière, Loko. Ce mec redonne des couleurs au mobilier urbain ennuyeux.

street-art-loko

Le mag est une belle initiative pour découvrir le milieu secret du street art, et je vous conseille de mettre la main dessus si comme moi vous aimez scruter les murs de Montpellier! Sinon, vous pouvez aussi le feuilleter en ligne.

Au format A5, Busk compte environ 30 pages et est gratuit. Pour le trouver, il faut fureter dans les bars et shops de l’Écusson. Il sort tous les deux mois… Et on espère que ça va continuer!

Et sur le site web du même nom, il y a encore plus de contenu dédié aux street artists de Montpellier: busk-magazine.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *