Une balade dans les rues de Shinjuku, ça vous tente? Ce quartier à néons de Tokyo donne le vertige!

Lors de mon voyage d’un mois au Japon, mon avion s’est posé à Tokyo… Avant de partir visiter d’autres coins de cette île, j’ai passé une semaine à explorer la capitale! Une expérience dingue (je vous livrais mes premières impressions ici). Aujourd’hui, je voulais vous parler du quartier où j’ai logé et de son ambiance…

Dans les rues de Shinjuku, quartier de Tokyo

Nous avions fixé notre QG à Shinjuku, célèbre pour ses néons et sa vie nocturne. Vous en avez forcément entendu parler! C’est un des quartiers animés de Tokyo.

Quartier Shinjuku Tokyo

En débarquant dans la métropole japonaise, je m’attendais à être dépaysée – mais je ne savais pas à quel point. Les bâtiments donnent le vertige et presque des crises d’épilepsie! En effet les néons recouvrent les façades, qui sont comme des cubes assemblés en un puzzle plus ou moins improbable. Il y a parfois un petit immeuble tout riquiqui engoncé entre deux grandes tours!

Et je dois vous parler de l’ambiance de Shinjuku, qui m’a beaucoup marquée en faisant mes premiers pas à Tokyo. Une atmosphère que l’on retrouve d’ailleurs dans d’autres quartiers animés de la ville. La journée, les rues sont calmes, silencieuses – ponctuées seulement par les croâ croâ des corbaux locaux. Si, si, c’est un détail important, car leur cri est différent des croassements qu’on entend en Europe, et devient un leitmotiv de Tokyo. La circulation, très modérée, reste tranquille si on fait abstraction des camions publicitaires diffusant des messages par hauts-parleurs (>-<). Les coups de klaxon restent archi-rares.

Malgré le calme ambiant, les rues sont pourtant noires de monde – avec beaucoup de Japonais et très très peu d’Européens – qui circulent en nombre mais sans jamais se bousculer ni parler fort! La propreté des sols est irréelle, sans chewing-gomme collé parterre – et les gens ne fument que dans des espaces réservés, des sortes d’aquariums sans toit en plein air, vissés sur un coin de trottoir.

Des gens distribuent des paquets de mouchoirs trop fins aux passants – ce qui me permet de vous rappeler qu’il est très mal vu de se moucher au Japon! La politesse veut que l’on renifle plutôt en public (ce qui peut vite énerver les étrangers…arf!)

Golden Gai à Shinjuku

Shinjuku, quartier de Tokyo, de nuit!Le soir, le quartier de Shinjuku brille de tous ses néons! C’est un spectacle typique de Toyko… Les rues sont animées, et on peut y croiser des jeunes ou moins jeunes de sortie, ou un salary man en costard trébuchant sur un trottoir, bien imbibé. Les grands axes de Shinjuku sont bordés de karaokés C‘est l’éclate! Ne manquez pas l’expérience: on se retrouve dans une petite cabine entre amis pour chanter!

Les charmes de Golden Gai à Tokyo

C’est surtout dans les six petites rues aux maisons basses du vieux quartier Golden Gai qu’il faut se perdre! Ici, les restaus et bars d’habitués sont très nombreux.  Pour trouver un bar, c’est quand même compliqué! À moins d’être introduit par un Japonais, il est impossible d’entrer dans un « bar d’habitué », petits espaces confidentiels. Les seuls bars que nous avons fréquentés se sont avérés des chaînes de pubs irlandaises – l’intérêt est moindre! L’alternative pour sortir: boire un verre de saké chaud dans un bar à tapas japonaises en grignotant quelque chose! Mmmh des yakitori….

Sinon, l’expérience à ne pas manquer, c’est le restau à sushis qui tournent! Vous connaissez le principe? Vous êtes assis autour d’un comptoir, et les sushis arrivent sur un tapis roulant. Une option économique en plus: on a pu en manger plein pour 15 euros par personne dans le quartier de Shinjuku! Et côté shopping? J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup d’enseignes internationales à Shinjuku (H&M, Forever 21…). Du coup j’ai préféré les quartiers de Shibuya & Harajuku par exemple et leurs enseignes de mode japonaise un peu dingues.

Voilà pour ce petit tour du quartier et de mes impressions! J’espère que la balade vous aura plu…

Côté infos voyage:

Je suis partie au Japon en 2013, hors-saison. Mon billet d’avion aller-retour, de Paris à Tokyo (avec escale et attente à Copenhague) m’a coûté 600 €, réservé 5 mois en avance environ. Un super prix! Mieux vaut s’y prendre à l’avance quand il s’agit de faire un tel voyage… Pour connaître des astuces sur les jours les moins chers pour réserver ses billets d’avion, je vous renvoie vers cet article chez Opodo!

× ENCORE ENVIE DE VOYAGER AU JAPON? LA SUITE PAR ICI! ×

Et vous alors, vous avez des bons plans à me conseiller à Tokyo? Des adresses? Ou un quartier préféré?

Et peut-être que vous avez le projet d’y voyager un de ces quatre…? Racontez-moi!

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

3 comments on “Les néons de Shinjuku à Tokyo”

  1. Aucun bon plan… j’avais très envie de découvrir en vrai le Japon. J’avais même pris pas mal de renseignements… et puis il y a eu la catastrophe de Fukushima et j’avoue que cela m’a un peu refroidie… je pense que mon envie finira par revenir (sinon, on ne va plus nulle part ^^)
    Belle journée

  2. Lors de mon séjour au Japon j’ai souvent traîné à Shinjuku parce que je passais toujours par là pour me rendre à l’école ! C’est là qu’on trouve le meilleur magasin Book off selon moi (magasin de mangas/dvd/cd/jv d’occasion). Mais la boutique qui a fais chavirer mon coeur c’est la libraire Kikunomiya, une immense librairie ! Quand on ne maîtrise pas à la perfection les kanji, difficile de s’y retrouver quand àn cherche un auteur ou un style en particulier, mais à chaque étage il y a des ordinateurs qui nous indiquent le placement exact, et j’ai trouvé ça tellement intuitif !

    • Oh Chouette! Merci pour les adresses. Tu m’impressionnes en tout cas, lire les kanji!
      J’ai adoré traîner dans des librairies au Japon, mais je me contentais d’admirer les images et d’en respirer l’ambiance hihi.
      J’imagine que les ordis sont bien utiles pour les recherches en effet!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *