#Lundilecture!

Un court roman noir m’a tenu en haleine la semaine dernière: « Bettý » d’Arnaldur Indriðason. Dans cette fiction, l’auteur islandais tisse lentement l’intrigue d’une histoire d’amour et de crime… Et il nous mène par le bout du nez durant la moitié du livre! [Article garanti sans spoiling – rassurez-vous.]

 Betty IndridasonBetty d’Indridason – l’histoire

Qui est véritablement Betty? Femme de caractère, elle envoûte tous ceux qu’elle approche. On comprend au début du roman qu’elle a jeté son dévolu sur le personnage principal, un juriste qui ne tarde pas à succomber à ses charmes! Elle s’avère alors une amante attentionnée. Or la romance est compliquée, car la belle est mariée…

Sans scrupules, Betty se complaît dans une vie luxueuse, qu’elle a acheté au prix d’un mariage avec un mari plus âgé et violent. Sous les « conseils » de sa femme fatale, l’homme d’affaire à succès engage d’ailleurs le nouvel amant dans son entreprise.

Et ensuite? Le blanc! Au lecteur de recomposer l’histoire grâce aux éléments qu’Indridason lui glisse au fil des pages. Ce qui est sûr, c’est que le juriste se retrouve au fond d’une prison.

Que lui vaut cet enfermement? Les circonstances sont obscures. Les chapitres naviguent entre les interrogatoires de police auxquels il est soumis et ses souvenirs. Il raconte comment la magnétique Betty l’a attiré dans sa toile, et ressasse sa liaison torride avec cette femme fascinante. Peu à peu, le lecteur est à même de comprendre toute l’histoire, grâce à ce va et vient entre présent et passé. Les éléments se mettent bout à bout pour recomposer l’action, fragment après fragment.

Et lorsque la réalité se dévoile, Indriðason montre que les choses ne sont pas toujours ce que l’on croit! J’ai été bluffée.

J’ai vite terminé Betty d’Indridason, c’est une lecture difficile à lâcher après avoir commencé! Et qui ne donne pas entièrement satisfaction lorqu’on repose le livre dans sa bibliothèque…

Verdict: un bon roman noir, cruel, avec un personnage féminin dérangeant par son cynisme et sa froideur.

Le quatrième de couv’:

« Quand j’ai rencontré Betty, j’ai su que ma vie allait basculer. Elle était magnétique et fatale. J’aurais tout donné pour elle. J’ai même accepté de travailler pour son mari. Mais maintenant, c’est moi qui suis derrière les barreaux. Aux yeux de tous, je suis coupable de meurtre. Parce que, si l’amour se joue à trois, il y en a toujours un de trop. »

Il y a peu, ma bibliothèque a pris un coup de froid car je me suis mise à lire des auteurs nordiques. Une grande nouveauté pour moi, qui ne connaissais que Millénium et Le lièvre de Vatanen. Je vous parlerai sûrement d’autres titres bientôt!

Et vous, avez-vous des romans nordiques à nous conseiller? Des auteurs favoris venant de Scandinavie ou d’autres pays du grand nord?

6 comments on “Roman nøir du norð: « Bettý » d’Indridason”

  1. Coucou Kantu,
    Quelques auteurs scandinaves que j’aime beaucoup :
    Connais-tu les romans policiers de Camilla Läckberg (cyanure, la sirène, l’enfant allemand..), de Johan Théorin (l’heure trouble), de Mankell (j’aime bien Tea-bag qui n’est pas un policier) ?
    Il y a aussi Katarina Mazetti (le mec de la tombe d’à coté).
    Bonne lecture :)

    • Salut Marie! Merci pour tes conseils de lectures policières :) J’ai entendu parler de Camilla Läckberg – mais pas des autres. Je note les noms dans ma liste à creuser!! Bizs

  2. Coucou, je suis contente de lire ta chronique! ;)
    Je note ce titre car cet auteur m’intrigue depuis que je suis allée en Islande mais je n’ai toujours pas franchi le pas de lire un de ses romans! Celui-ci me dit bien.

    En parlant d’auteurs islandais, j’avais chroniqué L’Embellie (http://www.mylittlediscoveries.com/article-quot-l-embellie-quot-d-audur-olafsdottir-roman-singulier-118156468.html) et plus récemment « La lettre à Helga » (http://www.mylittlediscoveries.com/2014/02/la-lettre-%C3%A0-helga-de-bergsveinn-birgisson-une-jolie-lettre-d-amour.html) sur le blog, mais ce ne sont pas des policiers. L’écriture de ces deux livres est assez particulière, je ne sais pas si ça te plairait.
    Sinon comme toi j’ai lu Millenium que j’avais adoré, d’ailleurs un 4e volet est prévu pour l’été (voir ici: http://www.mylittlediscoveries.com/2014/01/p%C3%AAle-m%C3%AAle-livres-janvier-2014.html)!

    Bonne soirée et gros bisous!

    • Il est facile d’accès en tout cas « Betty », et rapidement lu. :) Je vais aller voir tes chroniques d’auteurs islandais!!
      Oui, ‘jai vu la nouvelle du 4ème volet de MIllenium sur ton blog – cela m’a choqué!!! Je n’aime pas trop l’idée…enfin on verra.

  3. Tu m’as donné envie, je vais filer l’acheter ! J’ai découvert la littérature avec les classiques Millenium de Stieg Larsson. Dans le genre roman noir, j’ai aussi aimé « La Maison en pain d’épices  » de Carin Gerhardsen. Sinon dans un registre plus joyeux, il y a aussi « Le Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire » de Jonas Jonasson qui est très drôle ! Bises

    • Moi pareil, j’ai adoré Stieg Larsson, mais j’avais envie de découvrir de nouveaux auteurs du Nord. Je note tes conseils ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *